Air France exclut tout licenciement sec lors d’un plan de relance

air-journal_Air France 787

Lors d’un CCE extraordinaire hier, la direction d’Air France, par la voix de Gilles Gateau, nouveau directeur des ressources humaines, a présenté aux syndicats un plan de relance excluant tout licenciement sec.

Alors qu’elle avait précédemment menacé, lors d’un fameux plan B, de supprimer 3000 postes d’ici 2017, la direction d’Air France est revenue à de meilleurs sentiments en présentant son projet de relance. Si un plan de départs volontaires sera bien présenté pour la période couvrant jusqu’à avril 2017, il n’est désormais plus questions de licenciements secs. La flotte d’Air France-KLM ne devrait plus diminuer, puisque sa flotte long-courrier passera de 104 avions en 2017 à 109 avions d’ici 2020 grâce à l’arrivée d’A350 et de 787 Dreamliner (2 787 et 350 en 2017, 4 supplémentaires en 2018, 4 en 2019 et encore 8 autres en 2020 d’après le SNPNC AF). Il est prévu également l’ouverture de une à deux lignes long-courriers par an à partir de 2017.

Dans un même temps, la flotte de Transavia, filiale low cost d’Air France, passerait de 26 avions aujourd’hui à 40 avions en 2020. Le nombre d’heures de vols devrait donc progresser de 10 % entre 2016 et 2020,  selon FO et la CGT.

Ce plan de relance sera conditionné à tout un ensemble de négociations avec les différentes catégories de personnel. Son calendrier sera élaboré en coordination avec les organisations syndicales. Les hôtesses de l’air et stewards auront à renégocier cet été un nouvel accord collectif, le précédent accord se terminant en octobre 2016. Il faudra renouer le dialogue avec les pilotes qui devront bien augmenter leur productivité,  négocier avec eux les conditions de développement de la low cost Transavia et leurs avancements de carrière. Si tout se passe bien, de nouveaux pilotes pourraient être recrutés en 2017.

Enfin, sous réserves de parvenir à s’entendre, Air France envisagerait le versement dès 2016 de primes d’intéressement et de participation au personnel. « Le contexte favorable du moment nous permet d’envisager un projet de croissance plus ambitieux pour 2017, accompagné d’un effort partagé de réduction de nos coûts plus progressif », a commenté Frédéric Gagey. PDG d’Air France.

http://www.air-journal.fr/2016-01-16-air-france-exclut-tout-licenciement-sec-lors-dun-plan-de-relance-5156607.html

Commentaire(s)

  1. Sebastien

    Sur, il faut licencier à commencer par les pilotes d’air france qui se prennent pour des diva ; je les croise lorsque je me rends à Roissy. Virez les pilotes, ils ve l’auront pas « volé »
    En attendant, l’Etat (c’est moi avec mes impôts) va continuer à passer à la caisse pour que des privilégiés continuent à se gaver sous les yeux de ceux qui cotiseront pour eux.
    En France on n’est plus dans le dialogue social mais dans le laxisme juridique.
    La stratégie et sa pleine application sans entrave relève de la seule direction de l’entreprise. Impossible de faire croire qu’Air France est un patron esclavagiste. Voilà où mène les positions extrêmes du syndicat de pilotes de ligne dans notre déliquescent pays. Qu’ils se contentent de piloter leurs avions au lieu de croire qu’ils sont capables de piloter l’entreprise!
    À quand un FRONT pour relever la France?

    • Petite question : Combien AFKL vous a couté en temps que contribuable?
      0 l’entreprise est privée depuis un temps certain: Donc l’état verse 0€ d’aide.

      Les seules aides que touchent les entreprises privées se font dans le cadre d’une délégation de service public et c’est encadré par le législateur

  2. Clairement des bonnes nouvelles, esperont que les syndicats feront preuve cette fois ci d’intelligence et d’ouverture d’esprit pour travailler dans un esprit constructif pur le succès de cette belle entreprise et mon message s’adresse plus particulièrement au SNPL afin qu’il ne refasse pas les meme idioties et stupidités qui ont fait perdre 500 millions d’Euros a AF. Pour le flotte, espérons qu’il se focaliseront sur l’A350 qui leurs apportera beaucoup plus de satisfaction que le briquet volant.

  3. pipou

    Peut être également que la livraison des 2 derniers A380 va revenir d’actualité???
    Apparemment les 10 exemplaires en flotte actuellement sont très sollicités donc en rajouter deux pourraient permettre d augmenter les capacités sur certaines lignes à forte demande…

  4. Serpico

    Matignon et l’Elysée jouent la carte de la paix sociale à un an des présidentielles, les syndicats à mon avis ne sont pas dupe, on sait pourquoi Gateau est là….
    maintenant, toutes ces belles promesses ne tiennent qu’a la signature d’un accord en particulier avec la CASTE… On demande aux seigneurs finalement plus que 13% au lieu des 17 prévus, on finira à 10 signés et 6 réalisés…
    le risque est de voir la direction lâcher sans quasi aucune contrepartie des syndicats en rapport aux enjeux de survie de la compagnie, le pouvoir politique est prêt à toutes les formes de pression pour y parvenir.
    On laissera au lendemain des élections, la direction d’AF avec sa liste de promesses a honorer, sans avoir régler le problème de sa structure de coûts fixes et notamment son improductivité chronique côté navigant et ses effectifs pléthoriques côté backup…
    Pour monsieur Gateau, pas de souci, un retour dans son corps d’origine l’attend en 2017…

  5. Questions???

    Quel crédit conservé les PDG de AFKLM et AF puisque en quatre mois de temps, ces personnes sont capables avec autant de convictions dans les deux cas n’annoncer un plan d’attrition avec licenciements secs essentiel à la survie du rouge, puis , les mêmes, d’annoncer un plan de développement avec embauches à la clé??? Quel est le plan qui correspond à la vraie situation d’AF??? D’ailleurs , au fond, quelle est la vraie situation d’AF???? Augmenter la productivité personnelle de tous les agents ( PS, PNT, PNC ) ,personnelle c’est à dire de leur travail effectif, pas celle due à une diminution de consolation des avions ou installation de nouveaux matériels électroniques…,etait une chose essentielle,incontournable, urgente sauf à tuer l’entreprise, et maintenant, les mêmes PDG donnent leur aval à une discussion ouverte ( sans limite de temps) dont meme le calendrier est à mettre en discussion avec les syndicats…autant dire que cette augmentation de productivité est au mieux remise aux calandres grecques et sera à dose homéopathique, et au pire, n’interviendra pas… Virage à 180° des PDG…Quel crédit conservent ils?? Certes le DRH a changé, mais qui définit les axes majeures de politique interne/ externe dans une entreprise: les PDG ou le DRH????
    Les deux PDG en sursis??? Sinon, quel crédit, quelle autorité pour eux dans et hors l’entreprise???????????

  6. Vivement l’A350
    Vive Airbus
    Toujours un cran d’avance

  7. papy

    Apparemment le nouveau DRH parachuté chez AF est un grand pote de VALLS ,
    donc c’est la voix de son maître !
    Tout le monde à la direction suit pour garder son petit poste, même si il faut tourner sa veste tous les 3 mois.
    Cette boite comme d’autres (Renault, Peugeot, etc …) est toujours dirigée par les politiques,qui se foutent de l’avenir, ce qui compte pour eux, c’est de ne pas faire de vague pendant leurs mandats.
    Après, ce n’est plus leurs problèmes, ils sont partir ailleurs donc « RAB »

  8. Cher Sébastien; si le SNPL peut paraître bien dogmatique par moment; c’est qu’il répond directement au dogmatisme de la direction. Tous les pilotes ne sont pas cotisants au SNPL et il existe plusieurs courants de pensée au sein de ce même syndicat! Tout ça pour dire que virer tous les pilotes AF qui se prennent pour des divas me semble légèrement excessif… un copilote A320 avec 4 ans d’ancienneté touche environ 4000€ net mensuel ce qui tout en restant un revenu correct ne me paraît pas être une payé de diva!!! Il y a certes quelques divas qui ne sont absolument pas représentatives de la population pilote et qui ne fait que lui porter préjudice…

  9. Voilà le plan SNPL: - 16 janvier 2016 à 10 h 24 min
    Voilà le plan SNPL:

    Transforme 2015: sur periode 2011-2015, augmentation de productivité réalisée à 100% pour le personnel sol, a 85% pour les PNC et à 35% pour les PNT..
    S’y ajoute théoriquement 10% supp d’amélioration de la productivité sue le plan Performance 2020 entre 2015 et 2020…
    À venir pour le SNPL: acceptation d’un plan de 10% d’augmentation de la productivité SUR la situation ACTUELKE et valable pour solde de tout compte sur la periode 2011-2020… Or 10% sur la situation actuelle, cela revient à solder la periode 2011-2020 avec l’équivalent d’efforts àu titre de d’un transform 2015 à un tout petit 40% de l’effort initial….
    Les PNT n’effectueront jamais les 60% d’efforts restants à faire sur Transform 2015….et s’assiéront ouvertement sur ceux nécessaires pour Performance 2030…
    Pour les autres,ce sera efforts et pressurage comme d’habitude!

    Les primes « intéressement et participation » PNT pour 2016 doivent être calculées selon les critères en vigueur, mais seulement 35% du montant théorique calcule devraient leur etre verse, histoire de rétablir ( un peu) une certaine équité avec les autres personnels, et tenir compte des efforts effectivement et réalisés, mais aussi de ceux NON- réalisés!!!!

  10. AF002SSR

    Monsieur Gâteau a beaucoup d’appétit 🙂
    Allez, c’est au SNPL (+ pléthore de syndicats de PNC) de passer à table…
    Façon habile de leur faire avaler le potage !
    Peut-être cela va réellement sauver cette belle entreprise, who knows ?
    Miam-miam

  11. pas de licensiement sec mais avec une poigné de gravier (ok je sort). j’espere qu’ils arriveront à se mettre d’accord!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum