Exemption de visa aux USA : interdit à ceux qui sont allés en Iran

air-journal_USA visa ESTA

Les voyageurs ayant une double nationalité ou ayant récemment visité l’Iran, l’Irak, la Syrie ou le Soudan ne pourront plus bénéficier de l’exemption de visa du programme ESTA pour se rendre aux Etats-Unis.

Depuis le 21 janvier 2016, les Etats-Unis ont ajouté des restrictions au programme ESTA (Electronic System for Travel Authorization), à première vue pour des raisons évidentes de lutte contre le terrorisme. Ainsi les personnes ayant une double nationalité irakienne, syrienne ou soudanaise, ou qui se sont rendus dans ces trois pays ces cinq dernières années, ne peuvent plus bénéficier de l’exemption de visa : ils devront demander un visa via les ambassades, consulats ou autres voies officielles. Des exceptions restent possibles pour les individus travaillant pour des organisations humanitaires, ainsi que pour les journalistes et pour les hommes d’affaires « légitimes ».

Plus étonnant est l’ajout de l’Iran à cette liste, faisant partie de la loi Improvement and Terrorist Travel Prevention Act of 2015 signée par le président Obama le 18 décembre, mais seulement rendue publique que mercredi dernier, alors que la plupart des sanctions frappant le pays sont en train d’être levées et que le tourisme s’y développe. Les restrictions sont les mêmes pour les binationaux comme pour ceux qui s’y sont rendus depuis le 1er mars 2011, avec les mêmes exceptions pour les humanitaires, hommes d’affaires et journalistes – plus les individus appartenant à des organisations régionales ou internationales, ou ayant effectué des voyages officiels de leur gouvernement.

Ces nouvelles règles n’interdisent bien sûr pas les voyages aux Etats-Unis, elles rendent juste le parcours un peu plus compliqué en fonction des voyages antérieurs – en particulier pour les touristes français, belges, suisses, de Monaco ou du Luxembourg, pour ne citer que les francophones. Avertissement : si vous vous préparez à partir avec une exemption de visa et avez par exemple visité Téhéran ou la province iranienne récemment, votre exemption pourrait être annulée. L’immense majorité des voyageurs vers les Etats-Unis ne sera pas affectée, mais cinq pays seraient particulièrement touchés par la mesure : la France, l’Allemagne, le Royaume Uni, l’Australie et la Suède.

http://www.air-journal.fr/2016-01-25-exemption-de-visa-aux-usa-interdit-a-ceux-qui-sont-alles-en-iran-5157073.html

Commentaire(s)

  1. Ahahahahahahahahah!!!!
    Donc les représentants d’Airbus se verront refuser leur Visa pour les US??
    Qui peut croire à des conneries pareilles..
    Ahahahahahah!!!

  2. Pour rassurer les américains, les autorités instaure cette mesure qui va ne concerner qu’une minorité des passagers. Je ne vois pas trop la différence sécuritaire d’un visa ou d’une autorisation d’exemption car tous deux sont des documents permettant de fournir notre identité aux services de renseignements américains. Un visa est plus long et plus couteux mais les informations demandées sont les mêmes.

    • Pour votre info le traitement du visa et de VWP sont complètement différent.
      Une demande de visa fait l’objet d’une plus grande vérification de la part des autorités , que vous ne voyez pas.Les informations demandées ne sont pas les mêmes.
      Ces changements inutiles , peut être , tout comme votre changement de constitution sur la déchéance de nationalité.

  3. La bêtise américaine a encore frappe….

  4. Cimbour

    N’importe quoi. Aucune logique. Dans ce cas, ajoutons la Libye, l’Afghanistan, le Pakistan, la Somalie, le Mali etc.

  5. Franckie V

    Excellente décision dont on serait très avisé de s’inspirer ici, en France.

  6. Sinon c’est quoi le rapport avec l’aérien ?
    J’ai déjà été 2 fois aux USA a pied juste en traversant un pont

  7. La réponse logique, juste et équilibrée serait de faire de même et de rétablir les visas pour les citoyens américains voyageant en Europe. 🙂

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum