Crash de TransAsia : pilotes et compagnie en tort

air-journal_TransAsia_ATR72-600

Le rapport d’enquête final sur le crash du vol GE222 de TransAsia Airways, qui avait fait 48 morts en juillet 2014, insiste sur les nombreux manquements à la sécurité de la compagnie aérienne taïwanaise qui ont conduit à l’erreur de pilotage.

L’ATR 72-500 de TransAsia Airways, reliant l’aéroport de Kaohsiung à Magong dans l’île de Penghu, s’était écrasé le 23 juillet 2014 lors d’une deuxième tentative d’atterrissage par mauvais temps, tuant 48 des 58 personnes à bord (dont deux Françaises) et faisant cinq blessés légers au sol. Le Conseil de la Sécurité Aérienne de Taïwan (ASC), équivalent du BEA français, a publié le 29 janvier 2016 son rapport final, qui attribue aux pilotes la responsabilité de l’accident : ils ont insisté pour se poser malgré le manque de visibilité dû au passage d’un typhon et une approche trop basse et mal alignée. Une remise de gaz trop tardive a entrainé un choc avec des arbres puis l’écrasement de l’appareil sur des maisons. L’ASC conclut qu’il s’agit donc bien d’un impact du terrain sans perte de contrôle (CFIT), et souligne que la coordination et la communication de l’équipage, ainsi que la gestion du danger ou des erreurs ont été « inefficaces » au mieux : le copilote avait répondu deux fois par la négative aux questions du commandant de nord qui lui demandait s’il voyait la piste, mais ce dernier avait quand même poursuivi sa tentative d’atterrissage.

L’enregistreur des conversations du cockpit (CVR) a en particulier révélé que les deux pilotes avaient discuté entre eux avant de demander à la tour de contrôle à 19h06 d’effectuer un go-around, l’enregistrement s’arrêtant trois secondes après l’appel en question. Il a aussi confirmé qu’aucun appel de détresse n’avait été émis par l’équipage avant que l’appareil ne s’écrase sur des maisons à une courte distance de la piste, et que les pilotes n’avaient mentionné aucun problème durant le vol si ce n’est la présence de vents forts à l’approche de Magong.

Mais l’ASC souligne aussi que les procédures de vol avaient été violées à plusieurs reprises, ce qui semblait être une pratique courante chez TransAsia : les pratiques à haut risque y étaient une « culture traditionnelle ». Les enquêteurs accusent en particulier la compagnie d’avoir des effectifs insuffisants, non seulement chez les pilotes mais également dans le personnel évaluant la sécurité en interne. Ils recommandent toute une série de mesures visant à revoir « extensivement » la formation des équipages et la gestion des risques. Et l’aviation civile taïwanaise (CAA) n’est pas épargnée, qui aurait ignoré tous les manquements à la sécurité enregistrés par la compagnie ; elle a promis de renforcer la supervision des transporteurs taïwanais. Autres éléments ayant joué un rôle dans le crash du vol GE222, la météo aurait été mal transmise aux pilotes, et la gestion duelle civile et militaire de l’aéroport de Magong a généré d’autres problèmes de communication.

Rappelons que TransAsia avait été victime d’un autre crash, celui du vol GE235 le 4 février 2015 lors duquel les pilotes avaient coupé le mauvais moteur après une panne de leur ATR 72-600 ; l’accident avait fait a fait 42 morts et un disparu parmi les 58 passagers et membres d’équipage. La CAA avait alors suspendu 29 pilotes de la compagnie; le rapport final de l’ASC est toujours attendu.

air-journal_crash GE222 TransAsia trajet air-journal_crash GE222 TransAsia debris

http://www.air-journal.fr/2016-02-01-crash-de-transasia-pilotes-et-compagnie-en-tort-5157385.html

Commentaire(s)

  1. Clo2B

    Le rapport d’enquête sur cet accident va me permettre de mettre les choses aux points vis-à vis de certains mal-embouchés qui fréquente ce site :
    Je suppose que si j’avais le malheur d’écrire avant ce rapport  » il semblerait que l’avion ne soit pas en cause, il s’agirait plutôt que ce soit une faute de pilotage  » les mal-embouchés en question se seraient empressés de critiquer mon commentaire, sous prétexte que le BEA était le seul habilité à donner un avis !
    Comme si le fait de donner mon avis, pouvait l’influencer!!!
    Je crois au contraire, que tout ceux pour qui comme moi,la sécurité est le centre d’intérêt principal dans le transport aérien, souhaitent pouvoir débattre sur le sujet, que ça plaise ou non à certains…

    A croire que ceux-ci, préférerait que ce site soit plutôt consacré aux messages politiques, ou syndicaux, voir aux attaques personnelles, ce qui ne sera jamais le cas en ce qui me concerne..

    • Vincent

      Même avec ma petite expérience de PNT, je ne me sens pas habilité à disserter sur les accidents aériens lorsqu’ils se produisent, tout simplement parce qu’il y a trop d’éléments que j’ignore.

      Si les enquêtes sont longues et souvent complexes, c’est précisément parce que rares sont les causes simples et unifactorielles. Mieux vaut donc attendre de disposer d’un minimum d’éléments, tel un rapport d’expert, avant de s’aventurer dans des digressions sugrenues.

      Je ne crois pas qu’il soit interdit ici d’évoquer des accidents lorsqu’ils se produisent, mais si vous souhaitez jouer à l’apprenti expert en accidentologie aéronautique, il y existe pour cela un site affligeant de bêtise humaine, http://www.crash-aerien.aero. Là, vous n’allez pas vous ennuyer, c’est le ramassis de tous les imposteurs et autres pilotes de PlayStation.

  2. POL

    Et bien le rapport et les photos sont clairs:
    Ils se sont simplement posés sur les maisons! Ils n’étaient pas alignés sur la piste et sont descendus sous les minimas!!!!!

    • @ vincent
      Je n’ai aucun lien avec le site évoqué où, effectivement, il y a des digressions pires que celles de FILS DE CDB AF (ici sur AF) mais il y a tout autant des interventions techniques approfondies de réels PNT (en activité ou en retraite).

      Comme en tout site (y compris AJ) il suffit d’ignorer les interventions ineptes de certains commentateurs ou les sujets sans intérêt.

      • Clo2B

        Je vais peut-être vous surprendre, mais je suis d’accord avec vous; moi aussi, je trouve certaines interventions ineptes sur d’autres sujets, mais,je ne me sent pas obligé d’attaquer systématiquement l’intervenant, sauf si bien sur ça dépasse les bornes, ce qui ne semble pas être le cas de celle-ci

  3. Clo2B

    J’ai beau chercher, je ne vois pas pourquoi, il faudrait une habilitation, pour disserter sur les causes d’un accident sur ce site, qui ne se prétend pas d’ailleurs être spécialisé dans la sécurité aérienne, mais, qui n’interdit pas non plus de l’évoquer !
    Quand au site que vous indiquer, je ne suis pas du tout intéressé, car,je ne recherche pas spécialement ce genre d’événements, même,si pour moi, la sécurité aérienne a certes beaucoup d’importance, à mon avis, elle doit s’inscrire dans un ensemble concernant le transport aérien, et à ce titre,tous les sujets doivent être abordés sans esprit de voyeurisme ou de sensationnalisme comme vous l’indiquez pour ce site…

    • nico777

      Pourquoi l’évoquer sachant que tu n’en sais rien? Autant laisser faire ceux qui sont payés pour éclaircir la situation.

      • Avec un tel argument - 1 février 2016 à 12 h 48 min
        Avec un tel argument

        ..il me revient en mémoire cet argumentaire de différenciation entre une dictature et une démocratie:
        Là où une dictature hurle  » ferme ta gueule », la démocratie , elle, « sussure  » cause toujours »……

      • Clo2B

        D’abord, je vais rappeler l’historique de mon intervention :
        J’avais d’abord indiqué qu’il était temps que la flotte Iranienne se renouvelle
        ensuite « Caca » m’avais fait remarquer qu’il n’y avait pas forcément de lien entre l’accident et l’âge de l’appareil
        Ce à quoi j’ai répondu, qu’il me semblait qu’un appareil ancien ait quand même plus de chance théorique d’avoir un accident
        A cela « vincent » m’a répondu que personne n’en savait rien
        Et, c’est donc la que j’ais voulu justifier mon point de vue en rappelant le fait que l’avion avait pivoté sur lui-même à l’atterrissage, mais au départ, mon intention était simplement de souligner l’inconvénient qu l’Iran avait supporté suite à l’embargo occidental…

    • Vincent

      @ CLO2B

      Je pense que vous avez compris que ma réaction ne vous visait pas personnellement. Il s’agissait juste d’un ras le bol à force de lire les inepties de ceux ayant tout analysés avant même que l’accident ne se produise, et ce sans la moindre compétence.

      Cela étant, le sujet n’est évidemment pas du tout tabou.

  4. Je serais curieux de savoir si la securite est traitee par les memes equipes dans leur filiale V-Air qui est la low cost de transasia. A noter aussi l’autorisation a Transasia d’operer d’ici quelques annees des vols vers les USA.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum