British Airways revient à Téhéran, menace Londres-City

air-journal_british-airways-777

La compagnie aérienne British Airways effectuera en juillet son retour entre Londres et Téhéran, après seize ans d’absence sous ses propres couleurs. Elle a d’autre part prévenu les futurs acquéreurs de l’aéroport de Londres-City : toute hausse des charges provoquera une baisse de son activité.

A partir du 10 juillet 2016, la compagnie nationale britannique proposera six vols par semaine entre sa base à Londres-Heathrow et l’aéroport de Téhéran-Imam Khomeini, opérés en Boeing 777-200ER pouvant accueillir 14 passagers en Première, 48 en classe Affaires, 40 en Premium et 124 en Economie. Les départs sont programmés tous les jours sauf dimanche à 21h10 pour arriver le lendemain à 6h25, les vols retour quittant l’Iran tous les jours sauf lundi à 8h35 pour se poser à 11h10 (une septième rotation hebdomadaire sera ajoutée fin octobre). British Airways sera en concurrence directe avec Iran Air sur cette route abandonnée en 2000, mais qu’elle proposait jusqu’en octobre 2012 en partage de codes avec BMI (rachetée par le groupe IAG).

La compagnie de l’alliance Oneworld avait opéré en 1946 ses premiers vols vers la capitale iranienne. Selon son directeur Planning Réseau Neil Cottrell, « l’Iran est une économie importante et en pleine croissance, et Téhéran une ville brillante pour les affaires ; nous sommes incroyablement excités à l’idée d’ajouter à notre réseau une nouvelle porte d’entrée vers le Moyen-Orient ». Il rappelle que la récente levée des sanctions internationales contre le pays « ouvre des perspectives nouvelles » en particulier pour le tourisme. Cette nouvelle liaison est l’une des quatorze annoncées pour 2016, parmi lesquelles Lima au Pérou, le Costa Rica ou San José en Californie. British Airways était la dernière des grandes compagnies européennes à ne pas avoir annoncé son retour à Téhéran : celui d’Air France est prévu pour le 18 avril depuis Paris-CDG, et celui de Lufthansa deux jours plus tôt en provenance de Francfort (quelques jours après sa filiale low cost Eurowings). Turkish Airlines, Alitalia, Aeroflot, Austrian Airlines et Aegean Airlines sont déjà présentes dans la capitale iranienne, tout comme Emirates Airlines, Etihad Airways, Qatar Airways ou China Southern Airlines entre autres.

air-journal_Londres City aeroportPlus près de sa base, British Airways continue ses avertissements aux gestionnaires et décideurs des aéroports de la capitale : si les futurs acheteurs de Londres-City, mis en vente pour quelques 2 milliards de livres, s’imaginent pouvoir récupérer leur mise en augmentant les taxes et charges, elle quittera immédiatement la plateforme la plus proche des quartiers d’affaires. Willie Walsh, patron du groupe IAG, explique dans le Financial Times que la compagnie « ne restera pas à son niveau de présence actuel » en cas d’augmentation, les marges qu’elle dégage à Londres-City ne pouvant « honnêtement » pas le supporter. Il avait déjà exprimé des réticences au vu du prix estimé de l’aéroport favori des voyageurs d’affaires, mis en vente en aout dernier par son propriétaire Global Infrastructure Partners. Et ses menaces ont un poids : elle y opère avec sa filiale Cityflyer 34 routes, contre 29 pour l’ensemble de ses concurrentes…

http://www.air-journal.fr/2016-02-04-british-airways-revient-a-teheran-menace-londres-city-5157536.html

Commentaire(s)

  1. Pet

    777. First. Service long courrier. Bientôt en quotidien. Quelle fanfare! Justifiée.
    On est loin du frileux 320 d’AF, AZ( pénible) et d’OS.
    Belle ambition.

    • Oui, pour le moins... - 4 février 2016 à 9 h 27 min
      Oui, pour le moins...

      Ca a meme un côté surprenant d’avoir imaginé sur Paris-Teheran un service en 320 équipe  » pur mc « , meme pas faux- business façon À 319 Dedicate de jadis….
      Peut être cela se justifiait il financierement parlant, mais commercialement cela semble vraiment totalement à côté de la plaque…Personne je crois que je préférerais aller faire une correspondance à LHR…Les responsables marketing sur ce coup la me semble ( encore?) déconnectés de la réalité..hors sol en quelque sorte…un 3 vol par semaine en A 330 semblait a priori plus opportun pour relancer cette ligne …
      A moins qu’il soit à cours de 330…. Mais quand même!!!

      • +1 Une cie. moins timide qu’Air France. Les pax iraniens-américains en transit des US sont très nombreux. Je me souviens avoir été en liste d’attente sur l’A330 à CDG quand AF y allait…je n’ai pas pu monter à abord (envoyé à Milan pour prendre le AZ A320 qui était aussi bondé)…et tout ça c’était en pleine crise nucléaire !! Les pax sont là…

  2. AF va utiliser le 320 un temps seulement pour voir si de la demande avant de place un LC !
    AF ne prend pas de risque et ils ont raisons.

    • Ben justement...

      Si pour voir il mettent pas quelque chose qui tient la route face à la concurrence, faudra pas s’étonner s’ils voient qu’il n’y a rien à voir!!!! Faut quand même se donner les moyens de ses ambitions…

  3. joe

    AF va bien à Tel Aviv/Erevan/Amman en A320 et pourquoi pas Téhéran….

    • oui, mais TLV, Yérévan, Amman et Damas en A320, ce n’est pas terrible. Quand le vol dure plus de 3 heures, il faut un avion plus adapté.

    • pet

      Erevan n’a pt être pas la même clientèle ds le viseur que Téhéran..
      Se coller 4 heures ds un 320 pour TLV, autant passer par Zürich, moins chère, et s’offrir la C de Swiss avec un service digne de ce nom, plutôt qu’un oshibori ds un sac en plastique.
      Téhéran, c’est 6 heures !

      @ fils de CDB AF: la clientèle non plus ne prend pas de risque. Aucune comparaison entre un service LC et un plateau moyen courrier engoncé ds un siège de 320. Sans parler du tarif exigé !!!! il y a qques prix d’appel en Y, sur un nombre limité de places, sinon, l’AR coûte une fortue sur AF. Autant s’offrir l’exotisme du transit à LHR, ou FRA (lounge sympa)et service LC,bien moins cher.

    • Ben justement...

      Vous citez la 3 destinations financièrement dans le rouge ( oui, meme TLV ) dont par ailleurs les commentaires et jugements pax sur leurs voyages sont pour le moins pas terribles ( c’est une litote pour rester gentil!)…surtout effectivement de la part de pax en correspondance depuis le vrai long courrier ( très nombreux depuis USA/Canada), et de la part de toutes les personnes dites  » Haute Contribution: en gros, les clients First, Affaires, Premium….

  4. EPL 1986

    Saur erreur de ma part, le vol sur TLV dure 4 heures et un peu plus au retour à case des vents dominants.

  5. EPL 1986

    à cause des vents dominants..

  6. Et comme d’habitude AF est dans les choux… Là ou BA offre un 777 tri ou quadri-classes (pour offrir le confort d’un vol long-courrier avec siège couchette), AF (comme sur un trop grand nombre de destinations, style TLV, entre autres), met en ligne un 320.

    Bref AF n’a strictement rien compris. Ce n’est pas ainsi qu’ils attireront les passagers point à point et encore moins les passagers souhaitant transiter par CDG pour un vol long-courrier. Je me souviens des passagers business et/ou first en provenance de NY qui se sont retrouvés sur les sièges « business » d’un 320 pour encore 4 heures de vols… Résultat des courses, ils ont tous dit qu’ils ne reprendraient jamais AF. Les PNC – très embarrassés – ne savaient pas quoi leur répondre… leur suggérant d’écrire… la belle affaire!

    Les 320 sur de telles destinations sont un non-sens marketing. Pire, j’ai même effectué un Paris-TLV sur un appareil configuration domestique (siège non inclinable)…. La honte!!! Des avions qui sont de plus en plus souvent mis en ligne sur des destinations internationales (3 fois sur mes derniers Paris-BCN). Scandaleux!

  7. La diaspora iranienne est très nombreuse en Grande Bretagne. En France cette population est très minoritaire. AF utilisera un 320 Europe avec 3 classes pour défricher la ligne jusqu’en octobre prochain. Le 320 utilisé sur les routes mixtes long/moyen courrier est trés confortable. Les sièges sont épais et larges contrairement aux 320/321 court courrier. Les repas sont chauds avec Champagne prévu en classe éco. Je ne vois pas la différence en matière d’espace individuel entre ce type de 320 et le B777/200 de Brtish avec 10 sièges de front en éco. American a bien l’intention prochainement d’effectuer des vols transatlantiques en 321 LR pour remplacer ses B757 vieillissants. C’est un bonheur que de voyager sur ces avions à fuselage mono couloir. Le service est plus convivial, et la cabine à échelle humaine. Mais lorsque l’on parle d’AF les passions se déchainent. AF est agée de 85 ans et connait bien son métier. Son réseau est le plus important au monde. Son service client est le plus réactif qui soit. C’est une compagnie qui n’a de conseils à recevoir de personne. 120 compagnies étrangères font entretenir leurs appareils chez AF industries dont Air Canada, Air China et boen d’autres grosses compagnies nationales. J’utilise ce vocabulaire car je suis engagé régulièrement en tant que client mystère sur AF,mon employeur, afin de noter le service à bord et de connaitre l’appréciation de nos clients. Très peu de retours négatifs. Le français a la spécialité de dénigrer son industire, automobile, rail, aérien, services divers etc, etc…..Les anglo saxons eux, sont très jaloux de leurs entreprises….y compris nos amis espagnols. Soyons lucides et constructifs.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum