TurkishAirlines reçoit un 300ème appareil

aj_turkish airlines a330

La compagnie aérienne Turkish Airlines a fêté lors d’une cérémonie officielle organisée le 5 février à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, la livraison d’un 300ème appareil (un Airbus A330-300) au sein de sa flotte.

İlker Aycı, président du conseil d’administration de Turkish Airlines, a rappelé lors d’une conférence sur le hub d’Istanbul, la croissance parmi les plus fortes au monde de cette compagnie. « La compagnie est née en 1933 avec une flotte de cinq appareils. C’est aujourd’hui une compagnie 4 étoiles qui dispose de 300 avions pour transporter des passagers et du fret, reliant 284 destinations à travers le monde – 235 liaisons internationales et 49 domestiques », a-t-il souligné. La compagnie turque a réceptionné son 100ème appareils en 2006, son développement s’accélérant alors, avec le 200ème appareil en mars 2013, sept ans plus tard, et donc le 300ème trois ans plus tard.

« Il y a seulement dix ans, Turkish Airlines ne faisait voler que 7 gros porteurs commerciaux, aujourd’hui, ce nombre est passé à plus de 70 », a quant à lui rappelé Douglas Anderson, directeur commercial d’Airbus, qui se réjouit « à la perspective, dans les années à venir, de continuer à accompagner la croissance de sa flotte ».

39 nouveaux appareils vont en effet rejoindre sa flotte cette année 2016, indique le communiqué de la compagnie. Sa flotte se compose donc aujourd’hui de 99 avions de la famille A320, 20 A330-200, 26 A330-300, 4 A340-300, 112 avions de la famille 737 de Boeing, 24 Boeing 777-300ER, 5 Embraer ERJ, et 10 avions de fret incluant A310-300F et A330-200F.

L’A330-300 tout flambant neuf, 300 ème avion  de Turkish Airlines, équipé de moteurs CF6-80E1, est le premier avion à être équipé de cuisines TCI – Turkish Cabin Interiors – et, en classe économique, de sièges TSI – Turkish Seat Industries –, fabriqués dans les deux cas en Turquie. Le nouvel appareil sera déployé sur les liaisons moyen et long-courrier, à partir du hub d’Istanbul de Turkish Airlines, faisant ainsi gagner ces lignes en capacité, pour nourrir la stratégie de croissance de la compagnie.

Les relations commerciales entre Aırbus et Turkish Airlines sont inscrites dans la durée, puisque c’est en 1984 que la compagnie a doté sa flotte de son premier Airbus A310. Aujourd’hui, elle fait voler 159 avions Airbus, dont 53 A330 en différentes versions.

Airbus est bien positionnée pour répondre à la demande de Turkish Airlines, dont la stratégie ambitieuse de croissance exige des avions de génération moderne et éco-efficaces. De plus, les entreprises turques du secteur aéronautiques bénéficient de cette croissance au travers de partenariats industriels durables avec Airbus.

La famille A330 comprend des appareils de transport de fret, des appareils pour VIP, et des versions multi-rôles de transport et de ravitaillement en vol, et a déjà suscité plus de 1600 commandes. Plus de 1200 A330 sont en exploitation actuellement, par plus de 100 compagnies du monde entier. Faisant preuve d’une fiabilité opérationnelle de 99,4 %, l’A330 est l’un des appareils les plus efficaces au monde, et ses coûts d’exploitation sont parmi les plus favorables de sa catégorie. L’A330 fait partie des gros porteurs à succès d’Airbus, qui comprend, en plus, l’A350 XWB et l’A380 ; dans ce segment de marché, ces appareils peuvent transporter de 250 passagers à plus de 500.

http://www.air-journal.fr/2016-02-06-turkishairlines-recoit-un-300eme-appareil-5157657.html

Commentaire(s)

  1. Filoustyle

    L’essayer c’est l’adopter et abandonner Airfrance service parfait et plat chaud en moyen courrier

  2. PIPOU

    Ça sent la cde d’A380 cette année…(je verrai une petite dizaine d’exemplaire)…

  3. Les syndicats d’AF au lieu de faire une fixation stérile sur les ME3, feraient bien de se mobiliser contre le véritable adversaire dans le ciel européen : Turkish une compagnie «européenne» qui bénéficie d’un accord de type Open-Sky avec l’Europe et ouvre discrètement et sans aucune contrainte toutes les liaisons qu’elle souhaite.
    Chaque jour Turkish aspire des milliers de passagers en transit vers l’Asie avec ses moyens courriers au départ de tous les aéroports européens (province y compris) vers son hub d’Istanbul (+18% de passagers en transit international & 3éme aéroport européen en 2015).
    De plus au niveau de la qualité des prestations, TK est déjà classé par Skytrax n°4 du « Top Ten Airlines of 2015 » et n°1 du « The Best Airlines in Europe »
    http://www.worldairlineawards.com/Awards/best_airlines_by_world_region.html

    • Je suis absolument d’accord avec votre argumentaire. Les clinquantes ME3, A380 & 77W biens visibles sur les line-up des grandes plateformes européennes, cristallisent les foudres des Legacies. Et pendant ce temps, à coup de modules plus modestes et de multi idée qu’en ces, TK maillent l’intégralité des territoires et tous les aéroports régionaux pour drainer massivement vers son hub d’Istanbul.

      Je serais très curieux de connaître l’offre quotidienne en siège qu’elle offre au départ de la France, pour la comparer avec EK ou QR. Si quelqu’un a des infos

  4. C’est une des seules qui n’a encore pris ni 787 ni A350 pour le moment

  5. L’entree de la turquie dans la communaute europeenne pourrait remettre en question le developpemen my de Turkish qui perdrait le millions de financement de l’état. Elle detail contrSinte de ferme les lignes deficitaires…plus de subvention!

    • Pet

      Vs soulevez le seul point qui vaille. Le développement de TK en 2016 se fait sur le modèle des cies Européennes ds les années 60. Perfusion massive de l’Etat, pour tt un tas de raisons, dont politique.
      L’entrée ds l’UE n’étant pas pour demain, la facture risque d’être amère pour les Turcs qui à leur tour subventionnent une cie au détriment d’autres services.
      Qt aux craintes des majors regardons le retour qu’elles font toutes: BA, LH, et même AF après deux années difficiles.

    • La communauté européenne n’existe plus depuis longtemps. Et la Turquie n’intègrera pas l’UE avant de nombreuses années. Peut-être même jamais.

    • Oui,Ben d'ici là.... - 7 février 2016 à 10 h 01 min
      Oui,Ben d'ici là....

      ….Turkish aura eu le temps de recevoir des dizaines de millions de l’Etat, et avoir une flotte de 500 appareils, car la Turquie ans l’Union Européenne, même si ( SI!) cela arrive un jour…c’est pas pour demain!!!

  6. Heuh ouai ils on commance avec les A310 a l’epoque personne n’en voulait et c’etait 2 pour le prix d’un.
    Et on voit bien qu’entre l’a330 et l’a380 airbus n’avait rien a proposer d’ou l’apparition du boeing 777-300er dans leur flotte. Toutes les compagnies l’on compris. L’a350 trop cher trop lourd est pile poil entre l’a330-300 et le boeing 777-200 ou le 787-9/10 bizzare mouai encore un truc bien bancale a la airbus

  7. lechavenois

    Des machines fiables qui ont fait leurs preuves, une très bonne « collaboration » public/privé, un hub bien positionné et surtout une grosse démarche markéting client. Tous les ingrédients pour une croissance pérenne.
    .
    A ma connaissance c’est la compagnie qui offre le plus grand nombre de destinations au monde, et les retours satisfaction-client sont très bons. Seul bémol, la complexité du hub Ataturck, mais le projet du troisieme aéroport devrait remédier à l’engorgement sur Istambul. A quand des très gros porteurs pour aller « chatouiller » les gulf sisters ?….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum