Islande : WOW Air se met aussi au stop-over

air-journal_WOW Air A321

La compagnie aérienne low cost WOW Air propose désormais des stop-overs en Islande, de durée illimitée et sans supplément. Le ParisBoston avec stop-over est pour l’occasion en promotion.

La spécialiste islandaise du vol pas cher annonce dans un communiqué du 18 février 2016 qu’elle offre maintenant à ses passagers la possibilité de faire un « stop-over WOW » en Islande pendant les voyages transatlantiques, lors de la correspondance à l’aéroport de Reykjavik-Keflavik, sans supplément sur le prix du billet d’avion et pour la durée de leur choix. Avec l’ouverture prochaine cet été des deux nouvelles routes vers Los Angeles et San Francisco, WOW air donne ainsi « l’opportunité aux voyageurs de diviser leurs trajets long-courriers à travers l’Atlantique et de combiner deux destinations pour le prix d’une ». A l’instar de sa rivale Icelandair, l’option stop-over est disponible dans les deux sens sur les trajets entre l’Europe et l’Amérique du Nord via l’Islande. Les destinations nord-américaines desservies par WOW air comptent déjà Boston, Baltimore et Washington, auxquelles s’ajouteront Montréal et Toronto à compter de mai 2016, et les deux villes californiennes en juin.

Svana Fridriksdottir, Directrice de la Communication chez WOW air, explique : « nos tarifs low-cost transatlantiques ont rencontré un grand succès auprès des voyageurs désirant s’envoler vers l’Amérique du Nord. Jusque-là, le court arrêt à Keflavik n’a pu donner qu’un bref aperçu de ce que l’Islande avait à offrir, mais nous nous réjouissons de pouvoir donner l’opportunité aux voyageurs de véritablement découvrir l’Islande, un pays qui offre un impressionnant contraste par rapport à nos destinations européennes et nord-américaines ». WOW air propose également à ses passagers de faciliter leurs réservations en mettant directement à leur disposition des tours et activités sur tours.wowair.com. Le site offre « des excursions vers les sites incontournables que sont le Blue Lagoon ou le Cercle d’Or, ainsi que des tours à la recherche des emblématiques aurores boréales. Les plus aventureux peuvent aussi choisir d’explorer le ciel de Reykjavik en hélicoptère avec les tours de « Heli Happy Hour », ou de faire le plein d’adrénaline en motoneige sur le Langjökull, le deuxième plus grand glacier d’Islande ».

A l’occasion du lancement de ces stop-overs, WOW Air propose le Paris – Boston avec stop-over en Islande à partir de 224 € TTC l’aller simple en mars et avril.

WOW air relie Reykjavik à Paris, Londres, Berlin et Copenhague tout au long de l’année, et propose en plus des liaisons saisonnières (dont Lyon et Nice à partir de juin). A compter de l’été 2016, la compagnie desservira 27 destinations à travers l’Europe et l’Amérique du Nord. Lancée en Novembre 2011 par l’entrepreneur islandais Skúli Mogensen, la compagnie aux couleurs fuchsia s’est intégralement équipée de nouveaux Airbus A320 et A321, avec une faible émission de CO2, par respect pour l’environnement.

http://www.air-journal.fr/2016-02-19-islande-wow-air-se-met-aussi-au-stop-over-5158272.html

Commentaire(s)

  1. A ce rythme-là, le pays va bientôt se retrouver avec plus de touristes en stop over qu’en destination finale.

  2. Pourquoi AF ne fait pas cela sur l’Europe de l’Est ou Golfe-Amériques avec stopover à Paris? Pour moi un réel argument commercial et touristique!
    En tous cas l’Islande a compris que ça peut rapporter. D’un côté des pax, de l’autre en faisant rentrer des devises dans le pays!

  3. Vous me connaissez ! Je ne suis pas un fan des Low-Cost! Mais je trouve que c’est une têtes bonne idée!
    Cela permet de visite et de découvrir les magnifique paysages de l’Islande!

  4. Tres innovant pour une cie low cost particulierement sans restriction . Le stop over a tjrs existe mais tres souvent sur les bases tarifaires les plus hautes et avec des conditions restrictives . Cool et simple a prioris

  5. Wow n’a pas trop le choix car Icelandair le propose déjà. La concurrence entre le 2 cies devient un peu plus intense.

    L’idée du stopover est un plus pour un pays peu connu, peu exposé médiatiquement et disposant de moyens financiers limités (la crise de 2008 est passé par là…) tout en permettant d’alimenter les 2 cies islandaises.

    Quant à AF, il est toujours possible de faire un stopover à Paris entre 2 vols…pour un prix légèrement supérieur.

  6. Vincent

    « stop-over » ! ! !

    A l’heure où il est décidé de simplifier l’orthographe pour les illettrés, vous pourriez faire l’effort de bannir les anglicismes qui polluent le français.

    Comment traduire stop-over ? Peut-être par escale, tout simplement, non ? ? ?

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter