Aéroports en France : record de trafic mais…

air-journal_Caen aeroport

Les aéroports français ont établi en 2015 un nouveau record de trafic avec 180,85 millions de passagers (+3,1%), mais leur croissance reste à la traine de celle de leurs voisins européens. Un problème pour lequel l’Union des Aéroports Français recommande une solution : ouvrir les plateformes de province aux vols long-courrier.

Les statistiques publiées le 17 février 2016 par l’Union des Aéroports Français (UAF) font état d’une augmentation de trafic concernant aussi bien ADP (hausse de 3% à 95,43 millions de passagers) que les aéroports de province (+3,3% avec 74,50 millions de passagers). Selon son communiqué, cette augmentation est cependant « à relativiser » par rapport au trafic aérien européen qui a crû de +5,2% par rapport à 2014. Les attentats terroristes de Paris et les grèves ont pesé sur le trafic aérien en 2015, rappelle l’UAF : en novembre et décembre 2015, celui-ci a chuté respectivement de 1% et 1,4% alors que les 10 premiers mois affichaient une augmentation de 3,9%. L’Outre-mer, avec 10,65 millions de passagers, bénéficie d’une croissance de +2,5% : par ordre de taille, Guadeloupe-Pôle Caraïbes (+3,0% à 2,089 millions de passagers) devance de peu Saint Denis-Roland Garros (+3,2%), suivi par Martinique-Aimé Césaire (+0,7%) et par Tahiti-Faa’a (+2,0%)..

L’UAF explique qu’en métropole le trafic international évolue plus vite que le trafic intérieur : il représentait l’année dernière 71,91% du trafic (121,86 millions de passagers) contre 69,57% en 2014, soit une hausse de +4%. Le trafic national n’a progressé de son côté que de +0,9% – mais a retourné la tendance puisqu’il était en baisse de -2,6% en 2014.

Le trafic des compagnies aériennes low cost « confirme sa place importante » dans le trafic aérien et « reste plus que jamais un vecteur fort de croissance », précise l’UAF. Dans les dix principaux aéroports français, leur trafic a augmenté de 9,4% par rapport à 2014 (47,6 millions de passagers à Orly, Roissy, Nice, Bâle-Mulhouse, Beauvais, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Marseille et Nantes). La part du trafic low cost dans les aéroports régionaux est passée de 28,1% en 2009 à 38,7 % en 2014 et 41,1% en 2015. Dans l’ensemble des aéroports du pays, les low cost ne représentent toutefois que 28% du trafic, nettement moins que dans d’autres pays européens

Le fret est en légère croissance par rapport à 2014 (+1.6%) alors que le trafic postal continue de baisser (-2.4%).

Mais ces statistiques positives sont nuancées par l’UAF, qui va se concentrer cette année sur quatre axes : la connectivité, la compétitivité, les aides d’Etat et l’environnement. Ces sujets « sont fondamentaux pour développer l’activité des aéroports français au service des territoires qu’ils desservent », explique l’association, qui note que la croissance de la « connectivité » en France est moindre que celle de l’Europe, avec un repli de la connectivité directe depuis 2008. Pour l’améliorer, elle veut être partir prenante dans les discussions et négociations sur les droits de trafic, permettre le développement de liaisons directes au départ des aéroports régionaux vers des destinations hors-UE, et améliorer l’accessibilité terrestres des aéroports tout en favorisant l’intermodalité. L’UAF note sans surprise que la compétitivité est « plombée par les taxes » (charges sociales élevées et poids des taxes d’aéroport trop fort) qu’il faudrait donc réduire ; elle prône aussi que la sûreté et la sécurité soient considérées comme un « service d’intérêt général avec un financement par l’Etat ou les collectivités locales » et non plus par les passagers.

Classement Aéroport PAX 2015/2014
1 Paris-Charles de Gaulle 65,766 millions +3,1%
2 Paris-Orly 29,664 millions +2,8%
3 Nice-Côte d’Azur 12,016 millions +3,1%
4 Lyon-Saint Exupéry 8,703 millions +2,8%
5 Marseille-Provence 8, 261 millions +1,0%
6 Toulouse-Blagnac 7, 669 millions +2,0%
7 Bâle-Mulhouse 7,056 millions +8,2%
8 Bordeaux 5,323 millions +7,6%
9 Nantes-Atlantique 4,394 millions +5,7%
10 Beauvais-Tillé 4,330 millions +7,6%
11 Lille-Lesquin 1,541 millions -3,4%
12 Montpellier-Méditerranée 1,510 millions +4,5%
13 Ajaccio-Napoléon Bonaparte 1,362 millions +0,0%
14 Bastia-Poretta 1,191 millions +2,5%
15 Strasbourg 1,190 millions +2,0%

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-22-aeroports-en-france-record-de-trafic-mais-5158374.html

Commentaire(s)

  1. Pourquoi est-ce que tous les aéroports français sont en progression et Lille le seul en régression ( -3,4%) ? Que c’est-il passé de particulier a Lille en 2015 ?

    • Clo2B

      Il ne faut pas oublier qu’en 2012, Lesquin avait progressé de 20%, suivi de 18,9% en 2013 ; une baisse de 3,4% en 2014 parait donc normale.
      Je serai prêt à parier que l’année 2015 sera donc sans doute bien meilleure, pour un aéroport qui, certes, souffre pour l’instant de la proximité de CDG, mais qui à terme devrait en profiter quand celui-ci commencera à saturer…

  2. Meridian

    « Dans l’ensemble des aéroports du pays, les low cost ne représentent toutefois que 28% du trafic, nettement moins que dans d’autres pays européens » Donc, si on veut augmenter la fréquentation des aéroports français, la solution est claire : il faut cesser de pénaliser les LCC et de freiner leur progression.

    • Webby

      Tout à fait. Personnellement, j’essaie toujours d’éviter Air France pour privilégier les Low Costs et ce pour la majorité des destinations. Depuis des années que je ne vole plus avec cette compagnie. Par conséquence : j’arrive à l’heure et sans emmerdements.

  3. François

    « améliorer l’accessibilité terrestres des aéroports tout en favorisant l’intermodalité »
    En effet il y a de gros progrès à faire en France dans ce sens quand on compare aux aéroports européens desservis pour la plupart par une ligne ferroviaire ou de Tramway. Mais la « rente » des parkings d’aéroport représente certainement un revenu important pour les gestionnaires d’aéroport en France (ADP, Vinci…).

    • chrismax

      Lyon-Saint-Exupéry est desservi depuis plusieurs années par une ligne de tram express dédiée qui part de la gare SNCF de Lyon-Part-Dieu et fait le trajet en 30 minutes (fréquence au quart d’heure) mais personne n’en parle. On n’est pas à Roissy…

  4. biz

    Il est non seulement urgent d’ouvrir les aéroports Français aux Low costs, mais il est aussi essentiel d’octroyer des droits de trafic aux trois principales compagnies du Golfe – Emirates, Etihad, Qatar Airways pour des vols long-courrier au départ des plates-formes régionales.
    Selon la formule indiquant que l’induction de 100.000 nouveaux passagers génère 100 emplois directs et 400 emplois indirects, ces nouvelles lignes seraient de formidables outils de développement économique local,
    C’est en ce sens que’ouverture de liaisons directes au départ des aéroports régionaux vers des destinations situées hors de l’Union européenne par ces compagnies est, à mon sens, essentiel.

    • Pourquoi en priorité aux compagnies du Golfe et pas à d’autres? Si les compagnies du Golfe sont en demande c’est parce qu’elles n’ont pas besoin d’avoir des notions de rentabilité, ils leur suffit de fonctionner.Et pourquoi faire des transits dans les déserts d’Arabie alors que l’Europe regorge de Hubs intéressants et de Cies aussi sérieuses ?

  5. A quand un VERITABLE nettoyage des aéroports en France et la fermeture des aéroports inutiles et qui coutent des millions aux contribuables. la réduction et fusion de certaines plate forme est un paramètre essentielle si on veut sortir les aéroports de province de leurs marasme a l’international. Mais je pense que ça restera un voeux pieux au vu de l’incurie des responsable politiques locaux et de la mentalité de village d’une grande partie de la population qui est incapable d’avoir une vision globale. L’allemagne (de taille sensiblement équivalente) a su faire le pas il y a longtemps et le résultat est la.

    Juste une chiffre pour appuyer mon point de vue: En dehors de la Paris, Seules 6 Métropoles Regionales en France ont plus de 1 millions d’habitants: Lyon – Marseille – Toulouse – Lille – Bordeaux et Nice. Et on demande de faire tu Nantes – NYC ou DXB??? Soyons sérieux 2 minutes…

    Eliminons les aéroports inutiles, développons des hubs régionaux forts et attractifs, ensuite on aura les cartes pour attirer des compagnies sur les vols internationaux !!!!

    • RICHIE RSA, je suis totalement d’accord avec votre analyse qui est dure pour les petits aéroports mais réellement pertinente au niveau national.
      En poursuivant sur l’exemple de l’Allemagne, j’espère qu’à terme AF reverra sa position actuelle qui place CDG comme seul véritable hub international d’AF en France, pour suivre l’exemple de LH qui exploite avec succès2 hubs internationaux en Allemagne : Francfort et Munich (environ 900 km de distance). Il y a peut-être un intérêt pour AF à organiser un 2éme hub international situé dans le sud de la France.

    • Clo2B

      Si l’on s’en tient aux chiffres réels des agglomérations, seules 4 villes dépassent le million d’habitant,le fameux  » PLM « , à savoir Paris, Lille Lyon et Marseille.
      Toulouse et Bordeaux, se situent entre 700 et 800000 H.
      Quand à Nice et Nantes, elles dépassent légèrement les 600000 H. (Avec toutefois une population intra-muros légèrement supérieure pour Nice, à savoir 345000 contre 285000 pour Nantes) c.q.f.d.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum