Ryanair : trois routes françaises de plus à Manchester pour l’hiver

air-journal_Ryanair aircrafts

Le programme d’hiver 2016-2017 de la compagnie aérienne low cost Ryanair à Manchester comprend trois nouvelles liaisons vers l’Allemagne, ainsi que trois destinations françaises jusque-là réservées à la saison estivale : Paris-Beauvais, Carcassonne et Limoges.

La spécialiste irlandaise du vol pas cher a présenté son programme d’hiver à l’aéroport de Manchester, qui connaitra une croissance de 33% avec un total de 34 routes. Les « vraies » nouveautés y sont Berlin, Hambourg et Nuremberg, toutes desservies par un vol quotidien. Mais huit autres destinations estivales seront prolongées durant la saison hivernale, dont trois dans l’hexagone : Paris-Beauvais, où les trois rotations hebdomadaires reprennent le 18 mars 2016, sera desservi sur le même rythme l’hiver prochain. En novembre par exemple, les départs de Manchester sont programmés lundi à 12h55 (arrivée 15h15) et mercredi et vendredi à 12h25 (arrivée à 14h55), les vols retour quittant Beauvais respectivement à 15h40 (arrivée 16h00) et 22h05 (arrivée 22h25). Ryanair est en concurrence indirecte sur cet axe avec Air France, Flybe et easyJet à partir de mi-juin (toutes à CDG).

La low cost va également prolonger pour l’hiver à Manchester deux destinations françaises pas encore inaugurées : Carcassonne-Sud de France (deux rotations hebdomadaires à partir du 1er avril) et Limoges (trois à compter du 3 avril). Dans les deux cas, deux vols par semaine seront proposés après la fin octobre : toujours le lundi et le vendredi vers Carcassonne, et seulement le jeudi et le dimanche vers Limoges. Ces deux routes restent sans concurrence. La quatrième ligne française, vers Béziers, reste inchangée.

Les cinq autres destinations proposées pour la première fois en hiver à Manchester par Ryanair sont Bratislava (3 vols par semaine), Malte (3), Murcia (3), Palma de Majorque (3) et Valence (2). Dix liaisons verront d’autre part leurs fréquences renforcées : Alicante (7), Barcelone (9), Cracovie (4), Faro (5), Fuerteventura (3), Lanzarote (4), Malaga (7), Milan-Bergame (9), Rome (9) et Ténériffe (7).

Rappelons que Ryanair basera cet été à Manchester un huitième Boeing 737-800 ; avec les nouveautés annoncées pour l’hiver, elle compte transporter 4,1 millions de passagers cette année dans l’aéroport anglais, et y « soutenir 3100 emplois sur place ».

http://www.air-journal.fr/2016-02-24-ryanair-trois-routes-francaises-de-plus-a-manchester-pour-lhiver-5158484.html

Commentaire(s)

  1. Ryanair ouvre à l’année Carcassonne-Manchester. Quand on lisait ici que Ryanair allait delaisser Carcassonne au profit de Toulouse …

  2. Boeing 777-300ER

    Je n’ose imaginer la somme que Ryanair a reçu de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes pour ouvrir une ligne Manchester-Limoges !

  3. chrismax

    Sur quel trafic compte Ryanair ? Sont-ce toujours les Anglais, amoureux de la France (et où le mètre carré de résidence secondaire n’est pas hors de prix, comparativement au prix Britanniques) qui se sont installés en grand nombre il y a déjà quelques années en Pays Cathare et en Poitou, qui font des allers-retours avec leur pays natal ? Quelle peut bien être la proportion de Français se rendant à Manchester ?

  4. Et allez, les pisse vinaigres gerbent leur fiel de râleur gaulois . Qui amène du pognon dans notre pays ? les avions de RYR viendraient-ils vides?. En tout cas, à lire toutes ces vomissures, c’est à se demander si l’on a encore envie de foutre les pieds chez nous . Visiblement notre pays va si bien que l’on n’a pas besoin de tourisme étranger.
    Oui payer Ryr, meme rubis sur ongle peut rapporter plus . Quelle concurrence ? les qques 737 de transav.? MDR, il n’y a plus de concurrence ! Manchester et sa région sont un potentiel non négligeable en matière de tourisme pour le sud ouest, ce n’est pas nous qui allons chez eux alors…on récupère les subventions en Pounds, et alors c’est le change qui dérange ?
    Quand bien meme, si l’on fait du nombrilisme gaulois type grande gueule et petites mains, depuis 2004 toutes les compagnies françaises périphériques à AF ont été laminées par qui ? et pour qui? on le paye désormais et ce n’est ni la faute à RYR ni à Easy qui se sont juste engouffrés dans la brèche , non, dans le gouffre.
    Soit on ravale son venin ou on le garde pour ceux qui ont détruit le transport français . En attendant, qu’ils viennent en nombre visiter notre pays et dépenser leur argent chez nous et il serait souhaitable qu’on leur réserve le meilleur accueil avant que l’on soit détesté par toute l’Europe si ce n’est déjà fait .

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter