British Airways: Berlin et l’Iran en ligne de mire

air-journal_British Airways E190 CityFlyer

La compagnie aérienne British Airways lancera en juin deux nouvelles liaisons vers Berlin, au départ de Londres-Stansted et de Londres-City. Elle pourrait d’autre part renforcer les fréquences envisagées vers Téhéran, suite à l’accord de ciel ouvert annoncé la semaine dernière.

A partir du 19 juin 2016, la compagnie nationale britannique proposera un vol par semaine entre Londres-Stansted et l’aéroport de Berlin-Tegel, opéré par sa filiale BA CityFlyer en Embraer 190 bi-classe de 98 sièges. Le départ est programmé le dimanche à 13h05 (arrivée 15h55), le vol « retour » quittant l’Allemagne vendredi à 21h40 (arrivée 22h30). Cet horaire étrange marque surtout la volonté de British Airways de renforcer sa position à Stansted, où elle débarquera fin mai avec quatre routes vers Ibiza, Malaga, Palma de Majorque et Faro. ‎

Le même jour, la compagnie de l’alliance Oneworld inaugurera une autre liaison vers Berlin, au départ de Londres-City cette fois, avec jusqu’à trois rotations quotidiennes opérées là aussi par les E190 de BA CityFlyer. En semaine, les vols d’environ une heure 40 sont prévus à 8h20 et 12h55 ou 13h15, plus 18h10 tous les jours sauf samedi ; les vols retour quitteront Berlin en semaine à 7h05 et 11h35 ou 12h00, plus tous les jours sauf samedi à 16h50.

British Airways dessert déjà l’aéroport Tegel au départ de Londres-Heathrow, face à la concurrence de Germanwings (Heathrow), et à Schönefeld de Ryanair (Stansted), d’easyJet (Gatwick, Luton) et de Norwegian  Air Shuttle (Gatwick) ; Lufthansa n’est pas présente entre les deux capitales.

air-journal_british-airways-777Le retour de British Airways à Téhéran, après 16 ans d’absence sous ses propres couleurs, est programmé pour le 14 juillet prochain à raison de six rotations hebdomadaires en Boeing 777-200ER (14 passagers en Première, 48 en classe Affaires, 40 en Premium et 124 en Economie). Mais ces fréquences pourraient être revues à la hausse après l’annonce de la télévision iranienne la semaine dernière : un accord de ciel ouvert a été signé entre l’Iran et la Grande Bretagne, permettant aux compagnies des deux pays d’opérer au total jusqu’à 42 vols passagers par semaine, 21 pour chaque pays, tous aéroports confondus (les vols cargo ne sont pas limités). Aujourd’hui, seule Iran Air est présente entre Londres et Téhéran, avec trois rotations hebdomadaires.

Rappelons que le retour d’Air France en Iran est prévu le 18 avril depuis Paris-CDG ; Lufthansa, Turkish Airlines, Alitalia, Aeroflot, Austrian Airlines, Pegasus Airlines et Aegean Airlines sont déjà présentes dans la capitale iranienne, tout comme Emirates Airlines, Etihad Airways, Qatar Airways, Oman Air ou China Southern Airlines entre autres.

http://www.air-journal.fr/2016-03-14-british-airways-berlin-et-liran-en-ligne-de-mire-5159505.html

Commentaire(s)

  1. On aura beau me dire.... - 14 mars 2016 à 11 h 12 min
    On aura beau me dire....
    Publié le 14 mars 2016

    Que AF et AZ jouent  » la prudence » avec pour l’une comme pour l’autre quelques rares fréquences hebdomadaires ( 3 pour AF!) lors de la re-ouverture de THR, et en A320 pour ces 2 compagnies en plus, tout ca  » pour re-amorcer le marché »…. je ne peux m’empêcher de penser que l’on s’achemine vers une sorte de loupe prévisible…ou alors c’est que l’on a comme seule ambition de remplir avec quelques groupes de clients Eco dont l’ambition n’est que de payer le moins cher possible…..Car lorsque l’on voit les moyens que vont mettre en face BA, LH et Swiss, on se dit que pour ce qui est du traffic des clients Haute Contribution cela semble joue d’avance…et qu’ils iront ailleurs….
    J’ai toujours entendu dire que  » l’on n’a qu’une seule chance de donner une bonne première image »… et j’ai comme l’impression que les services marketing-image de marque ont oublié cet adage….

    • Faire une correspondance au départ de Londres ou autre ville européenne suppose au moins 3h de plus… Cela vaut-il vraiment la peine pour un vol qui ne dure pas si longtemps que ça?
      Et pour le module utilisé, encore faut-il qu’AF et consoeurs aient des avions long-courrier disponibles pour pouvoir les positionner aux horaire voulus.

    • nico777
      Publié le 14 mars 2016

      Exactement. Typique d’AF…aucun risque. Mais ça rejoint beaucoup d’aberration comme Amman en 320 également, appareil sous évalué car fret et même bagages restent sur le carreau car hors charge. Bogotá et leur 340 pourri sous motorisé par rapport à la hauteur de l’Europe, idem fret et bagages débarqués à chaque fois, etc etc

  2. L’horaire « étrange » du TXL-STN-TXL s’explique par le fait de vouloir positionner l’Embraer sur Stansted le week-end afin d’y opérer des vols à tendance loisirs.

  3. Airbid
    Publié le 14 mars 2016

    Le temps où AF desservait Téhéran en B747 est bien loin. On se rappellera l’arrivée triomphale de Komeini À Téhéran , descendant d’un747 d’AF.. . Tout ça pour ça !

  4. Pet
    Publié le 14 mars 2016

    BA cogne, fort.
    Bien joué.
    Pendant que d’autres, aussi bons, jouent au doigt mouillé.
    Il n’y aura bien entendu aucune comparaison entre le frugal service en 320, avec un pitch de low cost, et le service long courrier de BA.
    Voilà comment on gagne des parts de marché.
    Les plus anciens se souviendront des liens Iran/France. Aucune suite.

  5. LSO
    Publié le 14 mars 2016

    pour la haute contribution, faudra escaler à LHR, ce qui est bien plus limpide que CDG. Willie marque des points, mais bon la santé financière n’est pas la même. étonnant qu’ils arrivent à débloquer des slots à LHR vu la congestion.

    • Pet
      Publié le 14 mars 2016

      Il s’agit de prendre des marques. De suite. Alors les slots, les zincs, le staff on trouve.
      Les Iraniens ont déjà un accord de ciel ouvert avec les Anglais. Il n’y a pas de temps à perdre.

      Ds la même veine BA annoçait vouloir boycotter LondonCity pour une histoire de taxe. Vite oubliée, on arme.

  6. Vu « d’ici », c’est a dire d’Abu Dhabi, British Airways ou plutot IAG est vraiment la cie à observer de pres.
    Belle politique managériale, réactivité dans le marché, bon placement de produit/appareil et prix très concurrentiel sur le LC.

  7. Publié le 14 mars 2016

    Peut être que si la demande est au rendez vous, et je n’en doute pas, Voyant les modules que met la concurrence qu’AF mettra des 772, ou 332. Ils n’auraient pas dû arrêter le Dedicate en 319. Ils auraient pu le remettre au goût du jour avec un 320 ou 321, avec de vrais sièges Bizz..

  8. FlySSC
    Publié le 14 mars 2016

    L’utilisation d’un A320 par AF sur son CDG-IKA est loin d’être certaine… On parle plutôt déjà d’un A330 en attendant un B772er. La décision doit être confirmée dans quelques jours.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum