Aéroport de Nice : +10,2% en février

air-journal_aeroport Nice

L’aéroport de Nice-Côte d’Azur affiche pour le mois dernier une croissance de +10,2% de son trafic passager par rapport à février 2015, dont +4,2% attribués au seul 29 février de cette année bissextile.

Les statistiques de l’aéroport niçois publiées le 14 mars 2016 indiquent que 689.756 passagers ont franchi ses portes le mois dernier, dont 3108.003 sur des vols intérieurs (+7,5%) et 371.753 sur des liaisons internationales (+12,7%). Le mois de février « continue sur la lancée de la croissance », bien que 4,2% soient directement attribuables au 29 février (+6,0% en ne tenant pas compte des passagers du 29), précise le gestionnaire de l’aéroport. Cette croissance s’appuie aussi sur le décalage des vacances de la Zone B (Nice) en totalité sur février en 2016, bien que février 2015 (qui affichait +3,1%) bénéficiait aussi d’une semaine supplémentaire de vacances). Les chiffres de fréquentation en hausse du Carnaval de Nice (près d’un million de visiteurs) sont aussi de bons indicateurs. Le coefficient d’occupation des avions commerciaux à Nice-Côte d’Azur est stable en février (75 %), la croissance en offre de sièges (+10,1%) étant égale à celle du nombre de passagers.

La France (+7,5% passagers et +4,6% sièges) hors impact du 29 est à +3,3% passagers. Le trafic sur les transversales Lille, Bordeaux, Toulouse et Rennes affiche un gain de +11.300 passagers, suivies par les escales parisiennes avec +6600 passagers. L’Europe (+12,4% passagers et +14,3% sièges) est toujours dominée par l’Italie (+30,9%), suivie par le Royaume Uni (+7,6% passagers),les Pays-Bas (+20,0 % passagers) et l’Espagne (+27,5% passagers). L’Afrique (+16,5% passagers et +18,5% sièges) profite à plein du décalage des vacances, malgré le comparatif avec un mois de février 2015 à +15% passagers. Tous les pays de la zone s’offrent une croissance à deux chiffres, hormis l’escale de Djerba qui reste en retrait. Au Moyen-Orient (+1,7% passagers et -4,8% sièges), les Emirats Arabes Unis tirent le trafic avec +9,2 % passagers et une offre étoffée à +7,8% sièges (grâce à l’utilisation de Boeing 777-300ER de plus grande capacité par Emirates Airlines), tandis qu’Israël reste pénalisée par l’arrêt de deux opérateurs. L’Amérique du Nord entame son second mois d’ouverture l’hiver sans interruption à 4 vols hebdomadaires.

Sur les deux premiers mois de l’année, Nice-Côte d’Azur a vu son trafic croitre de +6,7%. Les capacités supplémentaires (+4,7%) font quasiment jeu égal avec la croissance du trafic (+4,5% passagers hors impact du 29 février). Pour le réseau national (+4,2% passagers et +0,6% sièges), les transversales Lille (+38,5% passagers), Nantes (+10,1% passagers), et Bordeaux (+11,0% passagers) constituent le tiercé gagnant depuis le début de l’année. Les escales parisiennes reprennent peu à peu des couleurs (+1,5% passagers). L’Europe (+9,0% passagers et +7,5% sièges) en est à son 12ème mois de croissance consécutive, s’offrant même une croissance supérieure à son augmentation de capacité. Le trio de tête est toujours constitué par l’Italie, l’Espagne et les Pays-Bas avec un gain de +28.300 passagers. En Afrique (+7,4% passagers et +7,8% sièges) la situation s’améliore sur l’ensemble de la région. La tendance est à confirmer, une fois les vacances d’hiver terminées : Algérie +12,1% passagers, Maroc +6,3% passagers et Tunisie +7,4% passagers. Au Moyen-Orient (-0,5% passagers et -4,7% sièges), l’arrêt d’un opérateur historique sur la région et la pause hivernale du second, masquent la progression des EAU à +5,0% passagers. En Amérique du Nord (+380.2% passagers et +981,9% sièges), « la destination cherche son rythme de croisière, il est encore trop tôt pour en faire le bilan ». Le coefficient d’occupation des avions commerciaux gagne un point par rapport aux deux premiers mois de 2015 (73%).

http://www.air-journal.fr/2016-03-15-aeroport-de-nice-102-en-fevrier-5159549.html

Commentaire(s)

  1. juju
    Publié le 15 mars 2016

    Paris n’est pas la France ! sauf que certains s’obstinent à croire que tout doit passer par Paris (CDG et ORY) …
    les « provinciaux » qui sont aussi des contribuables français , pensent à juste raison selon moi , que des aéroports de provinces , peuvent tirer leur épingle du jeu dans ce contexte mondialiste ! seulement voilà , Paris veille et ne souhaite pas que les provinciaux puissent avoir prés de chez eux des lignes internationales , certes pas n’importe quelles destinations , mais du point à point est possible et souhaité , n’en déplaise à certains ….

    • Certes la culture du nombrilisme parisien ne date pas des débuts de l’aviation. Notre pays a, depuis Louis XIV puis sous Napoléon été soumis à cette politique.
      Depuis, il est de bon ton de penser que rien ne peut se faire si cela ne passe pas par Paris. Regardons les lignes de chemin de fer, on construit des LGV de et vers Paris alors que ce sont déjà les moyens de communication (avion, train, autoroutes) les plus développés.
      A ce titre, on continue à « empiler » des structures inutiles à Paris uniquement pour faire face à cette concentration purement artificielle, alors qu’il serait plus économique, plus écologique, et plus rationnel de le faire en Province (là où l’espace est disponible). Bref on feint de ne pas voir qu’une ville, au-delà d’une certaine taille, ne peut que s’étouffer… Alors on finance le poumon artificiel (un gouffre que personne n’ose chiffrer en public, et pour cause!).
      Regardons nos voisins européens, tous peuvent librement développer des lignes au départ des grandes villes de province. Qui peut sérieusement déclarer que des lignes au départ de villes comme Lyon, Marseille ou Nice ne peuvent exister? Si l’on sait détourner du trafic vers Paris pour faire croire qu’il n’y a rien en Province, essayez de faire l’inverse, vous serez surpris du résultat. A moins que ce ne soit pour protéger une Cie qui se croit encore de Droit Divin? Nice montre au quotidien qu’il n’est pas nécessaire, comme le professent encore ceux qui persistent dans leur erreur, qu’il n’est pas nécessaire de passer par CDG pour aller quelque part.
      Attendons de choir de que l’A321 long range permettra de faire!

  2. De toute façon, ici, pour se rendre direction les US, il y a Delta pour JFK, direction l’Amérique Latine, c’est via Madrid et pour l’Afrique et l’Asie, Londres, Frankfort ou Dubai, (Doha en 2017).
    Beaucoup évitent donc au maximum CDG pour d’évidentes et nombreuses raisons déjà évoquées par d’autres dans de nombreux posts précédents..
    Pour le 321 LR, ce n’est pas vraiment l’appareil idéal pour des relations Longs Courriers au départ de NCE, son autonomie lui permettant juste de traverser l’Atlantique Nord mais pas de pouvoir assurer des relations sur L’Asie par exemple. Peut-être pour certaines compagnies comme Air Transat à la limite mais si l’autonomie pourrait suffire, dans le cas présent,la capacité pax serait un peu juste.
    La Plate-Forme Azuréene est assurée de garder sa 2ème place, derrière ADP, pour de très longues années encore, l’avenir lui souriant de plus en plus..

    • « Beaucoup évitent donc au maximum CDG pour d’évidentes et nombreuses raisons déjà évoquées par d’autres dans de nombreux posts précédents..»

      Ceci est un mensonge absolu. Ne prenez pas vos phobies personnelles pour une généralité.

      Je vais au Japon au moins deux fois par an à partir de Nice, et ce depuis une quinzaine d’années. J’ai testé les hubs de correspondance de presque toutes les grandes compagnies européennes. Je n’ai aucun a priori à la base, et je compare toujours les offres via un comparateur de prix.

      Le résultat objectivement constaté, c’est que, si les offres sont très variables selon les dates, les meilleures ces toutes dernières années, en termes à la fois de tarif et de qualité de prestation (temps de trajet total et niveau du service à bord comme à l’escale) sont très fréquemment celles d’Air France via CDG. Ou alors, celles de Turkish Airlines, via IST.

      Il y a quelques années, British Airways, via LHR, était compétitive. C’est de moins en moins souvent le cas. Au début des années 2000, les meilleurs tarifs étaient souvent ceux d’Alitalia, via FCO ou MXP, mais les aéroports italiens sont calamiteux en matière d’organisation, d’accueil et de propreté (avec une propension à l’égarement temporaires des bagages, ce qui n’est jamais agréable).

      La compétitivité tarifaire d’Air France entre NCE et NRT/HND/KIX était moins fréquente il y a encore 5 ans, les compagnies européennes ayant à l’époque des politiques tarifaires visant tellement à cibler la clientèle du concurrent qu’un vol Air France vers le Japon coûtait beaucoup moins cher à partir de Londres qu’à partir de Paris (et inversement pour British Airways, qui coûtait moins cher à partir de CDG que de LHR) ! Il m’est même arrivé une fois d’acheter un billet BA NCE-LHR séparément, plus un billet AF LHR-KIX via CDG… Le prix global des deux billets était inférieur d’une centaine d’euros à celui du billet AF pour le seul vol direct CDG-KIX, sur le même vol, si je l’avais acheté séparément ! Preuve que la concurrence débridée amène parfois à du grand n’importe quoi, quand on sait que les compagnies adorent communiquer sur leur « responsabilité environnementale » et leur « empreinte carbone »…

      En termes de satisfaction, n’en déplaise à votre obsession anti-compagnies françaises, c’est bien Air France qui surclasse ses concurrentes en classe économique, à égalité avec Turkish Airlines (qui fut pour moi une excellente surprise).

      Quant aux compagnies du Golfe, elles sont juste totalement hors-jeu !

      Sur les dizaines de simulations que j’ai faites entre Nice et le Japon, les seules offres à tarif correct qu’est capable de proposer Emirates correspondent à des temps de trajets totalement rédhibitoires ! Et si j’apprécie parfois de passer une nuit à Londres, Rome, Vienne ou Istanbul, je n’ai pas du tout envie de perdre du temps dans un endroit aussi inintéressant que Dubaï, cette ville artificielle sans culture au milieu du désert, sorte de Las Vegas en dictature pétromonarchique.

      • Il y a quand même des choses à faire aux Émirats … Un fort du XVIIIe siècle à visiter, d’autres choses CULTURELLES à voir dans les autres Émirats, l’enclave de Musandam en Oman qui est juste génialissime, arrêtez de résumer Dubaï à sa Marina et à ses îles artificielles.

        Perso je n’ai fait que du PAR-ALG ou du BVA-ALC depuis … toujours faute de moyens. J’ai toujours trouvé AF supérieure à la concurrence, notamment AH ou ZI. Je m’abstiendrai de donner un avis sur les vols LC ici-même.

        Au moins ce que j’aime bien chez vous c’est que même si nous ne sommes pas du même avis, vous parvenez tout de même à nuancer mon point de vue en argumentant ( contrairement à l’abruti de secteur, le fils de … )

        • Bonjour Mouloud,
          Vous noterez que ma critique ne portait que sur la ville de Dubaï. Je n’ai jamais eu d’attirance pour ce genre de cités-paillettes construites exclusivement pour attirer le tourisme de masse.

          De même que l’horrible ville hôtelière de Cancún ne saurait représenter la magnifique péninsule mexicaine du Yucatán, je ne doute pas de l’existence de sites culturellement intéressants dans les Émirats. Simplement, ce ne sont pas des sites visitables dans le cadre d’une escale de quelques heures entre deux avions lorsqu’on se rend en extrême-orient. Donc une escale de vingt ou trente heures à Dubaï pour me rendre au Japon, non merci. En revanche, un séjour d’une semaine ou deux pour visiter les Émirats et Oman, pourquoi pas, à l’occasion ?

  3. Vous n’êtes pas le seul..
    Moi également, je me rends également au Japon (Osaka) de Nice depuis plus de 17 ans et tous les gens que je connais se rendant au Japon régulièrement (en général des couples Franco/Japonais) évitent soigneusement de passer par CDG, par « experience »,ne vous en déplaise..
    Donc je pense qu’au niveau phobie perso, vous êtes un Maître…du mensonge bien planqué derrière un écran. Sauf que..
    Je me demande si vous n’êtes pas marié à une japonaise également (pour vous y rendre régulièrement, il n’y a pas ici d’entreprise envoyant une a deux fois par an leurs cadres au Japon),dans ce cas, il n’est pas impossible que je sache un jour qui se cache derrière ce Pseudo.
    Pour en revenir à CDG, interrogez donc la plupart des ressortissantes japonaises sur Nice et sa région, beaucoup privilégient Frankfort et Dubai pour d’évidentes raisons de propreté, (les nippons sont très à cheval sur ce point), de commodités voir de sécurité, (point très privilégié également par la communauté asiatique en général).
    Vous préférez passez une nuit à Rome ou à Vienne pour faire NCE/KIX ???
    C’est cela, oui..
    Perdre du temps à Dubai ?
    Vous savez combien de millions de personnes préfèrent perdre du temps à Dubai chaque année??
    Restez sur vos simulations et bon vol.
    Dans l’attente, je l’espère très vivement, croyez-moi, de notre prochaine rencontre!!

  4. @MOULOUD : Eno plus Dubai est superbe!!
    A l’époque, il y a une dizaine d’année, le vol Nice/Dubai faisait un stop (officielement) de 40 minutes à Rome. Mais une fois à Rome, il y a eu un problème de bagages en soutes seul puisque visiblement il n’y avait pas le pax à bord correspondant. Les PNC ont fait le comptage et appelle à plusieurs reprises le « Signore Anelli » et…Personne. ils ont dût recouvrir la soute pour en extraire le bagage en question ce qui a occasionné un retard d’une bonne heure et donc ma correspondance pour Osaka était compromise arrivé à Dubai.
    Dès notre arrivée à DBX, une hôtesse est venu immédiatement à ma rencontrer très afin de m’informer que le prochain vol DBX/KIX était dans 24h00 et que la Compagnie se proposait de me faire donc établir immédiatement un Visa Temporaire afin que je puisse entrer dans Dubai ou une chambre dans un hôtel 5 étoiles (Dubai Milenium Hotel) avait été retenu à mon intention ainsi que tous les repas, la voiture de l’hôtel et la possibilité de me rendre au centre afin de visiter pour la journée.
    J’ai évidemment accepter et la Compagnie m’avait demandé également le numéro d’une personne à contacter à Osaka afin de la prévenir de mon retard. Ça, ça s’appelle du Service.
    Je tiens à préciser que j’étais en Eco.
    La même mésaventure m’est arrivée l’année dernière sur un vol Seoul/CDG/NCE. 1h00 de retard à l’embarquement à Séoul. Bon, sur un vol si long, pas si grave..
    Problème, arrivée à CDG, notre vol pour Nice étant au 2F alors que je venais d’atterrir au 2E, (pas vraiment pratique en plus le parcours entre les 2 terminaux pourtant situé face à face), le vol pour Nice était déjà embarqué et…personne pour nous informer de la suite.
    Nous avons dû trouver une personne d’AF une fois arrivé au 2F, l’informer nous même de la situation avant qu’elle nous « recase » sur un autre vol sur Nice, 3h00 après.
    Et malgré notre situation, pas plus agréable que ça..
    Évidemment à l’arrivée, pas de bagages, ceux-ci nous ayant été livrés à domicile 2 ET 3 jours après.
    Juste un mail d’excuse de la Compagnie.
    Alors quand j’entends dire que le seul choix valable pour se rendre en Asie au départ de Nice est via CDG, par cette dernière compagnie, croyez moi, ça me fait (pour le moins) sourire..

  5. Entre les grincheux anti-AF et les grincheux anti-CDG, ce site est vraiment mal barre !!!! Ceci étant dit, CDG/ORY ont leurs place de leader a jouer sans aucun doute (quasi 100 millions de passagers pour l’ensemble) et ces plateformes se sont fortement améliore depuis plusieurs années pour offrir des services dignes de ce nom (je prefere 1000 fois les salons de CDG au « salon » pourri de NCE qui n’a de salon que le nom). Les aéroports de provinces ont aussi un avenir MAIS a conditions que les CCI qui les gèrent se décident finalement a acter avec intelligence et suivent l’exemple de l’Allemagne est réduisant drastiquement le nombre d’aéroports de provinces (90% sont des pompes a fric et plus que déficitaires) et ce sans compter les projets de construction inutiles tels que le nouvel aéroport de Nantes. En dehors de la plate-forme de Paris, je n’en vois que 6 qui ont un réel avenir a l’international et le probleme est la : la dispersion est telle que elle saupoudre les passagers sur plusieurs aéroports et de ce fait cela n’attirent pas les compagnies étrangères car pas assez de traffic potentiel concentre sur une seule plateforme. Malheureusement, je pense que ça restera un voeux pieux….

  6. Les T1 et le T2 de NCE, (pour ce dernier pourtant récent), sont en complète réfection.
    Vraiment un bel Aéroport..

    • abnce
      Publié le 16 mars 2016

      bel aéroport?? ce n’est pas forcément l’avis des étrangers qui n’ont même pas de quoi s’assoir, ils construisent comme partout un grand supermarché mais pour le confort des passagers on repassera, assis par terre ce n’est pas ce que j’appelle du confort

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum