JetBlue et Azul se rapprochent

air-journal_Azul JetBlue

Les compagnies aériennes low cost JetBlue Airways et Azul Linhas Aéreas Brasileiras ont signé un accord de partage de codes permettant à la seconde de profiter à Fort Lauderdale et Orlando du réseau de la première.

Mis en place le 29 mars 2016 sous réserve d’approbation des autorités, cet accord unilatéral permettra à la spécialiste brésilienne du vol pas cher de placer son code AD sur « de multiples vols » opérés par la compagnie américaine depuis les deux aéroports de Floride, sans plus de détail. Azul les dessert depuis son hub de Sao Paulo-Campinas Viracopos, en Airbus A330-200 « reconfigurés pour accueillir 20 passagers en classe Affaires et 110 en Premium ». Rappelons qu’elle dessert plus de cent destinations au Brésil, le plus grand réseau intérieur du pays. JetBlue et Azul ont en commun leur fondateur David Neeleman, qui a déclaré que l’accord les mettait « toutes deux en très bonne position » sur le marché aux Etats-Unis te au Brésil. La low cost brésilienne s’est déjà alliée avec United Airlines (qui a pris 5% de son capital), et les rumeurs donnent pour certain le lancement d’une nouvelle route vers New York-JFK où JetBlue est première sur les routes intérieures.

A Fort Lauderdale, JetBlue opère des vols vers Albany, Austin, Aguadilla, Baltimore, Barbados, Bogotá, Boston, Cancún, Cartagena, Charleston (Caroline du Sud), Cleveland, Detroit, Hartford, Jacksonville, Kingston, Las Vegas, Lima, Los Angeles, Medellín, Mexico, Montego Bay, Nashville, Nassau, New Orleans, New York–JFK, New York–LaGuardia, Newark, Newburgh, Philadelphia, Pittsburgh, Port-au-Prince, Port of Spain, Providence, Providenciales, Punta Cana, Quito, Raleigh/Durham, Richmond, San Diego, San Francisco, San José de Costa Rica, San Juan, Santo Domingo, Washington–National, White Plains, Worcester et en haute saison Buffalo et Syracuse.

A Orlando, JetBlue dessert Aguadilla, Albany, Austin, Baltimore, Boston, Bogotá, Buffalo, Cancún, Hartford, Mexico City, Montego Bay, Nassau, New York–JFK, New York–LaGuardia, Newark, Newburgh, Ponce, Providence, Richmond, Salt Lake City, San José (Costa Rica), San Juan, Santo Domingo–Las Américas, Syracuse, Washington–National, White Plains et Worcester.

http://www.air-journal.fr/2016-04-01-jetblue-et-azul-se-rapprochent-5160637.html

Commentaire(s)

  1. Après Azul qui se rapproche de TAP, Azul qui se rapproche de JetBlue…
    Neeleman fait du rapprochement familial, c’est cohérent… Cette trilogie de compangies est assez complémentaires au vu des marchés respectifs…

  2. Mak75017
    Publié le 1 avril 2016

    Très cohérent. Chaque compagnie est complémentaire et à aucun moment ne fait de doublon pour affaiblir l’un ou l’autre. Il en sera de même avec TAP afin de former un gros groupe solide

  3. Sans compter
    Publié le 1 avril 2016

    Le chinois HNA (groupe aérien ) qui entre dans le capital de Azul….

    • Realvision
      Publié le 1 avril 2016

      C’est vrai. Vu l’état de l’économie brésilienne, Azul a besoin de cash pour survivre face à TAM et Gol.
      HNA, à l’instar d’Etihad, a investi dans de nombreuses cies étrangères. Dans quelques années, leurs investissements vaudra beaucoup…un trésor de guerre ! Les gouvernements devraient être plus vigilants quant il s’agit d’investissements de société étatique provenant de pays totalitaires (ou sous forte influence étatique comme c’est le cas de HNA où le principal actionnaire la province du Hainan)

  4. flyrelax
    Publié le 1 avril 2016

    Jet Blue a été fondée la première par David Neeleman en 1999 dont les équipes ont largement participé à l’expansion d’ Azul, meme actionnariat, 8 ans plus tard

    il est tout a fait logique que les deux soeurs se rapprochent…

    • Realvision
      Publié le 1 avril 2016

      David Neelman n’a pas quitté JetBlue en bon terme. Avec le temps, il a du les pardonner et surtout vu son intérêt (après tout Jetblue est son bébé).

      Mais Jetblue et Azul n’ont pas du tout les mêmes actionnaires.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter