Lyon : les riverains contre la privatisation de l’aéroport

aj_aeroport_lyon2

Dénonçant une « catastrophe environnementale« , l’Association des riverains de l’aéroport de Lyon St-Exupéry (ACENAS) a engagé une action en justice contre le cahier des charges de la privatisation de la plateforme lyonnaise.

« L’Etat demande au repreneur de doubler le trafic aérien et de créer une plateforme de fret (HUB) pour le sud de l’Europe. Cette nouvelle orientation FRET de l’aéroport est une catastrophe environnementale pour les habitants de l’Est Lyonnais avec l’augmentation du trafic routier, ferroviaire et aéroportuaire de jour comme de nuit« , affirme l’ACENAS, forte de plus de 6.000 adhérents.

Le communiqué de l’ACENAS :

« Le processus de privatisation de l’aéroport de Lyon avec la vente de 60% des parts de l’Etat est en marche. Le cahier des charges diffusé début mars décrit le développement de l’aéroport, tel que l’Etat l’impose au repreneur. L’ACENAS n’est pas d’accord avec le projet aéroportuaire qui prévoit un doublement du trafic à 20 millions de passagers en 2035 et la création d’un HUB FRET pour le sud de l’Europe. La vocation même de l’aéroport est modifiée avec une nouvelle orientation vers le transport de marchandises. L’impact pour les habitants de l’Est Lyonnais est désastreux. En plus des avions de jour comme de nuit, le trafic routier et ferroviaire risque d’exploser.

Après la conférence de Paris de 2015 sur le climat (COP21), il n’est pas acceptable que les habitants de l’Est Lyonnais, déjà très impactés par les nuisances de multiples infrastructures, soient encore davantage pénalisés.

Après plus d’un an de rencontres avec les décideurs dans le cadre du projet de privatisation, l’ACENAS attend toujours des mesures concrètes de protection des riverains et en particulier l’interdiction des vols de nuit sur la plateforme aéroportuaire.

En l’absence de réponse, l’ACENAS a décidé d’introduire une action en justice pour faire valoir les droits des habitants à vivre dans un environnement sain. La santé, en particulier celle des enfants est en jeu c’est pourquoi il est important que l’Etat révise son projet et prenne en compte l’aspect humain et environnemental. Si l’Etat ne défend pas les riverains, un repreneur privé intéressé par le seul profit financier ne le fera certainement pas Me Etienne TETE, avocat spécialisé dans le droit de l’environnement, vient de déposer le recours contre l’Etat au Conseil d’état et représentera ACENAS devant la justice française« .

http://www.air-journal.fr/2016-04-09-lyon-les-riverains-contre-la-privatisation-de-laeroport-5161105.html

Commentaire(s)

  1. RichieRSA
    Publié le 9 avril 2016

    Pourquoi les compagnies étrangères long courrier ne sont elles pas motives pour venir en région??? Voila une des réponse. Raisonnement de clocher de village, incapable de penser avenir et développement. Et plus tard, ils viendront pleurer parce que il n’y a pas de travail. C’est vraiment n’importe quoi !!!

  2. un plus de 3000 h de vol - 9 avril 2016 à 11 h 27 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 9 avril 2016

    Depuis les premières annonces il y a plus de 20 ans , Notre Dame des Landes pour remplacer celui de Nantes actuel est toujours l’objet de tergiversations et d’exemples navrants de non concertation , de j’y vais et je n’y vais pas ,de trop petit ou trop gros etc etc ,alors que l’ancien peut supporter sans problème avec une seule piste le doublement du nombre de Passagers ! (comme de nombreux autres aéroports Européens !).A le lobbying de VINCI et Consort!
    De m^eme, Lyon Saint Exupéry avec ses deux pistes actuelles peut facilement doubler son trafic actuel de passagers (de 8 a 16 millions)sans extension et création de 2 nouvelles !….donc sans couloirs de bruit supplémentaires.Quand au fret , il suffit de maintenir l’interdiction des vols de nuit avec couvre feu de 23h30 à 5h30 ……la circulation Poids lourds autoroutières étant malheureusement le tribu à payer par le manque de volonté de développement du Ferroutage …..

    • robert
      Publié le 9 avril 2016

      Sauf que le problème de l’aéroport actuel de Nantes est le survol de Nantes, et les nuisances que cela implique…
      Egalement des problèmes fonciers, avec des terrains très proche du centre ville qui sont difficilement constructible du fait du couloir aérien…
      Ce n’est pas du tout un problème de capacité de la piste…
      Par contre la piste actuelle serait complètement à refaire si l’aéroport restait à Bouguenais… avec fermeture de l’aéroport plusieurs mois…

  3. Flydreamer
    Publié le 9 avril 2016

    Navrant !
    L’aéroport a été pensé et conçu loin de la métropole lyonnaise.Une bonne chose.
    On nous parle de riverains ; le nombre de ses riverains est selon moi marginal comparé au nombre de riverains de l’aéroport de Bron…
    « Dénoncer une catastrophe environnementale » est exagéré et mal ciblé .
    Si on veut parler de catastrophe environnementale si on parlait plutôt du trafic routier et couloir de la chimie sur Lyon là je dirais oui.
    Il faut être pragmatique : l’aéronautique ne cesse d’évoluer .Une multitude de progrès technologiques ont été fait pour réduire le bruit des moteurs (l’A380 un champion du silence) , les restrictions et procédures d’approche pour diminuer ces fameuses nuisances sonore au fil du temps .
    Mais de grâce , Lyon Saint Exupery ne sera jamais Orly ou Roissy en volume de trafic !
    Si le trafic se développe , ce sera , dans la fourchette haute , une cinquantaine de vols quotidiens supplémentaires.
    Mais dans le secteur de l’aéroport , les voies de communication sont davantage un vecteur de nuisances sonores et dont le trafic ne cesse de progresser : Autoroutes A43 A42 et A432 qui fait la jonction de ces 2 autoroutes avec un itinéraire qui longe les pistes ; sans oublier la ligne LGV venant du Nord de la France pour aller vers le Sud Est (combien de TGV par jour ?)
    Enfin , développer un aéroport est un facteur de créations d’emplois et ça permet de faire bosser multitude de boites pour l’entretien , la rénovation , le fontionnement etc.
    Des villes comme Nice ou Lyon méritent mieux et davantage de trafic et les privatiser permettra de booster tout celà .
    Les gens , des râleurs : toujours ravis d’avoir un boulot , des commerces , un grand pôle de santé car vivant proche d’une grande métropole mais critiquent et se mettent en rang contre le développement d’un aéroport régional.A la limite , je respecte les quelques personnes dont on a « imposé » un projet sur site source d’expropriations ou de dévaluation de leur habitat. Pour les autres , la majorité , vous avez acté en votre âme et conscience un projet immobilier ou l’on vous a fait mention de la proximité de cet aéroport et mis en garde ; on vous a sans nul doute même dit : vous allez habiter proche d’un aéroport ; ne venez pas vous plaindre après du bruit…

  4. NIMBY a encore frappé! - 9 avril 2016 à 14 h 12 min
    NIMBY a encore frappé!
    Publié le 9 avril 2016

    C’est sous cet acronyme anglicisant que les psy caractérisent l’ état d’esprit de ceux qui veulent bien tout le positif d’une chose ( y compris en l’espèce des avions pour eux quand ils partent en vacances!) sans en subir aucun inconvénient…
    NIMBY = Not In My Back Yard
    grossomodo: oui, mais  » Pas Derrière Mon Jardin »

    NIMBY pour ces psy est une pathologie…….

  5. Publié le 9 avril 2016

    C’est comme les trains, ça fait tourner le lait des vaches….

  6. Gaston.CH
    Publié le 9 avril 2016

    Ca me fait bien rire ce genre de polémique. Alors ils ralent contre l’aéroport, contre le Lyon Turin, par contre visiblement ca ne dérange personne que ce soit une des principale zone d’étalement urbain de l’agglo lyonnaise avec x milliers de nouveaux logement chaque années et ce jusqu’à Bourgoin-Jallieu voir la Tour du Pin, hormis très localement quelques associations. Et c’est valable pour toutes les grandes villes. Les grands aménagements sont très critiqué notamment ce qui grignotent des parcelles naturelle ou agricole, mais de l’autre, on ferme les yeux sont l’américanisation de nos banlieues…

  7. Bonjours, l’aéroport a été inauguré en 1974 et depuis ce temps les constructions d’habitations s’enchainent les unes autres autres !!!! On aurait eu une zone tampon inconstructible tout autour depuis la création, on aurait pas de problèmes. Quand on vient construire en bout de piste comme à Pusignan, on a pas le droit de parler de nuisances !!!! De plus il suffirait de faire foonctionner l’aéroport de Chambéry, de Grenoble et de Saint-Etienne toute l’année pour le frêt et les passagers, et on n’aurait pas de soucis. ils fonctionnent très bien en hiver pour les sports d’hiver, alors ils doivent fonctionner pour le reste. Et on n’aurait beaucoup moins de camions qui viennent à Saint-Ex Satolas. La répartition des nuisances et des transports est la priorité. De plus on pourrait mettre beaucoup plus de TGV à l’aéroport, ce qui éviterait de s’emmerder à aller chercher le train à la Pare-Dieu. Il y a un gros potentiel pour les TGV à Satolas pour le Sud de l’Ain, le Nord Isère et l’Est Lyonnais. Il faut aussi parler de la pollution des camions autour de Pusignan Colombier, Grenay,Jons, et pas que la pollution des avions. Avec les futurs grand dépôt de Pusignan, la pollution des camions va êtree énorme au Nord de Pusignan et même au Sud. Alors avant d’être contre l’aéroport il faut proposer le fonctionnement de Chambéry Grenoble et Saint-Etienne pour étaler les trafics.

    • Si la désertique gare de St Ex TGV était correctement reliée à la fois au reste de la région mais aussi plus au sud elle servirait un peu plus que de simple navette pour les habitant du nord Isère, entre l’aéroport et le centre de Paris. Je suis sur que jusqu’à Avignon TGV voir Nimes / Montpellier, il y aurait du trafic à capter, sans parler de toute la vallée du Rhone qui est très mal desservie depuis la plate-forme Lyonnaise. Bref il y a du boulot mais visiblement le statu-co sur cette question de sa desserte n’est pas terminé, ça fait juste près de 30 ans que ça dure.

    • Publié le 9 avril 2016

      Qu’on nous permet de faire jouer la concurrence pour aller à Saint Ex et choisir un transport moins cher que le Rhonexpress et là on pourra développer la gare SNCF…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum