Air France : les propositions finales aux pilotes

aj_pilote_air-france2

La compagnie aérienne Air France a transmis aux syndicats de pilotes son projet d’accord final sur la productivité, demandant des heures de vol supplémentaires contre la promesse de croissance et d’embauches.

Un mois après le début des négociations officielles, le SNPL Air France ALPA et le SPAF ont reçu le 10 avril 2016 les dernières et a priori ultimes propositions de la compagnie nationale française. Air France demande aux pilotes d’accepter d’ici 2020 une hausse de 5% à 10% du nombre d’heures de vol effectuées selon le type d’avion sans augmentation de salaire, via la modification de multiples règles dont selon Les Echos la modification des règles de repos au calcul du temps de vol rémunéré, le seuil de déclenchement des heures supplémentaires, les primes de fin d’année ou la possibilité de prendre un congés sans solde. Avec pour objectif la baisse du coût horaire, mais aussi une plus grande flexibilité sur le court- et moyen-courrier pour « mieux coller à la saisonnalité ». Le Directeur des ressources humaines Gilles Gateau a souligné hier que cette offre n’entrainera pas de baisse de revenu quelque soit la catégorie des pilotes, la hausse des heures de vol devant compenser la baisse du salaire horaire : ce revenu devrait même être en hausse « par rapport à la rémunération moyenne de 2014 (hors grève) et de 2015 ».

En contrepartie, Air France promet tout d’abord d’embaucher d’ici 2020 « plus de 600 nouveaux pilotes » dont 50 cette année, pour elle-même et pour la low cost Transavia France. Ils seraient donc « plus de 3900 » dans l’entreprise en 2020 contre 3680 à la mi-2016 (compte tenu des départs prévus), la liste de séniorité permettant à « 60% d’entre eux » de bénéficier d’un avancement. Un retour à la croissance sur le long-courrier est également promis, avec chaque année l’ouverture d’une ou deux nouvelles liaisons et la réception de deux nouveaux avions (dont les Boeing 787-9 Dreamliner dès l’année prochaine). Des concessions en particulier au SNPL sont également mises en avant, dont la répartition de l’activité entre Air France et KLM qui devrait être « rééquilibrée » au profit de la compagnie françaises, ou la remise à plus tard des négociations autour de Transavia France.

Il faut « savoir concrétiser le dialogue social à travers une solution de compromis » selon le DRH Gilles Gateau, pour permettre à Air France de retrouver une croissance rentable – même si on reste loin des 17% de gains de productivité demandés par Perform 2020 (sans compter de qui n’a pas été fait par les pilotes dans Transform 2015). La direction attend une réponse des syndicats d’ici le 2 mai. Le SNPL majoritaire tient bien sûr la clé de tout accord, et avait parlé de baisse de salaire inacceptable dès la fin des négociations la semaine dernière. Son président Philippe Evain a réagi hier sur la même ligne dans Le Parisien : « nous n’avons pas été surpris. Cela ressemble beaucoup aux projets déjà reçus. Il n’y a pas de réelles nouveautés ». Le syndicat avait déjà rejeté en 2015 la proposition de 100 heures de vol supplémentaires par an à rémunération égale, déclenchant le Plan B devant accélérer le redressement dans le cadre de Perform 2020. En cas de nouvelle impasse avec les syndicats de pilotes, la possibilité d’organiser un référendum est laissée par le PDG Frédéric Gagey à la responsabilité du SNPL.

Rappelons que les syndicats de PNC, avec qui les négociations vont commencer, ont déjà prévenu qu’aucune concession ne sera acceptée si les pilotes n’en font pas de leur côté.

http://www.air-journal.fr/2016-04-12-air-france-les-propositions-finales-aux-pilotes-5161306.html

Commentaire(s)

  1. webby
    Publié le 12 avril 2016

    Finalement on en arrive à souhaiter que cette compagnie disparaisse purement et simplement, comme Swissair, Pan Am, TWA et tant d’autres ! Et qu’une autre la remplace sur des bases saines et sans les pilotes les mieux payés du monde et qui travaillent le moins !

  2. swift56
    Publié le 12 avril 2016

    Leur PDG a jeté l’éponge car ce sont les syndicats qui gèrent cette compagnie avec un Etat actionnaire. A Air France les pilotes ont les plus hauts salaire de la profession par rapport au nombre d’heures de vol mais cela ne les choquent pas.

  3. serpicmuche
    Publié le 12 avril 2016

    Air France – tout un programme…
    J’ai essayé de commander un billet on-line ce matin, le site a planté, les paiements étaient bloqués, on vous pose des questions de contrôle sans les inscrire (un « null » à la place) donc vous devez la deviner puis vous vous faîtes bloquer vos cartes… Magnifique.
    Alors plutôt que de s’embêter, j’ai pris un billet Lufthansa 30% mois cher avec escale, horaires humains – arrivée en milieu de journée et pas tard dans la soirée – et ai réglé l’achat en 5 minutes chrono avec choix des places y compris impression du billet. Je ne pense plus voler sur Air France, trop cher, trop de retards et de grèves, dommage mais je n’ai plus envie de me faire casser les pieds par cette compagnie à laquelle on devrait enlever le mot France vu le tort qu’elle cause à notre pays en terme d’image.

    • Mariage ????
      Publié le 12 avril 2016

      Ou l’heureuse union de Serpico et du revenant Trucmuche??????

    • C'est drôle quand meme - 12 avril 2016 à 8 h 34 min
      C'est drôle quand meme
      Publié le 12 avril 2016

      Moi,pas plus tard qu’hier ca à ete exactement l’inverse et suite au plantage du site LH, finalement mon billet moins cher, a de meilleurs horaires et sans escale, c’est sur AF que je l’ai pris…Amusante coïncidence,non???

  4. fred la marmotte - 12 avril 2016 à 7 h 09 min
    fred la marmotte
    Publié le 12 avril 2016

    Vol intercontinental récemment sur AF. bon il ne s’agit pas des pilotes comme dans l’article, mais le PNC (personnel navigant commercial) fait vraiment pitié à voir – uniformes dépareillés et portés de travers, les types à peine coiffés, une amabilité douteuse (même si ce sont certainement tous, au fond, de braves gens), une maîtrise de l’anglais à pleurer, des annonces bafouillées, un service approximatif…..
    N’importe quelle compagnie asiatique de 3eme ordre donne une meilleure image. La France est vraiment en voie accélérée de tiers mondisation et de rélégation dans les grandes profondeurs du classement.

  5. Oncle Yvon
    Publié le 12 avril 2016

    Les pilotes qui gagnent le plus et travaillent le moins en Europe = compagnie bientôt en faillite.

  6. john dewan
    Publié le 12 avril 2016

    Une seule réponse mes amis : ne plus prendre cette compagnie de fonctionnaires et comme cela elle déposera le bilan et disparaîtra du ciel définitivement.
    Ce n’est pas le pdg qui dirige cette société mais ces nantis de pilotes égoïstes et arrogants qui nous coûtent une fortune aux contribuables.

  7. eva donchiez
    Publié le 12 avril 2016

    Bonjour à tous et à toutes….
    voilà, je me présente. .. je m’appelle Eva, Eva Donchiez, … et je suis hôtesse de l’air chez Air France depuis quelques années, ….. et en fait, hé bé, suite à ce « happening » de mes amis stewards qui sont de la jaquette, bé moi aussi je suis dorénavant mortifiée…. parce que je suis pas une piche hein, et je me suis renseignée….

    Voilà le problème, j’effectue régulièrement la ligne PARIS / KUALA LUMPUR, et comme je suis consommatrice régulière de cannabis (oui, ça m’aide à supporter le décalage horaire et ça fait moins grossir que la ‘mélotonine’ que les collègues PNC et PNT ils prennent tout’l’temps) et j’ai appris que là-bas, c’est la peine de mort pour seulement 15g sur soi,…. et du coup, moi non plus je veux plus aller à Kuala Lumpur… voilà, au moins, ça c’est dit hein ^_^…..

  8. Raoul de vesoul - 12 avril 2016 à 7 h 38 min
    Raoul de vesoul
    Publié le 12 avril 2016

    Je suis PNC depuis 20 ans . d’une part depuis ces années les pilotes n’ont jamais fait de réels efforts à cause de vos grèves paralysantes la compagnie .. et faisant reculer les propositions ! d’autre part , vos heures de vols ne représentent pas la réalité de l’ensemble des pilotes !! et enfin , une grande partie de pilotes B777 justement qui viennent pleurnicher au planning pour faire plus d’heures / mois pour gagner de somptueuses heures supplémentaires … Alors suffit messieurs les nantis , l’effort pour faire survivre la compagnie est aussi pour vous !

  9. Publié le 12 avril 2016

    Bravo aux pilotes de nous faire rêver !

  10. Ah le retour vers le futur... - 12 avril 2016 à 8 h 31 min
    Ah le retour vers le futur...
    Publié le 12 avril 2016

    Retrouver une  » croissance rentable »…. Ca fleure bon les Annees Spinatte, ca!!!!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum