Alitalia annonce son retour en Chine

air-journal_Alitalia new look A330-200

La compagnie aérienne Alitalia relancera en juillet une liaison entre Rome et Pékin, plus de trois ans après l’avoir suspendue, portant à trois le nombre de ses destinations en Asie.

A partir du 18 juillet 2016, la compagnie nationale italienne proposera quatre vols par semaine entre sa base à Rome-Fiumicino et l’aéroport de Pékin, opérés en Airbus A330-200 pouvant accueillir 20 passagers en classe Affaires, 17 en Premium et 219 en Economie dans ses cabines rénovées. Les départs sont programmés lundi, mercredi, vendredi et samedi à 14h30 pour arriver le lendemain à 6h20, les vols retour décollant de Chine mardi, jeudi, samedi et dimanche à 9h15 pour atterrir à 14h25. Alitalia sera en concurrence directe avec Air China sur cette route, sur laquelle les membres du programme de fidélité MilleMiglia bénéficieront d’un bonus de 5000 miles pour toute réservation passée avant le 18 septembre.

La compagnie de l’alliance SkyTeam précise dans un communiqué que les horaires permettront aux voyageurs chinois « de nombreuses connexions vers 50 villes en Italie, en Europe et en Afrique du Nord », mais au-delà de Pékin ses clients pourront se rendre dans « 30 destinations en Chine » en partage de codes avec ses partenaires d’alliance China Eastern Airlines et China Southern Airlines. Alitalia avait inauguré le Rome – Pékin en juin 2011, avant de suspendre la route en mars 2013 ; elle a aussi desservi Shanghai depuis Milan pendant l’Exposition Universelle de 2015 (après sept ans d’absence), et se posait à Hong Kong jusqu’en octobre 2001 toujours depuis Malpensa. Aujourd’hui, le partage de codes avec son actionnaire Etihad Airways lui permet des vendre des vols vers Pékin, Shanghai et Chengdu via Abou Dhabi.

La capitale chinoise est la troisième nouveauté intercontinentale annoncée cette année par Alitalia, après Santiago du Chili le 1er mai et Mexico le 16 juin au départ de Rome. Le CEO Cramer Ball déclare être « déterminé à renforcer notre présence en Extrême-Orient. La nouvelle route vers Pékin représente un investissement crucial pour Alitalia » ; en Asie, la compagnie se pose également à Tokyo-Narita et à Seoul-Incheon.

http://www.air-journal.fr/2016-04-14-alitalia-annonce-son-retour-en-chine-5161431.html

Commentaire(s)

  1. Àlitalia reprend vraiment des couleurs..
    Une (bonne) influence « extérieure »??

  2. nice
    Publié le 14 avril 2016

    Merci à Etihad de redonner des ailes à Alitalia qui vit, à une vitesse record, une véritable révolution (rénovation de fonds en comble de la flotte long et moyen courrier avec WiFi sur tous les appareils – ce qu’aucune compagnie aérienne européenne ne va offrir, sans parler d’AF qui en est encore au niveau de la « réflexion » et des « essais » -, lancement de nouveaux produits/services dans toutes les classes, restructuration des lignes avec multiplication des vols point à point long-courrier – au détriment des hub de CDG et de Schiphol -, mutliplication des accords de partage de code avec les partenaires d’Etihad pour étendre le réseau, assainissement des comptes, renforcement du hub de Milan, etc.).
    Bref, on regrette qu’AF ait laissé « filer » Alitalia au moment de négociations ratées, et que notre compagnie n’ait pas été capable de s’adosser financièrement et stratégiquement à Etihad seul moyen de contrer Emirates, Qatar et Turkish). Encore une occasion complètement ratée d’Air France, un manque flagrant d’anticipation sur la restructuration du transport aérien mondial.
    AF-KLM aurait pu très habillement profiter d’une telle alliance si elle avait mis un mouchoir sur ses ambitions et son « égo » qui ont freiné tout rapprochement plus étroit avec Etihad, cette dernière ayant donc choisit de jouer la carte Alitalia…
    LH qui a eu le nez plus fin (et qui une plus grande capacité à anticiper et innover) tisse progressivement sa toile avec Qatar Airways.
    A défaut de pouvoir vaincre les compagnies du Golf, il faudra immanquablement s’allier à elles. Les majors européennes en ont besoin pour être plus et mieux présente en Asie et dans le Pacifique, les compagnies du Golf on besoin des majors européennes pour atteindre plus efficacement l’Amérique du Nord. Au delà d’accords marketing et capitalistique, il y avait un « deal » à jouer pour Air France, avec en plus la possibilité de se voir confier l’entretien de la flotte d’Etihad via Air France Industrie.
    Il est clair qu’Alitalia va jouer de plus en plus « solo » en abandonnant les transits de ses passagers via CDG au grand dam d’Air France qui commence déjà à voir le nombre de ses passagers en provenance de l’Italie diminuer…
    Prochaine étape pour Alitalia: l’ouverture d’un nouveau terminal à Rome, la rajeunissement et la modernisation de sa flotte, l’introduction d’un nouvel uniforme pour parfaire sa nouvelle image accompagné de nouveaux services à bord, la multiplication des accords interlignes et l’ouverture de nouvelles dessertes long-courrier. Well done!

    • Jeremy
      Publié le 14 avril 2016

      AF laisse passer toutes les occasions.

      Entièrement d’accord avec cette analyse. Sans accord avec une des cie. du Golf, point de salut à court ou moyen terme…

      Mieux vaut les avoir avec soi (financièrement parlant, elles peuvent être très puissantes, s’agissant de la qualité de service, des nouveaux produits/innovations, on a tout à apprendre d’elles et elles ne peuvent que hisser vers le haut ses alliés – on le constate avec les améliorations notables d’Alitalia).

      Bref AF n’a rien vu venir en laissant échapper Alitalia dans les bras d’Etihad. Cela revient déjà en boum-rang dans la « gueule » d’Air France en affaiblissant la stratégie de hub Alitalia long-courrier. Ce n’est qu’un début.

      Pour info. Thierry Antinori (ex-AF, ex-LH), numéro 2 d’Emirates, qui a été approché pour succéder à A. de Juniac a décliné l’offre… pas fou le Monsieur… pas trop envie de perdre un salaire de pacha pour revenir dans une compagnie aérienne qui l’a laissé filer à la concurrence et qui est totalement ingérable… On va se retrouver à la tête d’AF avec un nervi du régime (style Pépi qui a largement échoué à la SNCF qui ne fait qu’enregistrer années après années des résultats -habillement masqués- apocalyptiques) qui n’aura que pour seule et unique mission de baisser son « froc » devant les oukases et les ultimatum des PNC/PNT.

      Bref, AF n’est pas près d’évoluer à court et moyen terme avec le nouveau venu validé par le triste et minable couple Hollande-Valls. Un petit copain (après la nomination politique du nouveau RH d’AF, proche de notre non moins triste Premier Sinistre) va débarquer… A j’oubliais « Moi Président, je ne… ».

    • Quel raisonnement de carpettes !
      Comme s’il n’y avait d’autre choix que de se faire noyauter ou racheter par une compagnie du désert arabo-persique…

      Si Etihad a investi dans Alitalia, c’est parce que cette compagnie avait besoin d’être recapitalisée pour survivre. Air-France-KLM n’a jamais eeté dans cette situation.

      Ainsi que je l’ai écrit plusieurs fois ici, j’aime bien Alitalia, et je voyage souvent dans leurs avions depuis des années. Mais prétendre que sa flotte et ses services seraient plus modernes et meilleurs que ceux d’Air France, quelle plaisanterie !

      Le summum du risible, c’est de présenter Alitalia comme ayant davantage de lignes directes point à point qu’Air France, qui lui permettraient d’éviter le hub de CDG… Comme si CDG avait jamais été le hub principal d’Alitalia !Alitalia a ses propres hubs historiques, qui sont FCO et MXP. Et le partenariat entre AF et AZ au sein de l’alliance Skyteam, avec de nombreux partages de codes, est très bénéfique aux deux parties, aujourd’hui plus que jamais. Même si ce partenariat n’exclut pas une concurrence directe sur certaines lignes à fort trafic, les clients des deux compagnies y trouvent leur compte, et la densification de l’offre permet d’accroitre la clientèle globale de l’alliance.

      Bref, les stratèges de comptoir qui croient intelligent de dénigrer Air France en toutes circonstances, quel que soit le sujet, feraient mieux de se recycler dans le cirque.

  3. Tous ceux qui écrivent « compagnies du golf » sont discrédités d’office.
    Ce n’est pas un hasard si les « analyses » de ces incultes sont toujours ridicules: quand on ne maitrise pas les concepts et le langage, on ne peut avoir de pensée autonome. Nous avons affaire à des perroquets dressés pour répéter de la propagande.

  4. Le wifi à bord, qu’est-ce qu’on s’en fout ! Un gadget onéreux que tous les nigauds atteints d’addiction au sol réclament à grands cris mais que très peu de clients utilisent dans les faits à bord des avions..
    Bien sûr, cela finira par se généraliser, mais ce n’est absolument pas une priorité cruciale.

    • Hclaudepie
      Publié le 14 avril 2016

      Effectivement le Wifi à bord est un gadget… pour nous. Il y a des gens qui ne peuvent s’en passer. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons, peu importe.
      Ce qui est criant c’est le manque d’innovations, de créativité et d’audace de notre compagnie nationale.
      Il y a peu, le marketing de la compagnie nous exhibait des sièges business inclinés à 127°, censés nous rappeller notre position foetale… Du grand n’importe quoi.
      Ce métier est désormais un métier de créatif et d’innovateurs. Donc oui le wifi à bord est important, même si je fais partie de ceux qui ne sont pas prêts à l’utiliser. La clientéle dite « à haute contribution » adore l’innovation : ils payent, on leur en donne !

      • Le problème avec les contempteurs obsessionnels d’AF, c’est qu’ils ne craignent pas de se contredire à tout bout de champ. Un coup, le modèle à suivre, c’est le low-cost parce que le critère de choix exclusif des clients serait le prix. Cinq minutes plus tard, on chante les vertus du luxe des émirs et on présente chaque innovation mineure de telle ou telle compagnie sur tel ou tel point particulier comme la preuve ultime que tout le monde serait en avance sur tout par rapport à AF !
        Ces raisonnements sont infantiles.

        Une compagnie s’évalue sur l’ensemble de sa prestation. Les besoins individuels de chacun peuvent entrainer des appréciations diverses, et c’est bien normal. Mais globalement, Air France est une excellente compagnie, et il n’y a que les internautes franchouillards pour contester cela.

        Si Air France est 15ème au TOP 100 mondial de Skytrax, ce n’est pas par hasard. Très loin devant TOUTES les compagnies du continent américain, par exemple, dont pourtant plusieurs ont déjà généralisé le wifi à bord de leurs aéronefs… Preuve que ce détail n’est pas crucial, même s’il est évident que le wifi est amené à se généraliser dans un avenir pas très lointain.

      • Mettez vos fiches a jour,SVp... - 14 avril 2016 à 17 h 31 min
        Mettez vos fiches a jour,SVp...
        Publié le 14 avril 2016

         » il y a peu….Siege business a 127°… »

        C’était en 1995 et à cette époque là une tait l’un des sièges Affaires qui s’inclinait le plus sur le marché….

        Ces sièges n’existent plus depuis…2004….

        • Mettez vos fiches a jour,SVp... - 14 avril 2016 à 17 h 33 min
          Mettez vos fiches a jour,SVp...
          Publié le 14 avril 2016

          A cette époque là c’était l’un des sièges Affaires qui s’inclinait le plus sur le marché,,,

  5. pet
    Publié le 14 avril 2016

    de TOUTE URGENCE.. postulez chez AF! il devraient avoir embauchés des stratèges comme Jeremy et Nice depuis longtemps !!
    Qu’AZ reprenne des couleurs est une excellente chose.
    Qu’AF n’ait pas pu réunir les conditions pour prolonger son partenariat n’est pas une défaite d’AF.. Il suffit de se souvenir la valse de dirigeants et actionnaires avant l’arrivée d’EY, et la situation d’AZ à ce moment là. Commenter en oubliant ce qui s’est passé il y a moins de deux ans semble léger.
    mais le mieux que vous ayez à faire, avec certitude, est de postuler. Si ça ne marche pas chez AF, de nombreuses boîtes seraient ravies de prendre à leur bord des cerveaux hors pairs comme les vôtres. Si vous parvenez même à lire ds la tête de M.Antinori.. Chapeau !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum