Delta Air Lines proche d’acheter 125 CSeries

air-journal_Bombardier CSeries CS100 CS300

La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines est sur le point de passer commande auprès de Bombardier de 75 exemplaires de son nouvel avion CSeries, plus 50 options d’achat supplémentaires, selon The Wall Street Journal.

Selon le quotidien, qui cite trois sources familières du dossier, la commande pourrait être finalisée à la fin de ce mois d’avril, soit après la réunion du conseil d’administration du transporteur. Aucune précision n’a été apportée sur le modèle retenu (CS100 ou CS300). Delta Air Lines n’a pas confirmé, ni infirmé. «Nous n’avons rien à dire, aucune décision n’a été prise», a ainsi affirmé Paul Jacobson, directeur financier de Delta Air Lines, lors d’une conférence avec les analystes en marge de la publication des résultats trimestriels.

Delta avait déjà annoncé vouloir chercher à remplacer sa flotte vieillissante de monocouloir McDonnell Douglas MD-88 sur ses routes régionales par des avions de plus grande capacité.

Si la commande était confirmée pour un montant compris entre 5,3 et 6,2 milliards de dollars, ce serait une excellent nouvelle pour l’avionneur canadien Bombardier, enlisé dans des difficultés financières et à la peine pour relancer son programme CSeries, avec 678 commandes et engagements mais seulement 250 commandes fermes (53 CS100 et 197 CS300). Une autre major américaine, United Airlines, lui a ainsi préféré par deux fois cette année (en janvier et en mars), les 737-700 de Boeing au lieu de son CSeries pour une commande totale de 65 737.

http://www.air-journal.fr/2016-04-16-delta-air-lines-proche-dacheter-125-cseries-5161531.html

Commentaire(s)

  1. Ce serait un véritable changement de stratégie de la part de Delta !
    United est vraiment ridicule à coté.

    • Pourquoi??
      Publié le 16 avril 2016

      Pourquoi serait ce un changement de stratégie pour Delta? Cette compagnie a toujours aimé commander à la fois des modèles neufs et des modèles d’occasion selon ce qui se présente…Rien de nouveau là dedans.

      Pourquoi United est elle ridicule? Lorsque Boeing vous propose un appareil qui vous convient à 22 millions de $ pièce au lieu de 80/ pièce normalement, pourquoi aller chez un autre constructeur acheter une machine a 40 millions…et devoir re-qualifier des dizaines de PNT deja formes sur l’avion de Boeing??? De plus United à la anticipé la pénurie à venir de pilotes aux US et rapatrié en interne ce qu’elle sous traitait en externe…plutot une bonne gestion d’une crise à venir qui ,du coup, pour United n’en sera pas une!!!!

  2. Bonjour
    Très bon choix de United au contraire.
    elle utilisera SES pilotes sur des avions, certes, pas des 737max, mais à un prix d’achat sans doute très très intéressant.
    en outre (désolé pour skywest et autres), je me sentirais plus a l’aise dans un 737.7 que sur un CRJ ou Embraer (et qui n’ont pas de business first).
    Pour Delta, pas de soucis pour remplacer ses MD par des C.Series, c’est un bon choix comme appareil et je souhaite que Bombardier réussisse.
    Aloha

  3. Bonjour Pourquoi?
    Nous avons eu la même réaction sur le commentaire du premier lecteur, meme si je n’ai pas parlé de la crise des pilotes, qui en effet est réelle.

  4. banania
    Publié le 16 avril 2016

    Ce site est de plus en plus infesté de pub. Surtout sur smartphone impossible de cliquer sans être redirigé vers le site d’air france

  5. Clo2B
    Publié le 16 avril 2016

    Cette commande est d’autant pus encourageante pour Bombardier, qu’elle survient alors que le prix do pétrole est au plus bas, et je suppose que le principal atout commercial de cet avion est précisément le gain de consommation par rapport aux modèles de la concurrence, pour la plus-part de conception plus ancienne, mais largement amortis et donc nettement moins coûteux.
    Delta Airlines semble donc faire un paris sur l’avenir, en tablant sur le fait que le cours du pétrole finira bien par retrouver ses niveaux d’antan un jours ou l’autre..

  6. L’arrivée d’un nouveau concurrent crédible sur le marché des monocouloirs de plus de 100 places est une bonne nouvelle pour les compagnies aériennes.
    Et puis, il est temps de débarrasser enfin le parc mondial de tous les modèles de McDonnell Douglas, avions peu sûrs et désormais obsolètes.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum