Emploi : easyJet cherche 450 pilotes

air-journal_easyJet pilote femme

La compagnie aérienne low cost easyJet a lancé une campagne de recrutement pour plus de 450 pilotes, dont 50 commandants de bord. La recherche de nouveaux PNC commencera cet été.

Lancée le 18 avril 2016, la recherche de nouveaux pilotes par la spécialiste britannique du vol pas cher porte sur plus de 450 postes de pilotes : 400 pour des cadets débutant leur carrière et des copilotes venus d’autres transporteurs, et cinquante « en entrée directe » pour des commandants de bord. EasyJet précise qu’elle va en outre promouvoir au rang de commandant de bord quelques 140 copilotes. Ces postes sont à pourvoir au travers des 28 bases européennes, les nouvelles recrues devant rejoindre la compagnie « à une époque excitante de croissance continue ».  Pour les pilotes débutants en particulier, easyJet explique que leur formation sera assurée par CTC Aviation, CAE ou FTE Jerez ; « beaucoup » pourront solliciter l’obtention d’un prêt garanti par easyJet pour financer tout ou partie de cette formation (30.000 à 100.000 livres, entre 37.000 et 125.000 euros). Certains pilotes venus d’autres compagnies pourront également bénéficier de prêts pour obtenir une qualification de type.

Le directeur des opérations de vol Brian Tyrrell rappelle dans un communiqué qu’easyJet est fière d’offrir à ses pilotes « un plan de carrière clair, avec la possibilité de passer du rang de premier officier à celui de commandant de bord plus rapidement que dans d’autres compagnies ». Les débutants peuvent après douze mois devenir des employés permanents d’easyJet au rang de deuxième officier, puis deux ans plus tard passer au grade de premier officier.

EasyJet rappelle aussi qu’elle a lancé en début d’année l’Initiative Amy Johnson, afin d’encourager les femmes à devenir pilotes ; à ce jour, elles représentent 6% des nouveaux arrivants, « dans la moyenne de l’industrie », une proportion qui devrait monter à 12% d’ici deux ans. Six cadettes verront leur formation entièrement financée par la low cost.

La compagnie ne fournit aucun détail sur la prochaine campagne de recrutement d’hôtesses de l’air et de stewards, si ce n’est qu’elle débutera cet été.

EasyJet opère aujourd’hui une flotte de plus de 245 Airbus A319 et A320 sur plus de 800 routes dans 31 pays. Les dépôts de candidature au poste de pilote se font sur un site dédié.

air-journal_easyJet_A320_250th

 

http://www.air-journal.fr/2016-04-19-emploi-easyjet-cherche-450-pilotes-5161629.html

Commentaire(s)

  1. easyJet fait la promotion du recrutement de femme pilote mais ensuite il ne faut surtout pas qu’elle soient enceinte …la elles sont laissées totalement a l’abandon par la compagnie , incapable de leur répondre sur leurs droits les plus élémentaires ! What a shame !

  2. flo_dr400
    Publié le 19 avril 2016

    Surtout un coup de pub pour se faire remarquer!

    Emplois précaires avec salaires de monnaies de singes, pas pour moi ainsi que pour beaucoup de monde

    • L’Euro « monnaie de Singe »..
      Ahahahahahahah!!
      Tu penses qu’ils payent en Dirhams??
      OK ok, ne postule surtout pas, vu ta « profonde » capacité de réflexion, ton CV les feraient hurler de rire et cela se traduirait immédiatement par un classement Vertical.
      Passe ton chemin…vite!!!

  3. webby
    Publié le 19 avril 2016

    La différence entre EasyJet qui réussi et Air France qui plonge ? Les syndicats.
    CGT et Sud sont des vrais cancers qui coulent toute l’économie Française.

    • Et quelle différence??? - 19 avril 2016 à 8 h 23 min
      Et quelle différence???
      Publié le 19 avril 2016

      Et quelle différence entre ceux qui apportent dans leurs post de vraies analyses et pistes de réflexion nouvelles et ceux qui rabâchent-ressassent et étalent sans fin et sans finesse les mêmes poncifs éculés qui n’apportent plus rien depuis longtemps??????

    • Bob
      Publié le 19 avril 2016

      Et surtout le SNPL…

    • Ok les pilotes freinent les plans de restructurations d’AF, elle aimerait soit disant tirer grâce a la baisse des salaires une marge plus importante (perso je crois pas que ca soit la base pour des revenues).

      Par contre dire qu’AF plonge, ca me fait légèrement sourire, alors oui AF ne sort pas beaucoup de recette par rapport aux xx milliards qui rentrent grâce a toujours plus de PAX dans ses avions.

      Ont est tres loin d’une compagnie qui gagne rien parce qu’il y a personnes dans ses avions.

      C’est bien beau de mettre tout sur le dos des employés mais les strategies de devollepement c’est plus haut que ca se passe.

      Ca me fait rire de lire certains qui se prennent pour des grand économistes sur ce site mais quand AF se bougera un peu et osera arrêter purement et simplement les destinations ou il gagne pas un rond ca sera plus simple. genre BKK, c’est certain que l’iran rapportera bien plus de cash sur une rotation.

  4. Tana
    Publié le 19 avril 2016

    Je suis candidat, et je suis prêt à me syndiquer si il le faut ! Merci de faire suivre…

  5. Serpico
    Publié le 19 avril 2016

    Messieurs les contestataires en sureffectifs chez AF, voici une belle opportunité de carrière, surtout n’hésitez pas, soyez pour une fois cohérent avec vos propos au sujet de votre misérable situation chez AF !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum