Notre-Dame-des-Landes : consultation locale le 26 juin

air-journal_aeroport Notre Dame des Landes

Êtes-vous favorable au projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes ? Telle est la question qui sera posée le 26 juin aux électeurs de Loire-Atlantique.

Le Journal Officiel a publié le 24 avril 2016 en cinq articles les détails de l’organisation du mini-référendum concernant l’implantation du nouvel aéroport. Seuls les électeurs des communes du département de la Loire-Atlantique, inscrits sur les listes électorales à la date du 29 février, sont convoqués le 26 juin 2016 pour prendre part à la consultation. Le décret précise que la question posée sera « êtes-vous favorable au projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes ? ». Les opérations de vote seront ouvertes à 8 heures et closes à 18 heures ce dimanche ; « toutefois pour faciliter l’exercice de leur droit aux électeurs », le préfet de la Loire-Atlantique peut prendre un arrêté « à l’effet d’avancer ou de retarder, dans certaines communes, l’heure d’ouverture ou de fermeture des opérations de vote ». La ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, le ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales et le ministre de l’intérieur sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret.

Vendredi, le même journal officiel avait publié l’ordonnance levant le dernier obstacle juridique à la tenue de la consultation sur l’aéroport contesté : elle modifiait le Code de l’environnement, permettant à l’Etat de « consulter les électeurs d’une aire territoriale déterminée afin de recueillir leur avis sur un projet d’infrastructure ou d’équipement susceptible d’avoir une incidence sur l’environnement », un projet dont la réalisation est « subordonnée à la délivrance d’une autorisation relevant de sa compétence, y compris après une déclaration d’utilité publique ». Cette aire de consultation « correspond à celle du territoire couvert par l’enquête publique dont ce projet a fait l’objet », précise encore l’ordonnance. Contrairement à un référendum, la consultation n’oblige pas l’Etat à tenir compte du résultat du vote du 26 juin.

Les réactions ont été sans surprise : l’Acipa, une des principales organisations d’opposants à Notre-Dame des Landes, rappelle que « rien ne nous oblige à tenir compte du résultat de cette consultation illégale, qui ne sera qu’un avis parmi d’autres ». Elle continuera de « s’opposer aux expulsions des habitants de la zone définie dans la DUP » et exige que le Président de la République honore ses engagements locaux : « pas de travaux ni d’expulsion, tant que les recours juridiques ne sont pas tous épuisés ». L’association Des ailes pour l’ouest, favorable au projet de nouvel aéroport, a « accepté cette consultation, bien que le projet ait déjà fait l’objet de procédures incalculables, à condition que ce soit sur le projet de 2008 (un aéroport avec deux pistes) qui a fait l’objet de la déclaration d’utilité publique en 2008. Si ce n’est pas le cas, nous sommes très réservés sur le vote qui sera émis ». La ministre de l’Environnement Ségolène Royal annonçait début avril que le futur aéroport n’aura qu’une seule piste, un rapport d’expert jugeant que le projet de 2008 était surdimensionné ; une opinion contestée par Matignon, dont les services jugeaient que le rapport « validait » le transfert d’aéroport – mais contestaient la possibilité juridique de modifier le projet, l’Etat ayant signé les contrats.

Rappelons que la DGAC avait en 2013 soutenu le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, y voyant surtout un avantage pour les riverains de l’agglomération en raison de l’intensification des nuisances sonores.

http://www.air-journal.fr/2016-04-25-notre-dame-des-landes-consultation-locale-le-26-juin-5161938.html

Commentaire(s)

  1. Tana
    Publié le 25 avril 2016

    Je vote POUR ! Merci de faire suivre à qui de droit !

  2. La démocratie made in France: « rien ne nous oblige à tenir compte du résultat de cette consultation ». En gros, si il y a 65% d’avis favorable, la minorité entend toujours imposer sa loi. Comment progresser avec une telle mentalité?

  3. Je n’ai pas d’action chez Vinci, je vote contre!

  4. Publié le 25 avril 2016

    Vaste plaisanterie! Le projet concerne le grand ouest et pourtant il n y a que la Loire Atlantique qui est consultee. J imagine que les habitants de nantes sont pour Nddl afin de stopper le survol de la ville ce qui représente une très grande partie des votants. C est pour cela que le résultat de cette consultation aura aucune légitimité .

  5. Je suis un partisan du transport aérien et de son développement en France. Je suis par ailleurs, parfaitement contre les zadistes et autres énergumènes dans ce genre mais le projet de NDDL est complètement inutile…

    • je rejoins votre avis , cet aéroport aura un coût beaucoup trop élevé pour le contribuable et ne fermera pas l’actuel à Château Bougon étant donné qu’Airbus y a une usine qui ne sera pas déplacée .
      Il serait plus économique et écologique de refaire la piste de Chateu Bougon et d’y construire une deuxieme aérogare (low cost ?) car si on regarde une photo satellite on constate qu’il y a encore de la place disponible pour un second terminal .
      Le trafic à Nantes-Atlantique ne justifie pas non plus l’utilisation de deux piste si on compare à d’autres aéroports européens qui n’en ont qu’une pour un nombre de passager bien superieur tel Stuttgart.

      • Vincent
        Publié le 25 avril 2016

        ROYAL a annoncé que l’Etat renonçait aux … 2 pistes !

        Mais mon opinion rejoint en tout point vos avis, LYSFLYER et COMET4, je suis autant contre les nihilistes zadistes que contre cet aéroport somptuaire injustifié.

    • un plus de 3000 h de vol - 25 avril 2016 à 14 h 57 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 25 avril 2016

      +1000 L’aéroport actuel avec sa piste unique peut supporter sans problèmes 4 à 5 fois le trafic actuel! Cf Gatwick par exemple !
      NDDL n’est pas nécessaire …sauf pour VINCI!

  6. Vincent
    Publié le 25 avril 2016

    Notre Dame des Landes est une bouffonnerie aux multiples rebondissements, à l’image de ce gouvernement : quand VALLS et AYRAULT disent oui, ROYAL dit non, et tout ça le même jour. Inaudible, mais les français commencent à connaître ces Guignols.

    Dernier rebondissement, cet avatar burlesque de démocratie participative : pitoyable !

    Une seule question s’impose : à ce jour, combien cette comédie a-t’elle coûté aux contribuables ?

  7. GLLOQ
    Publié le 25 avril 2016

    D’après les spécialistes techniques, il paraît que comme à Nantes, l’aéroport prévu ne saurait recevoir d’avions lourds comme A380, A330, B777, car le sous sol est marécageux et réaliser des pistes pour ces avions ne serait pas techniquement possible.
    Le fameux PCN (pavement classification number) sera réduit.
    Est ce exact? Pour ma part je suis pour les aérodromes, mais si l’acceuil d’aéronefs en poids est limité, je ne vois pas trop l’intérêt surtout pour l’international!
    Qu’en pensez vous?
    Au fait l’Europe et la Grèce vont investir 800 Millions d’Euros pour faire un nouvel aérodrome à Héraklion et apparemment tout le monde semble d’accord……

  8. Aéroport inutile, sois disant il est indispensable car l’aéroport actuel est saturé et qu’il y a qu’un seule piste. Il y a une seul piste à gatwick et pourtant 40 millions de passagers par an. Il faut surement construire un nouveau terminal mais pas un aéroport.
    Sois disant que ce nouvel aéroport va ouvrir de nouvelles routes et autres …
    Ils s’imaginent que tout d’un coup avec cet aéroport il va y avoir toutes les compagnies qui vont vouloir venir.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum