Etihad Airways : bénéfice record en 2015

air-journal_Etihad Airways A380 vol2

La compagnie aérienne Etihad Airways a dégagé l’année dernière un bénéfice net de 103 millions de dollars, sur un chiffre d’affaires en forte hausse à 9,02 milliards de dollars.

La cinquième année consécutive de rentabilité nette de la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis intervient alors qu’elle a transporté 17,6 millions de passagers en 2015 contre 14,8 millions l’année précédente. Le trafic en RPK (Revenu Passager Kilomètre) a augmenté de +21,3% sur des capacités en SKO (Siège Kilomètre Offert) gagnant +21% ; le coefficient d’occupation progresse de 0,2 point à 79,4%, avec 97.400 vols effectués sur 467 millions de kilomètres. Etihad Airways souligne dans son communiqué du 27 avril 2016 que cette performance financière record comprend également un bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) de 259 millions de dollars, et 1,4 milliard de dollars de bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissement et location (EBITDAR), soit 16% du revenu total.

La stratégie de partenariat a généré cinq millions de passagers et 1,4 milliard de dollars de revenus directs (augmentation de 22,1% par rapport à 2014), ainsi que des synergies de coûts significatives ; basée sur près de 50 accords de partages de codes et des participations minoritaires stratégiques dans des compagnies aériennes, cette stratégie « demeure un facteur clé de sa croissance en 2015 ». Dans le détail, la compagnie rappelle qu’un nouvel accord de partages de codes a été introduit en 2015 avec Pakistan International Airlines (PIA), tandis que les codeshares existants avec Air Serbia, American Airlines, Flynas, Jet Airways, Korean Air, NIKI et S7 Airlines ont été considérablement développés. En conséquence, Etihad Airways propose désormais un réseau passagers et de fret combiné de près de 600 destinations, grâce à ses 197 partenariats intercompagnies et 49 partenariats en partages de codes. Etihad Regional est la dernière entrée dans le réseau de partenaires financiers d’Etihad Airways, qui comprend également Air Berlin, Air Seychelles, Jet Airways, Air Serbia, Alitalia et Virgin Australia. La participation d’Etihad Airways dans cette-dernière a augmenté à 25,1% en 2015. Ensemble, ces partenaires financiers représentent selon Etihad Airways le septième plus grand groupe mondial de compagnies aériennes, transportant plus de 100 millions de passagers dans le monde entier.

air-journal_Etihad Airways PartnersLe PDG James Hogan a déclaré que le retour sur investissement d’Etihad Airways dans les sept compagnies aériennes était bien plus important que l’argent dépensé. « Pour un investissement inférieur au coût de trois nouveaux appareils, nous avons été en mesure de construire notre réseau mondial, d’attirer plus de cinq millions de nouveaux clients et 1,4 milliards de dollars US de chiffre d’affaires, ainsi que de partager d’importantes synergies de coûts. Voilà une excellente affaire », déclare-t-il dans le communiqué. Et même avec un investissement tel qu’Air Berlin « qui a pris plus de temps que prévu pour atteindre une rentabilité durable, nous constatons des retours incroyablement solides directement dans notre activité, bien au-delà de nos attentes initiales. Nous avons déjà enregistré plus de 500 millions de dollars US de revenus directs pour Etihad Airways et Air Berlin génère aujourd’hui plus de 150 millions de dollars US de revenus directs par an, ainsi que de vastes synergies de coûts qui ont déjà atteint plus de 100 millions de dollars US. De plus, la relation avec Air Berlin délivre une contribution de plus de 630 millions de dollars US par an à l’économie d’Abu Dhabi. C’est la raison pour laquelle nous restons engagés sur la restructuration de cette entreprise, tandis qu’elle progresse », précise encore le dirigeant.

En 2015, la stratégie d’Etihad Airways de se diversifier d’une compagnie aérienne simple à un groupe aérien et de voyage global a donné de solides résultats. Les principaux secteurs d’activité, incluant cargo, l’assistance technique, la restauration, les services au sol, le programme de fidélité ainsi que la compagnie elle-même ont enregistré une croissance. La division fret d’Etihad Airways a continué à bien performer en 2015 : les volumes de fret et courrier ont augmenté de 4% à 591.000 tonnes, « ce qui en fait l’une des opérations de fret aérien les plus prospères au monde ». L’activité d’Etihad Cargo, représentant 88% des importations de fret aérien, exportations et transferts à l’aéroport international d’Abou Dhabi l’an dernier, a amélioré sa portée mondiale en offrant une capacité de soute sur les six nouveaux itinéraires passagers, ce qui porte à 96 le nombre total de destinations passagers sur lesquelles du fret a été transporté. Etihad Cargo a également étendu ses services de fret à plusieurs nouveaux marchés, y compris Dakar, Nouakchott et Douala en Afrique, en portant le nombre de ‘destinations de fret uniquement’ à 20.

Une autre mesure de la croissance d’Etihad Airways est l’augmentation significative des membres de son programme de fidélisation Etihad Guest. Le nombre de membres est passé de 2,9 à 3,75 millions, ce qui représente une moyenne de 70.000 nouveaux membres chaque mois durant l’année 2015. La compagnie a d’autre part continué d’être une force motrice pour le « programme d’Emiratisation » : à la fin de l’année 2015, Etihad Airways employait 26.566 personnes à l’international provenant de plus de 144 nationalités, représentant une augmentation de 9,7% par rapport à l’année précédente. Les Emiratis représentent toujours la principale nationalité de la compagnie. En 2015, la compagnie a accueilli plus de 1200 natifs des Emirats Arabes Unis parmi sa masse salariale, portant le nombre d’employés émiratis à plus de 3000, soit 29% des employés de la compagnie aérienne.

Commentant les résultats audités par Deloitte et conformes aux Normes Internationales d’Information Financière (IFRS), James Hogan a déclaré : « notre mission est de construire une compagnie aérienne durablement rentable. Une cinquième année de bénéfices nets, avec notre meilleure performance financière annuelle à ce jour, démontre que nous atteignons cet objectif. Notre rentabilité démontre clairement le succès de notre stratégie d’entreprise, basée sur une croissance organique soutenue par nos partenariats. En plus de la rentabilité opérationnelle, nous construisons une valeur d’entreprise au sein de la compagnie aérienne et de ses nombreuses activités complémentaires ».

air-journal-Etihad-Airways-Boeing-787-DreamlinerLa flotte d’Etihad Airways a augmenté de 11 avions, y compris quatre A380-800 et quatre Boeing 787-9 Dreamliner, pour atteindre un total de 121 à la fin de l’année 2015. Avec un âge moyen de 5,8 ans, elle est « l’une des plus jeunes et des plus respectueuses de l’environnement dans l’industrie ». L’A380 a été déployé sur les routes vers Sydney et New York, ainsi que sur un deuxième vol quotidien à destination de Londres-Heathrow, tandis que le 787 a commencé ses opérations commerciales entre Abou Dhabi et Zurich, Brisbane, Washington DC et à Singapour. Six nouvelles destinations ont été ajoutées au réseau mondial d’Etihad Airways – Calcutta, Madrid, Hong Kong, Entebbe, Edimbourg et Dar es Salaam – et la capacité augmentée sur 16 lignes existantes avec de plus gros appareils, davantage de fréquences et une configuration améliorée.

http://www.air-journal.fr/2016-04-28-etihad-airways-benefice-record-en-2015-5162122.html

Commentaire(s)

  1. Avionics
    Publié le 28 avril 2016

    Et pourtant … pas d’ouverture de lignes en 2016 (sauf quelques une en Inde où c’est toujours surbooké, donc pas de risques), réduction drastique des coûts d’exploitation et recherches d’économies de bouts de chandelles sur la catering et les produits à bord …

    Un bonne année 2016 en perspective 🙂

  2. Vincent
    Publié le 28 avril 2016

    Ou comment enfumer avec des informations tronquées.

    Que l’on m’explique comment ETIHAD, compagnie publique financée par les EAU sans limites pour pratiquer du dumping, pourrait-elle ne pas faire de bénéfices ? Encore heureux ! ! !

    • Le jour ou vous nous expliquerez le rapport entre le fait d’etre detenu pour les EAU et le fait de degager des benefs, vous aurez surement le Prix Nobel d’Economie.

      Benefs = Somme des recettes (produits) – somme des depenses. Que le proprio injecte de l’argent n’en fait pas une entreprise eternellement beneficiaire.

      Bref, VINCENT toujours aussi profondement pathetique, des qu’il s’agit du Golfe.

  3. Alain45
    Publié le 28 avril 2016

    Toutes les compagnies cherchent à réduire certains coûts (maintenant drastique, le mot n’est-il pas un peu too much ?).
    Faire une économie de 1 € par passager = 17,6 millions d’Euros !
    Etihad fête ses 10 ans en France, il est vrai que les services proposés au début ont baissé en qualité.
    De plus ayant choisi d’affecter ses A380 sur d’autres destinations, (contrairement à ce qu’Etihad avait annoncé) pas prêt d’en voir un à CDG !
    Elle a aussi tiré son programme de fidélité vers le bas victime de son succès :
    70.000 nouveaux membres chaque mois en moyenne durant l’année 2015.

  4. PIPOU
    Publié le 28 avril 2016

    Aux détracteurs de l’A380 :
    Le super jumbo a certainement mis sa « pierre à l’édifice » et ne doit pas être totalement étranger aux excellents résultats d’ETIHAD…

  5. Markus
    Publié le 28 avril 2016

    Pour la toute première fois, jai voyagé sur Étihad la semaine dernière (777 sur Paris Abu Dhabi). Je voyais en economy . Cetait franchement nul, surtout à cause de la bouffe degeulasse et le personnel peu aimable voir arrogants . Je donne un point positif pour l’écran et le programme de films. En tout cas une grande déception.

  6. RichieRSA
    Publié le 28 avril 2016

    Très bon compagnie, très bon service a bord. Je dirais que c’est la meilleurs entre les 3 « majors » de la région, elle pêche encore uniquement par son aéroport principal en attendant que le nouvel aéroport soit fini. Je la préfère systématiquement pour aller sur Dubai car il ne faut que 30 minute de voiture pour aller d’Abu Dhabi a Dubai. Belle réussite en tout cas !!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum