Etihad Airways pose son A380 à Mumbai

air-journal_Etihad Airways A380 vol2

La compagnie aérienne Etihad Airways déploie depuis dimanche un Airbus A380 tous les jours entre Abou Dhabi et Mumbai, la cinquième destination annoncée pour ses superjumbos après Londres, Sydney, New York et Melbourne.

Depuis le 1er mai 2016, la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis utilise sur l’une des trois rotations quotidiennes entre sa base d’Abou Dhabi et l’aéroport de Mumbai-Chhatrapati Shivaji un Airbus A380 configuré pour accueillir 2 passagers en Residence et 9 en Appartements de Première, 70 dans les studios de classe Affaires et 417 en Economie, soit un total de 498 places. Le départ de l’A380 est programmé à 14h10 pour arriver à 19h20, le vol retour quittant l’Inde à 21h35 pour atterrir à 23h25. Les deux autres rotations quotidiennes d’Etihad Airways sont opérés en A320 (départ 3h10, retour 10h20) et en Boeing 777-200LR (départ 21h35, retour 4h20).

Etihad Airways est en concurrence directe sur cette route avec Air India et sa partenaire Jet Airways (2 vols par jour), et indirectement depuis et vers Dubaï avec les deux mêmes plus Emirates Airlines et les low cost Flydubai, IndiGo et SpiceJet ; depuis et vers Doha elle fait face à Air India Express et Qatar Airways, depuis et vers le Bahreïn à Gulf Air et Jet Airways ; depuis et vers le Koweït à Kuwait Airways, Air India et Jet Airways ; et enfin depuis et vers Mascate à Oman Air, Air India, IndiGo et Jet Airways.

L’arrivée de l’A380 n’a pas été saluée par les traditionnels canons à eaux malgré les célébrations dimanche du 56e anniversaire de l’état du Maharashatra, en raison de la sécheresse qui sévit dans une grande partie du pays. Le PDG d’Etihad Airways James Hogan a toutefois souligné « l’engagement sans équivoque de la compagnie en Inde, où elle a bâti un réseau solide » avec sa partenaire Jet Airways, dont elle détient 24% du capital. A elles deux, elles représenteraient 20% du marché sur les lignes internationales en Inde, « plus que n’importe quelle autre compagnie internationale », avec 254 vols par semaine entre quinze villes indiennes et Abou Dhabi.

Etihad Airways a reçu six des dix Airbus A380 commandés fermes (plus 5 options), deux autres livraisons étant attendues cette année et les deux dernières en 2017. Ils se posent déjà à Londres-Heathrow, Sydney et New York-JFK, et s’envoleront le 1er juin 2016 vers Melbourne. L’aéroport de Mumbai de son côté ne dispose toujours que d’une porte d’embarquement spécialisée pour les A380, alors qu’il accueille déjà chaque jour les superjumbos de Singapore Airlines et Emirates Airlines.

http://www.air-journal.fr/2016-05-02-etihad-airways-pose-son-a380-a-mumbai-5162360.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 2 mai 2016

    Il faudrait arrêter de citer toutes les gulfsisters pour la concurrence. La ligne vers abou dhabi est à la rigueur en concurrence avec celle de dubai, mais pas non plus avec doha,Koweït, Bahreïn et Oman.

    Sinon, quand air France ouvre une ligne, on peut aussi dire qu’elle est en concurrence avec ba à Londres, sn à Bruxelles, lh à Munich et Francfort, etc…

    • bimbo
      Publié le 2 mai 2016

      Judicieuse remarque et tout à fait exacte.
      Mais il faut prendre en compte le côté de la lorgnette où se situe l’auteur de l’article, et pour la plupart des gens, « le Golfe » ressemble plus à un amas de quelques villes sans que le lieu, la distance soit vraiment évaluée, ni les flux de voyageurs etc..
      On moque les Américains relevant leurs mauvaises connaissances géographiques, mais en quoi diffère-t-on d’eux ?

  2. Une classe « résidence » une classe « appartement », une classe ‘studio »

    Ou s’arrêtera le ridicule….. après la classe « Villa » ????

  3. Yan
    Publié le 2 mai 2016

    Residence
    Appartements

    Quel est l intérêt de ces cabines et donc de ce type d avion pour un voyage de 03:15/03:30 ?
    Entre le temps de roulage, de montee puis d approche, le service du repas, il reste peut-être le temps d une douche !!!

  4. La clientèle Indienne est le coeur de cible de EY. Donc cela permet de proposer aux pax haute contribution l’A380 sur chaque tronçon d’un BOM-LHR ou d’un BOM-JFK.

    Et la mise en place du 380 sur un segment aussi court qu’un AUH-BOM permet d’optimiser son utilisation en combinaison d’une route ultra long courrier nécessitant deux avions (je pense à Sydney en l’occurrence).

    Si VP Ground Ops peut confirmer ce schéma

  5. Publié le 2 mai 2016

    Mince, c’etait pour le vol de british qui aurait percuté un sac…

  6. Bonjour Chris DXB, vous ne pouvez pas être plus juste. L’optimisation des appareils est primordial, d’ailleurs d’ici 2 mois 1/2 vous allez voir une nouvelle destination A380 de moins de 5h.
    Le marché indien est le premier pour les cie içi aux Emirats, aussi bien en point to point, c’est pas à vous que je dois apprendre que la diaspora indienne aux EAU est immense. Et contrairement aux croyances en Europe il y a énormément d’indien qui ont réussi dans les aux EAU et qui remplissent nos classe C et F.
    En addition il y a les paxs en transit qui souhaitent connaitre l’expérience A380.

    Je pense que EY a une longueur d’avance sur l’axe EAU – Inde depuis la reprise de part de jet Airways car cela nous permet d’attaquer EK de front sur DXB.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum