Crash EgyptAir : à la recherche des boîtes noires

air-journal_Egyptair MS804 crash recherches navales

L’armée égyptienne a diffusé les premières images de débris du vol MS804 d’EgyptAir qui s’est écrasé en Méditerranée avec 66 personnes à bord. Trois jours après le crash, les recherches se poursuivent à 290 km au nord d’Alexandrie.

Des effets personnels de passagers déchirés, un morceau de carlingue déchiqueté ou un gilet de sauvetage jaune resté inutilisé, les premières images confirment la réalité du crash sans que l’on puisse aujourd’hui en avancer les causes. Rappelons que le système ACARS  (Aircraft Communication Addressing and Reporting System) qui transmet automatiquement des messages de maintenance, a indiqué des alertes de fumée à l’avant de l’avion, et plus excactement sous le plancher du cockpit de l’avion, un endroit sensible pour abriter les parties vitales de son électronique de bord. Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses a confirmé le dégagement de fumée enregistré par les capteurs, sans que cela n’explique les circonstances du crash. «Il est bien trop tôt pour émettre tout jugement à partir d’une seule source d’informations, comme les messages» d’alertes émis, a averti dès samedi soir le ministère égyptien de l’Aviation civile. «Ce sont des indicateurs qui peuvent avoir des causes différentes et donc il faut des analyses plus poussées».

L’hypothèse terroriste avec une bombe à bord ou celle de l’incident grave technique peuvent toutes deux expliquer ce message de maintenance d’ACARS. Il est aussi à noter qu’aucune revendication terroriste n’a été diffusée par l’Etat Islamique, contrairement à ce qui avait été le cas peu de temps après le crash du vol Metrojet le 31 octobre dernier dans la péninsule du Sinaï égyptien (217 passagers presque tous russes et aucun survivant).

La France a dépêché sur place (arrivée à partir de ce dimanche ou lundi) un patrouilleur de haute mer doté d’équipements utiles pour la recherche des «boîtes noires» qui seules, permettront d’expliciter les circonstances de ce drame. Les recherches sont coordonnées par les autorités égyptiennes.

http://www.air-journal.fr/2016-05-22-crash-egyptair-a-la-recherche-des-boites-noires-5163366.html

Commentaire(s)

  1. fred
    Publié le 22 mai 2016

    « Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion francais transportant plus de 40 passagers qui ont tous été tués », a affirmé le groupe extrémiste dans un communiqué posté sur sur ses comptes habituels Twitter. Dans son communiqué, l’EI dit agir en représailles aux « dizaines de morts (causés) quotidiennement par les bombardements » des avions occidentaux en Syrie.

    http://fr.awdnews.com/société/l-état-islamique-revendique-avoir-abattu-l-avion-egyptair

  2. webby
    Publié le 22 mai 2016

    Il faut être fou ou complètement inconscient pour prendre un avion à Roissy ou Orly quand on voit le personnel qui travaille dans ses aéroports. Ca grouille de « modérés » souriants et intégrés à tous les étages.

    Les tags « Allah akbar » qu’on a retrouvé sur les trappes à carburant de plusieurs avions étaient pourtant des avertissements assez clair non ?

  3. maurice de nice - 22 mai 2016 à 13 h 28 min
    maurice de nice
    Publié le 22 mai 2016

    Depuis ce matin les médias répètent en boucle que l’aéroport de Roissy est un des plus sécurisé au monde ; comme s’il fallait contrebattre le doute qui s’installe dans les esprits qui doutent . Soit , il a beau y avoir des batteries de contrôles , scanners , fouilles et ouvertures de bagages cabine : c’est inopérant tant que les opérateurs et contrôleurs divers sont issus d’un monde dont les logiciels mentaux sont à l’opposé de nos valeurs .

  4. Azouz de Toulouse - 22 mai 2016 à 13 h 30 min
    Azouz de Toulouse
    Publié le 22 mai 2016

    La sécurité des aéroports français est scrutée à la loupe depuis les attentats de 2015. Mais l’hypothèse d’une faille, ou de terroristes infiltrés bénéficiant de complicités, n’est pas écartée.
    Ce serait le scénario cauchemar pour les dirigeants français: si la catastrophe du vol EgyptAir MS 804 était le résultat d’un attentat à la bombe, la défaillance des services de sécurité sera immédiatement pointée du doigt.
    De quoi activer, en plein état d’urgence, une crise politique majeure.

    • moi je trouve que c est déjà une crise politique majeure :

      – après Charlie Hebdo, l attentat manqué contre une église, eh bien des terroristes ont quand même réussi à faire 130 morts et des dizaines de blessés…..

      – l histoire des tags sur des avions …

      – le système PNR qui aura mis des mois et des mois à être adopté (pour une efficacité très restreinte)

      – les frontières terrestres sont de vraies passoires (pas comme en 1986 pour la radioactivité ….)

      – et que dire des problèmes dans nos banlieues qui n ont rien à envier à celles de Belgique

      cet avion a peut être été victime d’un accident ou d’un attentat, mais une chose est sur, si ce n’est pas un attentat, cela arrivera un jour.

      j ai l impression que nos gouvernants sont complètement à coté de la plaque et ne font pas grand chose alors qu’ils ont déclaré que l on était en guerre ….

  5. Publié le 22 mai 2016

    Il suffit de voir le personnel souriant avec une barbe ne serrant pas la mains au femmes pour cause de croyances hein …

    Il y a du ménage à faire !

    Au fait, je suis fils d’immigré ancien militaire de l’Armée de l’Air mais j’aime la France MOI et je colle aux idées d’une republique laïque alors les débiles droitdelhommistes merci de ne pas me taxer de crâne rasé avec un bombers !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum