Trafic aérien en France : +4,7% en avril

air-journal_aeroport 2

Le trafic aérien dans les aéroports français a poursuivi sa croissance en avril (+4,7%) selon la DGAC, une croissance en partie expliquée par les mouvements sociaux de l’année dernière. Hors l’effet rebond associé, estimé à 2,1 points, le trafic aurait progressé de 2,6%. En cumul annuel, la progression du nombre de voyageurs ayant touché la France s’établit à +3,6% depuis le début de l’année.

Dans son indice TendanCiel publié le 20 mai 2016, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) évoque une croissance le mois dernier « de circonstance », en raison des deux journées de grève en avril 2015 contre une cette année. Plus particulièrement touché par les grèves (8 et 9 avril 2015, 28 avril 2016), le trafic intérieur est finalement celui qui connaît la progression la plus sensible (+6,2%). Elle se vérifie essentiellement sur les liaisons domestiques métropolitaines (+7,4%) et tout particulièrement sur les lignes transversales (+13,7%). Le trafic touchant l’Outre-mer a pour sa part crû de manière plus modérée (+1,2%), même si Fort-de-France/Pointe-à-Pitre demeure l’une des lignes nationales les plus dynamiques (+9,1% en avril, +12,3% sur le quadrimestre). En régime annuel, le trafic intérieur demeure très favorablement orienté (+3,3%).

Le trafic international a progressé de 4,3% en avril. Principal pilier de ce marché, l’Union européenne reste le plus dynamique (+6,9%), avec une croissance vigoureuse du trafic sur l’Espagne (+13,7%), principal partenaire aérien de la France. En revanche, l’expansion du trafic avec l’Amérique se tarit en avril (+1,5%), avec notamment une baisse vers le Canada (-2,5%) mettant fin à une progression continue de près de deux ans. La réduction du trafic avec la zone Asie-Pacifique (-1,2%) se confirme pour le cinquième mois d’affilée, mais la chute du marché nippon s’atténue (-11,2%). L’Afrique continue de progresser à un rythme relativement réduit (+1,4%) grâce à de bons chiffres réalisés avec l’Algérie (+6,3%) et toujours une croissance très intense avec le Sénégal (+14,6%).

Côté pavillon, le différentiel de croissance en défaveur des transporteurs français se réduit assez sensiblement en avril pour le second mois consécutif (-2,9 points). C’est sur le marché intérieur très largement dominé par les acteurs tricolores que l’écart se creuse (23,4 points) alors qu’il est globalement contenu à l’international (1,2 point). En part de marché, c’est une nouvelle fois en mesure pax (nombre de passagers) que le glissement du pavillon est plus marqué (-0,9 point), alors qu’il demeure plus atténué (-0,4 point) en mesure PKT (passagers kilomètre transportés).

Concernant la fréquentation des aéroports, la croissance profite à la plupart des principales plateformes. Paris progresse de 4,1% grâce à d’excellents résultats réalisés à Orly (+8,4%). En région, c’est à l’Ouest que les meilleures performances sont obtenues avec des taux à deux chiffres : Nantes (+13,0%), Bordeaux (+11,1%). Lyon, Nice et Toulouse affichent également une hausse supérieure à 5%. A l’inverse, Beauvais connaît une contraction de son activité spectaculaire (-8,0%). A noter une croissance exceptionnelle de Lille (+79%), résultant de la fermeture de l’aéroport de Bruxelles et du transfert d’une partie de son trafic après les attentats.

Les indicateurs relatifs au retard renouent en avril avec leur trajectoire d’amélioration : la proportion de vols retardés de plus d’un quart d’heure au départ s’établit à 21,8 %, en diminution de 0,5 point ; le retard moyen a lui été réduit à 12,2 minutes, soit une amélioration de 1,3 minute par rapport à 2015.

Le nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine a significativement augmenté en avril (+3,8%). Ce sont les mouvements au départ ou à l’arrivée de Métropole qui ont le plus progressé (+4,3%), alors que les survols sont pour leur part en hausse de 3,2%.

http://www.air-journal.fr/2016-05-23-trafic-aerien-en-france-47-en-avril-5163419.html

Commentaire(s)

  1. czl
    Publié le 23 mai 2016

    Avec +6.3% en Avril et +4.2% depuis le début de l’année, la destination Algérie continue sa belle progression ininterrompue depuis plusieurs années, le cap des 4.5 millions de passagers va être dépassé cette année
    Le nombre de touristes est en constante progression et c’est une bonne chose pour ce pays dont la côté méditerranéenne est encore vierge et à découvrir comme le sont aussi ses montagnes, son désert, ses sites historiques, ses villes romaines, etc …
    C’est le moment de découvrir l’Algérie

    • Vincent 69
      Publié le 23 mai 2016

      Le tourisme en Algérie ? ? ?

      Il faudrait d’abord une industrie touristique, pour l’heure inexistante.

      Question sécurité, les Algériens eux-mêmes ont peur de sortir de chez eux, alors des touristes en Algérie ! ! !

      Les seuls pays du Maghreb ayant réussi le pari touristique sont le Maroc et la Tunisie, ce dernier étant désormais moribond du fait de l’islamisme.

      L’Algérie a complètement raté cette occasion, comme, hélas pour sa population, tant d’autres, et ce n’est pas faute d’un exceptionnel potentiel inexploité, et qui le restera encore sans doute pour très longtemps.

      L’Algérie reste condamnée à regarder le savoir-faire de ses voisins, puisqu’elle n’a toujours rien compris.

    • Quoi???
      Publié le 23 mai 2016

      Oui, c’est vrai: pour les adeptes d’une  » Koh-Lanta Mediterraneene », l’Algerie, c’est pas mal…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter