Qantas examine l’A350ULR pour ses vols très long-courriers

air-journal_airbus A350 premier vol dessous

En marge d’une conférence de l’Association internationale du transport aérien (IATA) qui s’est tenue à Dublin cette semaine, Alan Joyce, PDG de Qantas a révélé qu’il examinait clairement la possibilité d’intégrer l’A350-900ULR au sein de sa flotte à partir de 2020 pour des vols sans escale de plus de 16 heures.

L’annonce intervient alors que son concurrent asiatique Singapore Airlines a commandé en octobre 2015, 7 exemplaires de ce modèle à très long rayon d’action, livrables à partir de 2018, et qui lui serviront notamment à relancer des liaisons directes entre Singapour-Changi et les Etats-Unis (Los Angeles et Newark-Liberty).

Alan Joyce a affirmé examiner toutes les options pour « s’assurer de choisir celui (l’avion n.d.l.r.) réalisant les bonnes économies.» « Et nous avons un peu de temps à ce sujet, a-t-il expliqué, le 777-8X ne va pas être disponible avant 2022-2023, peut-être un peu plus tard. Et Boeing et Airbus maintiennent toujours des créneaux de livraison pour de grandes marques telles que Qantas, de sorte que nous soyons en mesure d’en avoir la disponibilité quand nous en aurons besoin. » Il a assuré être en pourparlers avec Boeing pour ses 777-8X et 777-9X depuis un certain temps, ainsi qu’avec Airbus. « Au cours des cinq prochaines années, étant donné que ces avions vont arriver, nous voulons être à la pointe et s’assurer que l’avion choisi arrive avec les spécifications qui nous permettent de développer le bon réseau au cours de la prochaine décennie. » 777-X et A350ULR seront tous deux capables de voler d’une traite pendant 19 heures. « La possibilité d’ouvrir des lignes comme des Sydney-New York direct ou Sydney-Londres directs serait fantastique », a ajouté Gareth Evans, CEO de Qantas International.

Qantas possède à ce jour 118 avions, dont  28 A330, 12 A380, 11 747-400 qui seront partiellement remplacés à partir de 2017 par 8 Dreamliner 787-9,  sans compter des options existantes sur ce même modèle.

Optimisée pour des vols sans escale à destination des Etats-Unis, la nouvelle version A350-900ULR, lancée par Airbus en octobre dernier, sera « dotée d’un système d’alimentation en carburant modifié permettant d’accroître sa capacité d’emport de carburant, d’une masse maximale au décollage accrue, ainsi que d’optimisations au niveau du système aérodynamique ». Airbus précise que le système d’alimentation en carburant de plus grande capacité utilisant les réservoirs existants permettra d’accroître la capacité d’emport de carburant de 141 000 litres à 165 000 litres. L’A350-900ULR a une masse maximale au décollage MTOW de 280 tonnes. L’accroissement de son rayon d’action est obtenu sans installation de réservoirs de carburant supplémentaires, et l’appareil pourra être facilement reconfiguré pour répondre aux spécifications long-courrier de l’A350-900 standard.

http://www.air-journal.fr/2016-06-05-qantas-examine-la350ulr-pour-ses-vols-tres-long-courriers-5164100.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 5 juin 2016

    Des avions a grand rayon d’action donneraient du fil a retordre aux Gulf Sisters. Les gens prefereront les vols directs a une connection au Moyen Orient.

  2. C’est le prix qui fait la différence sur ce type de vol et non le stop.
    Si par exemple un Londres/Sydney est affiché à 850€ avec un stop à Dubai ou à 1400€ en non-stop, que croyez vous que les pax’s choisiront???

    • A380
      Publié le 5 juin 2016

      Un direct Londres Sydney non stop n’existe pas il y a toujours une escale

      • Faut suivre, mec!! - 5 juin 2016 à 21 h 49 min
        Faut suivre, mec!!
        Publié le 5 juin 2016

        Si un Londres-Sydney non-stop n’existe pas ENCORE, l’A 350-900ULR dont parle l’article le rendra possible…

      • C’est ce qu’on vient de dire. Mais si jamais un tel vol (direct) existe, alors si le prix est presque 2x le prix du vol avec escale, les passagers prefereront l’escale.

        Cela dit, on peut espérer que les tarifs ne soient pas excessivement plus cher, et également que les passagers sont près à payer un peu plus cher pour profiter d’un vol direct, qui fait perdre moins de temps. Les voyageurs d’affaire apprécieront beaucoup.

    • Publié le 5 juin 2016

      Quand on s’exprime en français, on n’écrit pas des « pax’s » mais des « passagers ». Nous me sommes pas ici sur un formulaire administratif. Merci.

  3. nykeeo
    Publié le 5 juin 2016

    A quoi ca sert de voler en eco pendant tout ça de temps??

    A moins de faire une full business, je vois pas l’interet. A la limite 16h dans un A380 oui mais un A350 c’est chaud

  4. un plus de 3000 h de vol - 5 juin 2016 à 19 h 04 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 5 juin 2016

    Des vols de 16-19h non-stop en Eco ,même en A350 plus silencieux à l’intérieur que les 777, ne changera rien au risques liés aux « Pitch » de 32 à 34 ..à moins d’imposer une marche de 5 minutes à tour de rôle dans les galleys toutes les 4 heures et/ou .. de prévoir un masseur ou un kiné à bord … Singapour sur ses A340-500 LC avait configuré la cabine avec des « Pitch » moins serrés et donc plus de confort….

  5. Publié le 5 juin 2016

    Les très long courriers consomment d’énormes quantités de carburant pour leurs vols de plus de 16 heures et le taux d’occupation est faible sur ce genre de ligne.
    L’a350-900 URL me parait mieux que le colossal 777-8, mais tous deux emportent plus de passagers que le 777-200LR déjà considéré comme trop gros pour la demande.

    J’aurais préféré que Boeing fasse un 787-8 Worldliner, qui aurait pesait 250 tonnes à pleine charge comme le 787-9, ce qui aurait permis de prendre les mêmes moteurs, ailes et atterrisseurs que ce dernier. Un tel avion aurait eu un rayon d’action de plus de 17 000 km mais avec une capacité de seulement 240 sièges et il aurait pesé une centaine de tonnes de moins que le 777-200LR.
    De plus Airbus n’a pas en l’état actuel la capacité de faire un worldliner doté d’une masse et d’une capacité passagers aussi réduite.

    Le problème c’est que Emirates a absolument voulu le 777-8 et Singapore l’A350 ULR, ces avions sont donc le souhait d’un seul client chacun.

  6. 16h c est possible, avec une éco améliorée, surtout si c est 350 avion large et silencieux et très bien pressurisé.
    Qantas doit faire faire le bon choix celui d airbus avec un avion déjà éprouve et a la pointe de la technologie.

    • David
      Publié le 5 juin 2016

      @A330-200: Un avion déjà éprouvé et à la pointe de la technologie? Haha, dites moi depuis combien de temps l’A350 est en service? L’A350 ULR est-il déjà en service pour que vous parliez « d’avion éprouvé »? Vous avez bien le droit d’être chauvin mais au point d’être ridicule par des affirmations sans fondements?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum