Korean Air arrêtera sa desserte du Brésil après les JO

air-journal_korean air A330-200

A partir du 26 septembre 2016 (après les Jeux olympiques de Rio de Janeiro), Korean Air va suspendre sa desserte de Sao Paulo au Brésil, a annoncé la compagnie aérienne de Corée du Sud sur son site Internet.

Cette mesure fait partie du plan de restructuration du réseau du transporteur sud-coréen qui vise à éliminer les services déficitaires tout en explorant de nouvelles routes potentiellement rentables. Le Brésil avec sa conjoncture économique en déliquescence fait donc partie de ses coupes. Le pays sud-américain a vu fondre son PIB de 3,8 % en 2015, une tendance qui se poursuivra en 2016 avec – 3,8 % selon des estimations du Fonds monétaire international (FMI).

Korean Air avait commencé à opérer sa route vers Sao Paulo en juin 2008. Elle opère à ce jour trois vols par semaine en A330-200, depuis Séoul vers Sao Paulo via Los Angeles. Départ chaque lundi, mercredi, et vendredi, à 18h d’Incheon, arrivée à 13h35 à Los Angeles (LAX), d’où il repart à 16h20 pour arriver à 8h40 le lendemain à l’aéroport international de São Paulo-Guarulhos . Le vol retour part à 12h55 chaque mardi, jeudi et samedi, de Sao Paulo, arrivée à 21h50 à LAX, d’où il repart à 23h55 pour une arrivée finale à Incheon à 5h15 (J+2). Conséquence de l’abandon de la route brésilienne, les fréquences vers Los Angeles vont passer de 17 à 14 vols par semaine.

Bien que Korean Air possède des droits dits de 5e liberté sur ce tronçon Etats-Unis-Brésil, les rapports de médias coréens locaux indiquent que cette route génère encore 21,5 millions de dollars des pertes annuelles.

Korean Air continuera de desservir l’Amérique du Sud mais à travers sa filiale cargo : vers Campinas Viracopos, Lima et Santiago du Chili.

 

 

http://www.air-journal.fr/2016-06-11-korean-air-arretera-sa-desserte-du-bresil-apres-les-jo-5164458.html

Commentaire(s)

  1. Pet
    Publié le 11 juin 2016

    Mauvais coup. Le Brésil semble s’installer ds une crise longue.

    • Vincent 69
      Publié le 12 juin 2016

      Coupe du Monde de football, JO, bref, des milliards de $ évaporés (outre les pots de vin) alors que le pays est en pleine tragédie économique.

      Espérer que d’autres pays retiennent la leçon est un vœu pieux, regardez la France, avec ses 6 429 900 chômeurs : Coupe d’Europe de Football et candidature de Paris au JO de 2024.

      Nous ne sommes pas seulement gouvernés par des Guignols irresponsables, mais par des abrutis finis.

      • F-A-U-X
        Publié le 12 juin 2016

        L’argent ne « s’évapore » JAMAIS…il peut être dans d’autres mains et poches que celles initialement prévues, il peut être utilisé à d’autres fins que celles initialement prévues…mais il servira toujours à quelqu’un pour quelque chose quelque part!!!
        S’il est perdu, il ne l’est jamais pour tout le monde!!!

        • Vincent 69
          Publié le 12 juin 2016

          Jouez sur les mots si cela vous plait, car vous avez parfaitement compris le sens de mon message.

          Evidemment que l’argent évaporé ne l’est pas pour tout le monde, mais pour le brésilien lambda, le problème reste le même, puisque qu’il ne profitera jamais de cet argent.

          Idem en France. A qui croyez-vous que rapportent la Coupe d’Europe de Football et les JO de Paris putatifs ? Certainement pas à moi, ni à mon voisin, ni aux 6 429 900 chômeurs.

          • La crise brésilienne n’est pas totalement due à la gestion financière de la coupe du monde ou des JO mais au fait du ralentissement économique mondiale et notamment chinois via la chute des matières premières (minerai ou agricole). En outre, et cela à sont importance, la croissance brésilienne venait du fait que de nombreux grands investisseurs occidentaux avaient parié sur les pays dits émergeant lorsque la crise faisait rage en Europe et Amérique du Nord. Dès lors, le Brésil, tout comme l’Afrique du Sud entre autre, a vu des milliards être placés dans son économie. Les banques centrales des pays riches ayant agit ces mêmes milliard reviennent depuis plus d’un an vers l’Europe et les Etats-Unis ou le Canada.
            Les différents gouvernements brésiliens n’ont pas su limiter ces investissements à fort capitaux étrangers pensant que la fuite ne sera pas massive et rapide dans le temps. De nombreux ménages brésiliens ont pu accéder au crédits à la consommation sans trop se soucier de leur capacités de remboursement ce qui aujourd’hui pose problème et la fuite des capitaux ne faisant qu’accentuer la crise brésiliennes! Tout n’est pas uniquement une mauvaise gestion mais les pays émergents ont servi à atténuer la crise en Europe et Amérique du Nord au bénéfice unique de très grands investisseurs (banques et fond de pensions particulièrement).

      • Aurel
        Publié le 12 juin 2016

        C’est absolument pas la CDM ou les JO qui plonge le Brésil dans une crise
        Juste au fait si vous êtes pas au courant quand on candidate pour ces événements on doit lancer des travaux, exemple le grand Paris, rien que ça va générer de la croissance des emplois et développer l’économie pour les 10 prochaines années de travaux avant les années d’exploitation qui ne peuvent être que meilleures

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter