Un nouveau programme de fidélité pour Paris Aéroport

air-journal_Paris aeroport fidelite1

Les passagers des aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly bénéficient désormais d’un tout nouveau programme de fidélité, My Paris Aéroport, offrant des avantages commerciaux indépendamment de la compagnie aérienne utilisée.

Le gestionnaire des deux aéroports parisiens a annoncé le 28 juin 2016 le lancement de My Paris Aéroport, un programme qui « rend plus facile le parcours des clients et offre des avantages commerciaux quelle que soit leur destination ou leur compagnie aérienne ». Gratuit et ouvert à tous, ce nouveau programme est exclusivement digital, offrant à la fois des informations personnalisées et des offres commerciales. Grace à la fonctionnalité « Mon Assistant » , les passagers auront en temps réel toutes les informations sur leur voyage : trajet et temps d’accès à l’aéroport, terminal et porte d’embarquement, temps d’attente aux contrôles, boutiques et services, tapis de livraison de bagages, météo à destination, etc. En matière d’offre commerciale, les membres du programme « pourront cumuler des points à l’occasion de leurs dépenses, qu’ils convertiront ensuite en bons d’achats. Des réductions dans les boutiques participantes et sur les parkings sont également proposées… », souligne Laure Baume, Directrice Générale adjointe, Directrice clients du Groupe ADP.

Dès leur inscription, les membres de My Paris Aéroport accèderont au niveau MyPass pour bénéficier tout d’abord de services (un accès WIFI haut débit gratuit, la fonctionnalité « Mon Assistant » et l’accès à l’agenda culturel CultureSecrets qui présente les meilleurs évènements culturels à Paris à ne pas rater), mais aussi d’offres commerciales : des points gagnés sur les dépenses effectuées dans les boutiques et les réservations de parking, une réduction de 10% sur une réservation parking week-end, des avantages et des réductions auprès d’un grand nombre de partenaires tels que le change de devises (Travelex), les loueurs de voitures (Avis, Europcar, Hertz ou encore Sixt) ou des services bagages (Safe Bag).

Dès le 6ème passage ou dès 500€ d’achat, ils accèderont au niveau MyPremium du programme qui leur offrira des privilèges additionnels : de nouveaux services comme un accès Membre Premium CultureSecrets, pour disposer gratuitement et en illimité du meilleur des évènements culturels à Paris chaque semaine (concerts, musées, vernissages, rencontres…), et d’autres offres commerciales (5% de réduction permanente sur les parkings, la beauté, les vins et spiritueux et les livres ; des bons d’achats en échange des points gagnés).

« Notre nouveau programme de fidélité va nous permettre de mieux connaître et de mieux accueillir nos clients. Nous souhaitons leur offrir une relation plus personnalisée et de nouveaux avantages. Notre objectif est de leur donner envie de venir plus souvent chez nous. Il s’agit là d’une première étape ; le programme va encore s’enrichir de nouveaux partenariats », précise Laure Baume dans un communiqué. Une offre exclusive de lancement, valable jusqu’à la fin de l’été, permet aux nouveaux membres d’accéder directement au statut MyPremium après leur 1er passage et de profiter ainsi plus rapidement de tous les avantages du programme. Pour s’inscrire, il suffit de télécharger l’application Paris Aéroport ou de se rendre sur le site internet parisaeroport.fr. Les enseignes partenaires du programme au lancement sont BuY PARIS DUTY FREE (Beauté, Alcool, Gastronomie), BuY PARIS Collection (Mode), Relay, Air de Paris (souvenirs de Paris) et Travel & Co. (accessoires pour le voyage).

air-journal_Paris aeroport fidelite

http://www.air-journal.fr/2016-06-29-un-nouveau-programme-de-fidelite-pour-paris-aeroport-5165566.html

Commentaire(s)

  1. Jeremy
    Publié le 29 juin 2016

    Un « truc » qui ne fonctionne déjà pas. Bornes pour scannner le code barre introuvables. J’ai demandé aux hôtesses en amont des fils de contrôle, réponses « on est pas au courant demandez à Air France »… Comme en zone sous douane il n’existe aucun bureau d’information ADP (une singularité ADP qui veut qu’il n’y ait aucun personnel de l’aéroport dans cette zone, contrairement à beaucoup d’autres aéroports internationaux), personne n’a pu me renseigner. Idem à l’arrivée au 2E, bornes introuvables. En questionnant les personnels en zone publique, même réponse… « on ne sait pas où elles sont »… Quand vous questionnez sous la rubrique « contact » les interlocuteurs de l’application, vous n’avez aucune réponse. Bref, avant de lancer une « usine à gaz », ADP ferrait d’abord bien de s’assurer que sur le terrain, ça fonctionne et que ses personnels soient formés pour assurer le suivi de l’opération. Scandaleux!

  2. Publié le 29 juin 2016

    Le meilleur moyen de fidéliser le client chez ADP c’est de ne pas laisser le choix au passager. Et ce n’est pas avec la proximité ou la rapidité de liaison vers le centre ville qu’ils s’améliorent. Mais faut dire que le personnel est à l’image de l’organisation de ADP, tout simplement déplorable.

    Je ne comprends pas comment ça se fait que c’est aussi catastrophique, j’hésite entre de l’amateurisme ou du jemenfoutisme, probablement un peu des deux.

    C’est bien qu’ils essaient de faire quelque chose pour améliorer un peu l’expérience, mais ce que Jeremy a confié ne m’étonne même pas. Mais ce qui m’étonne le plus c’est qu’il a fallu si longtemps pour qu’ils fassent une application de ce genre, des plus petits aéroports ont déjà des applications qui fonctionnent très bien depuis des années.

    • LSO
      Publié le 29 juin 2016

      plus c’est petit plus la mise en application est facilité et rapide, simple question de bon sens.
      là on parle d’une usine à gaz déjà bien torturée, bon chance.

  3. un plus de 3000 h de vol - 29 juin 2016 à 11 h 48 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 29 juin 2016

    Un des moyens le plus sûr pour fidéliser est tout d’abord présenter les 2 aéroports ( CDG et ORY )au niveau des aéroports au Top , comme celui de Changi à Singapour…et reconnaissez qu’il y a de larges marges de progrès au niveau accessibilité , accueil , signalétique , …et propreté surtout !
    L’argent utilisé pour la mise en place de « Mypass » aurait été mieux utilisé pour répondre au mieux aux critères précédents!……et par effets ricochet fidéliser la clientèle qui préfère transiter par d’autres plateformes …..

  4. christophe
    Publié le 29 juin 2016

    L’application est « parfaite » : quand vous voulez réserver un parking pour le week-end, elle ne vous propose le forfait week-end que sur les parkings éloignés ; pas pour les parking au contact. J’ai donc dû réserver sur le site internet pour bénéficier du tarif à 69 € (qui était à 49 € il y a encore quelques semaines !!!) parce que l’application mobile ne me proposait qu’un tarif à 93 € !!!
    D’une manière générale, je suis totalement halluciné par les tarifs pratiqués par adp dans les parkings :
    10mn de gratuites mais 3 € rien pour les 5 minutes suivantes et rien moins que 9 € pour la première heure (et 8h par heure suivante !!!!)
    36€ € pour 4h15, 39 € pour 12h (soit 3 € pour presque 8 heures de plus !) et toujours 39 € pour 24h !!!(soit la seconde tranche de 12h gratuite !)
    Très clairement, on cherche à plumer les personnes qui viennent accompagner un voyageur et attendent avec lui dans les queues à l’enregistrement et la sécurité et celles qui viennent chercher un voyageur et qui, en plus d’attendre le vol en retard, devront sortir leur carte bancaire pour régler le parking.
    Cela dit, beaucoup ont trouvé la solution : ils stationnent au bord des voix d’accès aux aéroports en attendant que l’arrivée effective des personnes qu’ils viennent chercher.

    Et c’est sans parler de la facturation à la journée non sécable dès la 25ème heure ce qui place le tarif pour 24h à 39 € et celui pour 25h à 71 € !!!

    • allons
      Publié le 29 juin 2016

      C’est comme ça dans tous les grands aéroports européens (mondiaux) ainsi que dans les capitales .
      Il faut sortir un petit peu ……

  5. Jeff
    Publié le 29 juin 2016

    Si c’est en croyant ne strictement rien faire à l’encontre des agressions verbales, voire physiques des faux taxis qui vous abordent à la sortie des terminaux et des groupes de « roumaines » qui vous proposent de signer des pseudo pétitions pour mieux vous dérober argents et papiers, et bien c’est mal parti. ADP devient la cours de miracles. SDF puant dormant dans les terminaux, roumains vous importunant avant de vous dépouiller, attente toujours aussi inexplicables de taxis qui arrivent au compte goutte de bases arrières trop éloignées, murs et plafonds qui tiennent avec des filets, système de contrôle des passeports Parafes à 50% en panne, escalier mécaniques à 50% en pannes, absence de personnel ADP en zone sous-douane, gare RER TGV totalement « bordélique » (la dernière fois j’ai attendu 17mn pour pouvoir acheter mon billet de RER au 5 malheureuses bornes restant opérationnelles, comme si ADP ne pouvait pas négocier avec la SNCF/RATP des automates de ventes de billets dans les espaces de livraison des bagages, moment où les passagers n’ont rien d’autres à faire)… Bref fidéliser, c’est offrir un service d’excellence, ou à défaut un bon service, on en est loin…

    • allons
      Publié le 29 juin 2016

      En clair vous décrivez des problèmes qui sont la responsabilité d’autres ( mise à part l’electro méca ( le zéro panne n’existe pas, renseignez vous) et peut être les taxis, bien que ce ne soient pas des salariés d’ADP.
      Problèmes récurrents de SDF, roumaines , taxis clandestins, parafe dépendent des services de l’état,.ADP n’a aucun pouvoir juridique et ne peut qu’alerter, comme c’est le cas depuis de nombreuses années. Je vous invite à vous plaindre auprès du ministère de l’intérieur .Toutes les installations de la gare TGV sont , comme vous l’avez très bien dit , sous la responsabilité de la RATP/SNCF, donc démarche identique. Pour le personnel manquant demander au gouvernement pourquoi il a supprimé 300 emplois l’année dernière dans cette entreprise très robuste financièrement , et qui pourrais être vecteur d’embauche dans ce pays qui en a bien besoin

  6. TAP A330
    Publié le 29 juin 2016

    Je parle de mon expérience.
    Deux à trois fois dans le mois je voyage depuis Orly Ouest.
    En zone embarquement 10 il y a une borne écran ADP. Il faut utiliser le QR Code de son compte connecté à l’appli. Une copie écran enregistrée sur le smartphone ne permet pas de valider les passages.
    Il faut alors depuis l appli envoyé un message au service client qui à partir des différents éléments justificatifs validera le passage et les points (vécu lors de mes deux premiers passages).
    On peut bien réserver le tarif week-end depuis l appli pour les parkings au contact des aérogares (ex:P2 à Orly). Je confirme il y a bien eu une hausse de 10€ (59 au lieu de 49€). Faut bien financer les gérants de parking… ou bien compensé le nouveau programme de fidelisation…
    Le débit WiFi n est pas des plus top.
    Sinon ça va l interface s est amélioré.

    • christophe
      Publié le 29 juin 2016

      Sur l’application je n’arrive pour ma part à obtenir de tarif week-end dans les parkings au contact que pour Orly. Pour Roissy, les tarifs week-ends sont limités aux parkings éloignés ; pour les parkings au contact, on ne me propose que l’offre « journée » 50% plus chère… Je suis donc retourné sur le site internet…

      Sinon, je vous confirme que si le forfait week-end n’a pris « que » 10 € à Orly (59 € contre 49 €), il a bien pris 20 € à Roissy (69 € contre 49 €).
      Il faut dire qu’avec la super-inflation que l’on a en ce moment …

  7. Pet
    Publié le 29 juin 2016

    Encore un abonnement à un manège qui permet de gagner des trucs ineptes.
    je rêve d’un jour ou qqu’un proposera un catalogue d’infidélité.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum