Privatisation de Francfort Hahn : un investisseur chinois se volatilise

Air-journal-Aeroport Francfort-Hahn

L’aéroport de Francfort Hahn, dont le principal utilisateur est la première low cost d’Europe Ryanair, recherche désespérément l’investisseur chinois  Shanghai Yiqian Trading (SYT), à qui elle devait être vendue.

Cela ressemble fort à un fiasco. Shanghai Yiqian Trading (SYT), une société chinoise d’investissement offrait jusqu’à 16 millions d’euros pour l’achat de l’aéroport régional de Francfort-Hahn. Mais l’exécutif local a jeté l’éponge suite au scandale entourant la viabilité de ce mystérieux investisseur chinois.

Des journalistes allemands sont en effet allés enquêter sur place fin juin, à l’adresse postale de l’investisseur dans le quartier de New Pudong à Shanghai. Mais à la place, ô surprise, ils ont trouvé un marchand de pneus. Renseignements pris, ils sont dirigés vers le bureau de la société, au 17è étage d’un immeuble, mais derrière la porte, une pièce vide… Les autorités allemandes ont voulu vérifier sur place par eux-mêmes, avec le même résultat. Cet investisseur n’existe pas, sauf sur leur contrat de vente.

La vente a depuis été annulée par le Land de Rhénanie-Palatinat, propriétaire à 85 % de l’aéroport. On sait depuis qu’un premier versement, pour garantir la transaction se faisait toujours attendre, un mois après la signature du contrat de vente. La ministre-présidente de la région estime avoir été victime de malfaiteurs qui désiraient encaisser les premières subventions promises par la Région au nouvel acquéreur durant les premiers mois.

Les élus ont fait profil bas au Parlement de Rhénanaie-Palatinat le 7 juillet dernier, évoquant une succession de ratés, qui auraient pu gravement engager leur responsabilité et les finances de la région. Le cabinet KPMG, missionné par le Land, avait lui aussi confirmé la solidité financière de Shanghai Yiqian Trading (SYT).

http://www.air-journal.fr/2016-07-10-privatisation-de-francfort-hahn-un-investisseur-chinois-se-volatilise-5166119.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 10 juillet 2016 à 17 h 42 min
    un plus de 3000 h de vol

    Un scandale de plus , tout s’achète , tout se vend , à n’importe qui , n’importe comment ….On espère que pour l’aéroport de Toulouse , l’investisseur chinois est plus solide et sérieux …Les débuts semblent chaotiques … Vive la mondialisation sauvage et incontrôlée au profit à court terme de véritable brigand …

  2. S’il est aisé de mettre en doute la clairvoyance des élus locaux dans ce qui ressemble fort à une tentative d’escroquerie, il serait bon de faire comparaître KPMG devant les tribunaux compétents pour complicité dans la tentative d’escroquerie.
    Ces cabinets de copains sont toujours là sur les bons coups, et ne semblent avoir aucune responsabilité dans les fiascos. Souvenez vous que le même KPMG avait validé plusieurs années de suite les exercices comptables falsifiés du SR Group, avec le résultat que l’on sait.
    Et la liste serait longue…
    Mais peut-être notre ami chinois réserve-y-il ses 16 millions pour racheter LYS ou NCE? 😃
    Hahn n’a plus qu’à demander à Ryanair de racheter la plateforme.

  3. juju

    Justement à Toulouse , çà se passe pas très bien entre l’investisseur chinois et les autres actionnaires !
    Faites une recherche sur le web et vous saurez ce qui se passe ou ne se passe pas à Blagnac !
    Evidemment il s’agit de gros sous et très peu d’aviation …

  4. Sa sent les filou de vinci qui sont en train de croquer le lyon et le nice.

  5. Où l’on voit les limites de l’idéologie des oligarques européens qui bradent le bien public au plus offrant au nom du « réalisme économique » globalisé, pour combler à courte vue les déficits courants engendrés par leur incurie. D’arrogants incompétents !

    • Pet

      Ce ne sont pas d’arrogants incompétents même s’ils jouent les oligarques. Ils ont tous été élus sur des programmes abondamment délayés dans les médias de toutes obédiences.
      Ce sont les mêmes qui accordent des subventions à Ryanair ou comblent les déficits de la Sncf ou l’ont fait pour AirFrance. Droite et Gauche.

  6. Quel amateurisme de la part de personnes / organisations qui avaient en charge la vente de la l’aéroport, ils devraient être vires sur le champs !!!! Le basic du basic pour toute transaction de cette taille est le KYC (Know Your CustomeR) !!!! => ça implique une Due Diligence complete et exhaustive des candidats aux rachat, ceci incluant bien évidement des voyages sur le pays d’origine de l’investisseur et vérification sur place d’un certain nombre de paramètres !!!!
    Ce faire avoir comme cela, me fait hurler de rire par un tel amateurisme, ils n’ont eut que ce qu’ils méritent: travail de nul, résultat de nul.

  7. Quant a KPMG, ils devraient être poursuivi pour tromperie aggrave car il est clair qu’ils n’on rien vérifie du tout !!!!!

  8. lapiequichante

    Parfois l’État devrait garder ses infrastructures au lieu de les vendre à n’importe qui ! Au pire, les vendre à des investisseurs Français, il est plus facile par la suite de ressoude le problème et de revenir en arrière. Un peu de bon sens. L’État devrait avoir au mois 50.1% des principales infrastructures du pays pour garder le contrôle.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter