Flybe relie Lyon à Manchester et Hanovre

air-journal_Flybe e175

La compagnie aérienne low cost Flybe propose désormais deux nouvelles liaisons à Lyon, vers Manchester et Hanovre, l’aéroport allemand étant également relié à Milan.

Depuis le 1er aout 2016, la spécialiste britannique du vol pas cher propose un vol quotidien entre sa base de Manchester et l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry, opéré en Embraer 175 de 88 sièges. Les départs d’Angleterre sont programmés du lundi au samedi à 11h05 (arrivée 13h50) avec retour de France à 14h25 (arrivée 15h15), et le dimanche à 11h55 (retour à 15h10). Flybe est sans concurrence pour l’instant sur cette route, easyJet l’ayant abandonnée le 16 avril et ne la reprenant que le 10 décembre.

Autre nouveauté de Flybe à Lyon, la route inaugurée hier depuis Hanovre-Langenhagen : son Bombardier Dash-8 Q400 de 78 places décolle d’Allemagne tous les jours à 10h45 (arrivée 12h50) et repart de Saint Exupéry à 13h25 (arrivée 15h35). La low cost est cette fois sans concurrence.

Flybe porte ainsi çà quatre le nombre de lignes disponibles à Lyon, après Birmingham et depuis mai dernier Southampton. Celle vers l’Allemagne est en particulier sa première entre deux aéroports hors du Royaume-Uni, avec le Hanovre – Milan-Malpensa inauguré également hier (vol quotidien). La compagnie a déjà ouvert cette année d’autres routes vers la France, à Paris-CDG, Nantes et Rennes, Limoges, Biarritz et Toulon.

Flybe opère au total 218 routes dans dix pays (y compris les 33 opérées en franchise par Loganair et Stobart Air), depuis 40 aéroports britanniques et 35 étrangers. Sa flotte compte 51 Bombardier Dash 8-Q400, neuf Embraer 195, onze E175 et trois ATR 72-600 (plus 19 appareils en attente de livraison). Rappelons qu’elle partage ses codes avec Air France, ainsi qu’avec British Airways, Aer Lingus, Virgin Atlantic, Finnair, Cathay Pacific, Emirates Airlines, Etihad Airways et Air India. Elle transporte plus de 8 millions de passagers par an.

http://www.air-journal.fr/2016-08-02-flybe-relie-lyon-a-manchester-et-hanovre-5167074.html

Commentaire(s)

  1. mc
    Publié le 2 août 2016

    Southampton, Hanovre, Birmingham, Manchester… dont 3 lignes ouvertes en 2016 ! Flybe croit dans le potentiel de l’aéroport Saint-Exupéry, et c’est une très bonne nouvelle. Il ne reste plus aux passagers qu’à répondre présents…
    Asl Airlines, de son côté, pourrait peut-être montrer plus d’ambitions sur l’Allemagne en faisant passer le Lyon-Hambourg ouvert il y a quelques mois à un vol quotidien, au moins en semaine : cette ligne typée plutôt affaires nécessite une desserte plus resserrée que 2/7 actuellement. Mais bon, attendons d’éventuels développements.

    • ASL est complètement inconnue du grand public (le club du 3ème âge local qui part à Heraklion en charter Europe Airpost n’est pas le grand public), et cette ligne est pour le moment un echec total : avions quasi vides, horaires réorganisés pour faire une escale à Marseille pour remplir l’avion (donc un AR vers Hambourg, à la fois depuis Lyon et Marseille, au lieu d’un AR par ville comme prévu). J’ai du mal à croire que cette ligne s’annualise, les avions sont trop gros. C’est une compagnie comme hop, flybe ou eurowings (en crj) qui peut prendre la suite, avec un vol quotidien. L’offre d’ASL ne correspond pas au marché.

      • mc
        Publié le 3 août 2016

        Bien sûr, @Stanislas, on ne peut que partager votre point de vue : avion trop gros, horaire inadapté, fréquence inadaptée…
        J’ai pu constater moi aussi sur le site de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry que le vol Lyon-Hambourg faisait parfois escale à Marseille ! Quelle incohérence ! Comment une compagnie aérienne peut-elle ainsi lancer une liaison aussi peu adaptée au marché ?
        On peut aussi se poser la question suivante : pourquoi les responsables de l’aéroport (à Lyon mais aussi à Hambourg !) n’ont-ils pas mis en garde ASL ? Air France a autrefois assuré la liaison via Régional à partir de 1997. Il y a donc des archives, des chiffres de fréquentation, qui auraient pu servir de base d’étude au lancement de la ligne. Quel dommage ! Quel gâchis !
        Southampton, Manchester (à l’année), Hanovre, Bucarest, Budapest, Naples, Copenhague, Luxembourg (j’ai fait l’aller-retour récemment vers la capitale du Grand-Duché : 12 pax au retour dans un ATR de 50 places, et 42 pax à l’aller) liaisons toutes ouvertes en 2016… Lyon Saint-Exupéry a besoin de ce genre de lignes qui renforcent son réseau Européen, celui sur lequel se base une grande partie de son activité et de son attractivité : Lyon-Dubaï, oui. Lyon-Montréal, oui. Lyon-Moscou, oui. Lyon-Dakar, oui. Lyon-La Réunion, oui. Et oui à Lyon-Pékin ou Lyon-Shanghaï ! Et oui, aussi, à une desserte décente des Antilles : qui se souvient qu’en… 1979, Air France ouvrait en 747 la ligne directe Lyon-Fort-de-France-Pointe-à-Pitre ?
        Mais il faut être lucide : Lyon n’aura jamais l’attractivité de Barcelone ou de Milan qui voient passer chaque année pas moins de 28 à 30 millions de passagers !
        Si les liaisons intercontinentales sont toujours d’excellentes nouvelles, l’Europe est le premier terrain d’expansion pour Lyon ; et, comme le dit fort justement @lelude, il est vraiment dommage qu’Air France (Air-Ile-de-France ?) ne parie pas plus sur son hub de Lyon.
        Quand on pense que les médias locaux, ou sur Internet, titraient, les semaines et mois derniers « L’OFFENSIVE de Hop ! à Lyon : lignes saisonnières vers Toulon, Brive, Aurillac » !
        La seule vraie création est celle, en février dernier, de Lyon-Luxembourg en 6/7… après le retrait résigné de la petite compagnie Chalair qui l’avait ouverte en septembre 2015, mais avec, déjà, un avion inadapté et des horaires mal fichus pour la clientèle d’affaires majoritaire sur cette liaison.
        Et après la pénurie, le trop-plein : Easyjet va ouvrir Lyon-Luxembourg en 3/7 en novembre !
        La seule, mais importante, conséquence de ce désengagement au profit de Roissy : Saint-Exupéry a dû se tourner vers les autres compagnies aériennes, ce qui, après tout, est une excellente chose : le monopole autrefois assuré par Air France n’était pas, à long terme, une situation très saine: on en constate d’ailleurs les conséquences à Lyon depuis une dizaine d’années. Voir aussi Genève avec les déboires de Swissair…
        On a donc vu ces compagnies remplir la place laissée vacante par Air France ; l’attractivité d’un aéroport, outre le réseau et le potentiel de voyageurs, c’est aussi le fait que de très nombreuses compagnies aériennes s’y posent, en plus du pavillon national. Si Lyon Saint-Exupéry continue sur cette lancée, on peut espérer de meilleures années pour le trafic et l’expansion du réseau.
        Prochaines places à prendre :
        .Stockholm (Easyjet l’ouvre, mais seulement pour l’hiver prochain)
        .Varsovie (à quand le retour de Lot qui l’a inaugurée… en 1975 ! ou l’arrivée de Wizz ?)
        .Helsinki (Finnair va-t-il réouvrir le dossier de l’ouverture programmée pour 2012, et refermé peu après ?)
        .Oslo (SAS l’avait assuré en saisonnier en 2008… essai non transformé, hélas).
        Encore quelques efforts, et cet aéroport va peut-être finir par occuper une place plus visible sur la carte de l’Europe…

        • il est évident que Lyon n’aura pas, en tous cas pas dans les 5 ou 10 prochaines années, l’attractivité de Milan ou Barcelone. On peut tout de même noter que Lyon se transforme depuis quelques années, il y a bien plus de touristes qu’il y a 10 ans, et également plus d’entreprises qu’il y a 10 ans. Un potentiel existe, le nier à cause de la proximité avec Paris (tgv) et Geneve est assez hypocrite (mais c’est l’argument d’Air France, mais également de beaucoup de politiciens, et même français en général).
          Ce potentiel ne suffit malheureusement pas à faire des vols directs entre Lyon et San Francisco, mais le potentiel est bien là pour NY, Pekin, Shanghai.

          En ce qui concerne Helsinki, Finnair y croit encore, c’est sa « priorité numéro 1 en Europe » selon une interview récente du directeur des ventes (la priorité 2 est Bilbao). Malheureusement, le « ciel ouvert » n’existe en réalité pas en France, et je soupçonne que des difficultés liées à notre centralisation excessive autour de Paris ralentisse l’ouverture de la ligne vers Helsinki.
          Il y a de toutes façon un déficit vers l’Europe de l’Est à Lyon, Aeroflot a fini par pouvoir ouvrir sa ligne, qui je pense marchera, vu le nombre de russe que je croise quotidiennement à Lyon (et même avant l’ouverture de la ligne !)

          Cette année fut excellente pour les ouvertures de lignes, espérons l’année prochaine un peu plus de lignes vers l’Europe du nord et de l’Est (Oslo, Helsinki, Stockholm, Kiev, la Pologne, les pays baltes), Doha (il se murmure dans les milieux autorisés que ça sera pour l’été 2017 en 787 5 fois par semaine, il n’y a plus qu’à annoncer cela publiquement !), et, rêvons un peu, la Chine, qui adore Lyon, et qui discute depuis des années avec Lyon (il se murmure là aussi qu’HNA est très pressé d’ouvrir sa ligne ici !)

  2. Publié le 2 août 2016

    Pourquoi Hop Air France ne se positionne pas sur ce type de ligne Europe ? Elles sont à la fois orientées affaire, mais aussi loisir l’hiver. Sauf erreur de ma part, Hannovre, Hambourg, Birmingham et Manchester ont été desservies par Britair ou Régional il y a quelques années, non ? Après des années d’attrition au profit du méga-hub de CDG, il faudrait peut être que la compagnie nationale se remettre à croire en son premier hub régional…! Mais ça, c’est pas gagné.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter