LATAM Airlines lance les opérations olympiques

air-journal_TAM 767-300ER flamme olympique2

La compagnie aérienne LATAM Airlines Brasil a lancé lundi dans les aéroports brésiliens ses opérations spéciales à l’occasion des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, avec cent initiatives pour accommoder les délégations comme les supporters.

L’ex TAM Brasilian Airlines a annoncé dans un communiqué le lancement officiel le 1er aout 2016 de ses opérations olympiques dans les aéroports majeurs du pays, avec pour objectif principal de garantir la ponctualité des vols et leur sécurité tout au long des Jeux. Une attention spéciale sera portée aux week-ends des cérémonies d’ouverture et de clôture de la compétition, périodes durant lesquelles Rio de Janeiro « accueillera un flux intense de passagers » via ses deux aéroports de Galeão et Santos Dumont. LATAM Airlines se prépare à accueillir environ 25% du public utilisant les transports aériens pour se rendre aux Jeux. De plus, parmi les 4500 athlètes des jeux paralympiques, 30% devraient voyager à bord des avions LATAM. Les investissements de la compagnie pour l’ensemble des opérations s’élèvent à environ 5.47 millions d’euros, dont 4 millions dédiés aux opérations et un autre million « destiné à la résolution d’imprévus ». Eduardo Costa, Directeur Senior des Services et de l’Innovation pour LATAM Airlines Brésil, explique que la compagnie fait face « au défi logistique de l’organisation de l’événement sportif le plus important du monde », et affirme être prêt « à proposer un service efficace aux athlètes, ainsi qu’à l’ensemble des passagers, à mettre en place des services de fret spéciaux, ainsi qu’à coordonner des flux de départs ou d’arrivées très importants, concentrés sur certains jours dans une seule et même ville ».

Les actions spéciales menées par LATAM Airlines comprennent tout d’abord un centre de contrôle dédié : un centre d’appel dédié a ouvert lundi à 4h et sera disponible 24/24h tout au long de l’événement, et opéré « par une équipe pluridisciplinaire ». Les équipes sont chargées de coordonner les potentiels imprévus, de façon intégrée, afin de limiter leurs impacts et proposer rapidement une solution aux passagers. Un service adapté pour les athlètes paralympiques, afin de répondre aux besoins des passagers handicapés, se traduit par l’adaptation temporaire de certaines procédures à bord et au sol. LATAM Airlines a également mis à disposition des monte-charges et des équipements de protection spéciaux pour le transport des fauteuils personnels des passagers à mobilité réduite. De plus, la compagnie a développé, en partenariat avec un fabriquant brésilien,  un modèle de fauteuil adapté à ses vols. L’ensemble des 48 fauteuils ont été pensés et développés de façon à rendre les couloirs de tous les appareils LATAM accessibles, et sont disponibles dans les aéroports les plus visités : les deux de Rio donc, São Paulo (Congonhas et Guarulhos) et Brasília. LATAM Airlines précise que les personnes à mobilité réduite utiliseront leur propre fauteuil pour accéder à l’avion, via les passerelles d’accès, ce n’est qu’à la porte de l’avion que se fera le transfert vers un fauteuil LATAM, permettant ainsi de monter à bord et de s’installer. Leur propre fauteuil sera alors pris en charge et transporté à bord du même vol, grâce aux protections adaptées et réutilisables.

Flexibilité pour les athlètes : jusqu’à 15% des délégations arriveront et repartiront de Rio de Janeiro par un vol LATAM Airlines. Elles pourront profiter de l’enregistrement en avance (à bord et pour les bagages) depuis le village olympique et paralympique, avec une identification particulière de leurs équipements. A titre d’exemple, 995 athlètes brésiliens bénéficieront de cette mesure. Dans les aéroports, un guide passager LATAM, édité en trois langues (portugais, espagnol et anglais) rassemble l’ensemble des informations pour faciliter le voyage de chacun. Disponible en ligne, il sera également remis aux clients LATAM Travel et proposé dans les principaux aéroports du Brésil. Les passagers internationaux  auront également la possibilité d’être assistés par des interprètes en espagnol et en anglais aux aéroports de Rio de Janeiro (Santos Dumont et Galeão),  Brasília et São Paulo (Congonhas et Guarulhos). De plus, dans le cas d’un imprévu, chaque passager sera pourvu d’une carte de crédit personnelle permettant de couvrir les frais relatifs à l’hébergement et aux repas.

air-journal_LATAM TAM olympiqueRéseau et flotte : six avions supplémentaires ont d’ores et déjà été affrétés vers les aéroports les plus importants, soit quatre Airbus A320 à Brasilia et São Paulo (Congonhas et Guarulhos) et deux Boeing 767 et 777 à São Paulo (Guarulhos). Au total, 150 vols intérieurs  LATAM sont prévus pour l’ensemble de la période des Jeux à destination des aéroports de Rio (Santos Dumont et Galeão).

Rappelons que LATAM Airlines Group S.A intègre désormais LATAM Airlines Group (anciennement LAN Airlines) et ses filiales au Pérou, en Argentine, en Colombie et en Equateur, et LATAM Cargo et ses filiales; ainsi que TAM S.A. et ses filiales TAM Linhas Aereas S.A. (LATAM Airlines Brasil), comprenant ses services commerciaux TAM Transportes Aereos del Mercosur S.A., (LATAM Airlines Paraguay) et Multiplus S.A. Cette association crée un des plus grands groupes aériens du monde fournissant un service passagers vers plus de 138 destinations sur 25 pays et offrant un service de fret vers 140 destinations sur 29 pays, grâce à une flotte de 324 avions.

LATAM est la nouvelle marque qui a été adoptée par les compagnies membres de LATAM Airlines Group. Le groupe a commencé à mettre en place la marque LATAM dans ses avions et ses points de contact avec la clientèle. Le processus de transformation de marque vers LATAM se poursuivra au niveau des produits et des services dans le cadre d’un déploiement progressif qui durera environ trois ans. Chaque ligne aérienne continuera d’opérer sous  sa marque et son identité actuelle.

http://www.air-journal.fr/2016-08-03-latam-airlines-lance-les-operations-olympiques-5167132.html

Commentaire(s)

  1. TIM
    Publié le 3 août 2016

    Un boeing 777 d’Emirates se crashe à Dubaï et apparemment on est pas au courant ici.

  2. Aucunes victimes à déplorer.
    Il a loupé son atterrissage mais tout le monde a été évacué.
    L’enquête (rapide dans le cas présent) démontrera si c’est une erreur de l’équipage ou un problème technique inhérent à l’avion.
    Donc pas de fumeuses théories à l’avance de la part des « experts » si nombreux sur le site..

    • Vincent 69
      Publié le 3 août 2016

      Les informations pour l’instant restent très incomplètes.

      Le plus important reste que les médias locaux assurent qu’il n’y aurait aucune victime.

      L’appareil en provenance de Thiruvananthapuram (à vos souhaits ! ), en Inde, aurait (conditionnel) tenté une remise de gaz en très courte finale sans parvenir à prendre de l’altitude, avant de toucher le sol brutalement.

      • Pet
        Publié le 3 août 2016

        Thiruvananthapuram est située ds le Kerala, vendu comme  » le pays choisi de Dieu » pour son séjour sur Terre.
        L’un des endroits les plus fascinants où j’ai eu le privilège de me rendre et séjourner ..
        Pondichéry, Goa, Auroville ou Kolkatta sont complètement boboïsées en comparaison.

        Heureux qu’il n’y ait pas de victime. Equipage efficace.

  3. Et encore un 777 cela ressemble beaucoup a ce qui s est passé avec BA a LHR .Boeing a du mal avec la fiabilité en ce moment.

    • Vincent 69
      Publié le 3 août 2016

      Voilà un des experts qu’évoquait ERIK DE NICE.

      Avant même que l’accident ne se produise, je suis certain qu’il en connaissait déjà les causes ! ! !

  4. Quelqu'un
    Publié le 3 août 2016

    Pourrait-il demander au gestionnaire de GIG d’augmenter la température à l’intérieur du GLACIAL Terminal 2 ??
    Le froid le rend encore moins sympa.

  5. Sinon...
    Publié le 3 août 2016

    Sinon sur LATAM quelqu’un aurait il quelque chose à nous dire??????

  6. Quelqu'un
    Publié le 3 août 2016

    Parce que j’ai déjà demandé plusieurs fois que cela soit fait sans suite, en Portugais et non en Brésilien.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum