Turkish Airlines ne va plus à Conakry

aj_Turkish Airlines 737-900ER

Il est ce matin impossible de réserver avec la compagnie aérienne Turkish Airlines des billets d’avion entre Istanbul et Conakry, une destination qu’elle devait inaugurer le mois prochain – mais où Emirates Airlines vient d’annoncer son retour.

Les deux rotations hebdomadaires que la compagnie nationale de Turquie devait inaugurer le 5 septembre 2016 ne sont plus disponibles à la réservation. Un Boeing 737-900ER pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires et 135 en Economie devait décoller de sa base à Istanbul-Atatürk lundi et vendredi à 17h50 pour arriver au Burkina Faso à 21h25, en repartir à 22h20 et se poser en Guinée le lendemain à 0h30. Les vols retour devaient quitter l’aéroport de Conakry-Gbessia mardi et samedi à 1h25 pour arriver à 3h35 à Ouagadougou, en repartir à 4h30 et atterrir à 13h35 à Istanbul. Pas d’explication officielle à cette suppression de ligne, remarquée la semaine dernière par Airlineroute.

Turkish Airlines aurait été sans concurrence sur cette route, Conakry également desservi par Air France, Brussels Airlines, Air Côte d’Ivoire, Royal Air Maroc et Mauritania Airlines. Mais son trafic en correspondance depuis l’Asie aurait été affecté par Emirates Airlines, qui a annoncé la semaine dernière son retour en Guinée avec quatre vols par semaine.

La compagnie de Star Alliance continuera toutefois à offrir quatre rotations hebdomadaires Ouagadougou. Elle avait évoquée la route vers Conakry dès avril 2014, et en mars dernier le président turc Erdogan de passage à Conakry évoquait une inauguration pour le mois de juin. Turkish Airlines propose déjà 56 destinations proposées dans 38 pays en Afrique, où elle est présente depuis 2002 ; il y a deux ans, son président Temel Kotil évoquait la desserte de « cent aéroports africains en 2022 ».

http://www.air-journal.fr/2016-08-08-turkish-airlines-ne-va-plus-a-conakry-5167452.html

Commentaire(s)

  1. DAMBE
    Publié le 8 août 2016

    Turkish airlines ne ferait-elle pas le poids devant Emirates?

  2. HAWK18
    Publié le 8 août 2016

    Ou peut-être qu’avec tous les personnels qu’ils ont licencié, ils ne peuvent plus faire face ?

  3. Vincent 69
    Publié le 8 août 2016

    L’avenir de la compagnie publique turque est lié à celui de son pays, et lorsque l’on apprend que la purge islamiste d’ERDOGAN s’est faite même chez celle-ci ! ! !

  4. Pet
    Publié le 9 août 2016

    Pas sûr qu’EK ou le « coup d’état » de Monsieur Erdogan aient joué.
    Une phrase de Monsieur Temel Kotil résume à elle seule la situation et la décision prise.  » cent aéroports en Afrique d’ici 2022 desservis par TK »: cela revient à dire..  » On ouvre sans savoir pour qui ni quel objectif, autre que faire le buzz et occuper l’espace »
    Fermer ou ne pas ouvrir revient donc au même.
    Gestion très locale du développement, connue dans tous les autres domaines économiques. Beaucoup de bluff, force discours, et on accouche d’une souris.

    • Ex CCP à la retraite... - 9 août 2016 à 19 h 19 min
      Ex CCP à la retraite...
      Publié le 9 août 2016

      Ce que vous dites parait exagéré, mais pourtant cela arrive parfois: ouvrir, ouvrir toujours des escales pour répondre à  » une nécessité marketing », quitte à refermer derrière…
      Cela me rappelle que début des années 1980, AF a eu exactement cette politique sur le reseau moyen courrier…Partant de la phrase publicitaire choc  » AF , le plus grand nombre d’escales en Europe »… il fallut donc en ouvrir à tour de bras pour en avoir 110 ( si je me souviens bien c’était le nombre fixe pour battre  » les autres  » à plate couture)… Et c’est ainsi que les unes après les autres furent ouvertes des liaisons au départ de CDG vers Cork, Shannon, Izmir, Ankara,Bergen, Stavanger…etc…etc…..etc…
      Et comme il n’y avait pas grand monde dans les avions, que ca volait quasi à vide et perdait beaucoup de sous, une fois les flonflons de l’ouverture, de l’inauguration et des articles presse sortis, discrètement, quelques mois plus tard, on refermait et éteignait les lumières….
      Mais comme on en ouvrait d’autres, on etait toujours  » la compagnie desservant le plus grand nombre d’escales en Europe!!! »

      C’était pas beau, ca??????

      • Oui, mais pour l’instant, les seules fermetures d’escales TK en Afrique sont dues à des guerres ou insécurité: Tripoli, Misurata, Benghazi, Sebha, Sharm el Sheikh et Juba. Ils viennent d’annoncer Zanzibar pour bientôt (et les Seychelles pour fin septembre). La tendance est plutôt vers l’ouverture que fermeture.

  5. roupettesdelapin - 9 août 2016 à 18 h 29 min
    roupettesdelapin
    Publié le 9 août 2016

    Manque de pilotes c’est tout

  6. Publié le 10 août 2016

    CKY ne serait pas rentable pour Turkish, d’autre part la airline turque est en train de remettre sur pied la nouvelle compagnie porte drapeau sénégalaise possible qu’elle desservirait Conakry en codeshare via Dakar..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter