Suites du Brexit: United Airlines abandonne Newcastle

air-journal_united airlines 757

La compagnie aérienne United Airlines a décidé de mettre fin à sa liaison saisonnière entre New York et Newcastle, devenue non rentable suite à la chute de la livre par rapport au dollar.

Dans son communiqué du 10 aout 2016, l’aéroport anglais précise que la route lancée il y a deux ans par la compagnie américaine entre sa base à Newark-Liberty et l’aéroport de Newcastle  sera suspendue dès le 6 septembre, et ne sera pas renouvelée l’année prochaine. United Airlines opère cet été six vols par semaine vers Newcastle, à bord d’un Boeing 757-200 pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires, 45 en Premium et 108 en Economie ; elle est sans concurrence, Newcastle proposant quatre autres lignes transatlantiques (Orlando, Cancun, la Barbade et Montego Bay avec Thomson Airways) et Dubaï avec Emirates Airlines plus à partir de décembre Thomson Airways encore.

Un porte-parole de United Airlines a confirmé cette suppression de ligne, expliquant que la décision avait été prise « avec regret, la route n’ayant pas été rentable, et pour anticiper l’impact d’une livre faible sur le trafic sortant » (la monnaie britannique a perdu plus de 13% par rapport au dollar depuis le vote en faveur du Brexit en juin). L’aéroport de Newcastle se dit « déçu » d’autant que les réservations étaient en hausse par rapport à l’été dernier, mais le CEO Nick Jones souligne que le départ de United Airlines ne remet pas en cause la croissance annoncée, puisque de nouvelle routes vont voir le jour vers Berlin, Gran Canaria (easyJet) ou vers l’Europe de l’est (Ryanair) entre autres.

La compagnie de Star Alliance se pose aussi au Royaume Uni dans les aéroports de Londres-Heathrow, Birmingham, Edimbourg, Glasgow, Manchester et Belfast-International (plus Dublin et Shannon en Irlande).

http://www.air-journal.fr/2016-08-12-suites-du-brexit-united-airlines-abandonne-newcastle-5167660.html

Commentaire(s)

  1. LSO
    Publié le 12 août 2016

    6 vols par jour ?
    plutôt semaine non ?

  2. Fils de CDB AF
    Publié le 12 août 2016

    Toujours tout mettre sur le dos du brexit ! Pourtant me bourse de Londres est en hausse ! Il n’y a pas eux le cataclysme que tout le monde annoncé !

    Le Royaume-Uni à tres bien fait de partir et j’espère la même liberté pour la France

    • ig
      Publié le 12 août 2016

      On reparlera de l’effet Brexit dans 2 ou 3 ans quand tout sera finalisé et là les anglais regretterons. Les entreprises qui avaient localisé leurs sièges la bas seront alors revenues en Europe (pas forcement en France d’ailleurs) et ils pourront alors calculer le vrai coût de leur décision.

  3. Anto95
    Publié le 12 août 2016

    Bah pour eux le brexit a un impact négatif. C’est possible, et ça peut changer ou s’accentuer dans le temps

  4. Le Brexit est une bonne nouvelle pour le Royaume-Uni ! LHR sera toujours devant CDG quoi qu’il arrive. LHR est la première porte d’entrée en Angleterre.
    Newcastle n’a pas besoin de United…

  5. Publié le 12 août 2016

    Toujours impressionné de voir le nombre de lignes long courriers proposées depuis les villes anglaises ou allemandes. En France c’est PARIS. Lyon, Toulouse, Marseille, Nantes, Bordeaux ne sont pas connectées par des vols intercontinentaux (à quelques exceptions près).

  6. Publié le 12 août 2016

    Louis sa risque de changer avec l’arrivée de l’AIRBUS 321 LR.

  7. Le brexit a le dos large.
    Presque aucun Américain ne sait où ça se trouve Newcastle. La plupart n’en ont même jamais entendu parler. C’était une ligne pour Anglais du nord-est allant faire du tourisme à New-York. Cette liaison n’a jamais été rentable, même si la baisse de la livre n’a certes rien arrangé.

    • C’est ce qui est dit par le porte-parole de UA dans l’article : « la ligne n’a jamais été rentable » et United ferme Newcastle parce qu’avec la dépréciation de la Livre par rapport au Dollar la situation ne fera qu’empirer. Rien n’est mis sur le dos du Brexit par ces américains qui ne savent pas « où se trouve Newcastle ».

  8. Publié le 13 août 2016

    Les ménages anglais commencent a grogner les prix des pates flambent sa va être dur pour le reste.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum