Thai Airways : l’Airbus A350 d’abord à Chiang Mai et Phuket

air-journal_Thai Airways A350-900 first flight3

La compagnie aérienne Thai Airways formera ses équipages au maniement du nouvel Airbus A350-900 entre Bangkok, Chiang Mai et Phuket le mois prochain, le premier déploiement à l’international étant toujours prévu vers Melbourne.

Alors que le MSN44, premier des douze A350-900 commandés par la compagnie nationale thaïlandaise, doit être livré dans les jours qui viennent, Thai Airways indique sur son site de réservation qu’il sera utilisé sur ses routes intérieures les plus populaires pendant les deux premières semaines de septembre : sur les rotations TG 102/103 et TG110/111 entre sa base à Bangkok-Suvarnabhumi et l’aéroport de Chiang Mai avec départs à 7h55 et 13h10, et retours du nord de la Thaïlande à 10h05 et 15h10, ainsi que sur la rotation TG221/222 entre Bangkok et Phuket, avec départ à 22h40 et retour de l’île du sud à 12h55 le lendemain. Thai Airways opère propose sur ces deux routes jusqu’à huit et onze vols par jour respectivement.

La compagnie de Star Alliance a configuré ses Airbus A350-900 pour accueillir 32 passagers en classe Affaires et 289 en Economie (321 places au total). Les huit premiers sont pris en leasing et les quatre autres achetés directement chez l’avionneur européen.

L’entrée en service de cet A350-900 sur l’international est toujours prévu le 16 septembre, sur le premier des deux vols quotidiens de Thai Airways entre sa base et l’aéroport de Melbourne-Tullamarine, avec départ à 0h15 (arrivée à 12h05) et retour d’Australie à 15h15 (arrivée à 21h45). La deuxième rotation quotidienne (départ à 8h10, retour à 22h30), actuellement opérée comme la première en Boeing 777-200ER, aura elle aussi droit à un A350 dès le 1er octobre selon son système de réservation de Thai Airways, après la livraison donc du deuxième A350-900.

Elle sera la huitième compagnie à  mettre en service l’A350, après Qatar Airways (compagnie de lancement), Vietnam Airlines, Finnair, LATAM Airlines Brasil, Singapore Airlines (qui vient de poser le sien à Melbourne justement),  Cathay Pacific (dont le 3e exemplaire est en route vers Hong Kong) et Ethiopian Airlines.

http://www.air-journal.fr/2016-08-12-thai-airways-lairbus-a350-dabord-a-chiang-mai-et-phuket-5167681.html

Commentaire(s)

  1. L’A350 XWB, dont les premiers acheteurs déjà livrés sont tous enthousiastes, va faire très mal aux chiffres de ventes des Fireliner et de la famille 777. Airbus devrait mettre le paquet pour augmenter les cadences de production de cette magnifique machine.

    Il ne serait même pas surprenant qu’Emirates repasse d’ici quelques mois tout ou partie de la commande annulée en 2014, voire davantage.

    • Vous pouvez toujours rêver, Airbus va se casser les dents avec la monté en cadence, je prédis même un arrêt de la production d’ici 2020/2022.

      • D'abord...
        Publié le 12 août 2016

        D’abord nous eûmes ceux qui dirent qu’Airbus n’arriverait pas à concevoir un excellent appareil capable de réellement concurrencer « Boeing-le-meilleur-quoi-qu’il-arrive »…
        Puis nous vimes venir les thuriféraires du  » Attendez-les-essais-en-vol-et-vous-verrez-les-mauvaises-surprises-apparaitre-les-unes-apres-les-autres »…
        Suivirent ensuite les porteurs de mauvaises certitudes style  » En conditions opérationnelles pour de vrai, Airbus ne tient pas la route question disponibilité et économique, et les airline sont vont vite déchanter »….
        Maintenant, ils tirent leur dernière cartouche de médisance avec ce dernier argumentaire  » Airbus réussira pas l’industrialisation et la montée en cadence…ils vont se planter lamentablement »…..

  2. LSO
    Publié le 12 août 2016

    je ne pense pas.
    EK a pour but d’opérer deux types, A380 et 777.

    • Oui, c’est l’argument qu’avait avancé Emirates au moment de l’annulation de commande. Mais la situation a évolué, et le discours des dirigeants de la compagnie des Émirats n’est plus du tout aussi catégorique. Car la date de disponibilité effective du 777-X est pour le moins incertaine. Et l’A350 XWB, qui bénéficie des retours très positifs de ses premiers clients, s’avère concrètement bien plus efficace que les 777-300ER. Donc, pourquoi pas un revirement ?

      • Convertir une ENORME flotte de T7 vers Airbus…… Négatif. Ca va couter beaucoup trop cher.

        • Je suis bien d’accord: il n’est pas question de renoncer purement et simplement aux 777. Mais rien n’oblige au bout du compte le leader des compagnies du Golfe à se limiter à deux modèles d’avion. Emirates peut très bien choisir de diversifier sa flotte. Trois types de familles d’aéronefs long courrier pour une compagnie de cette dimension, ce n’est pas extravagant.

          Encore une fois, je ne parle pas à partir de mon imagination: c’est Tim Clark lui-même qui a évoqué cette option devant la presse fin 2015, évoquant la possibilité pour sa compagnie de commander à moyen terme des A350 ou des 787, son choix n’étant pas encore arrêté.

        • A350
          Publié le 12 août 2016

          En quoi il s’agit de « Convertir » ? Il ne s’agit pas de remplacer mais de compléter. Les A350 ou les 787, selon le choix qui sera fait, serviront d’abord pour les ouvertures de lignes ou les dessertes d’aéroports régionaux.

          Il n’a jamais été question de remplacer les 777, les -300ER étant de toutes facons installés dans la durée…

        • Alain45
          Publié le 12 août 2016

          Pas forcément !
          Les choses peuvent se faire step by step ! Il n’est pas question de changer les 100 % en un coup de baguette magique !

  3. Alain45
    Publié le 12 août 2016

    Il se peut qu’Emirates regrette son annulation !
    Pas certain qu’elle puisse disposer d’un créneau de livraison rapide maintenant au cas où elle voudrait en commander !
    le B777-X ne serait finalement pas prêt avant 2023 ! ! ! Aïe aïe aïe . . .

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum