Vietnam Airlines victime de piratage informatique chinois

air-journal-vietnam-tan-son-nhut-ho-chi-minh-saigon-aeroport

Le site de Vietnam Airlines ainsi les systèmes informatiques des aéroports de Hanoi et Ho Chi Minh-Ville ont fait l’objet d’attaques informatiques le 29 juillet dernier par des groupes de hackers chinois.

Dans ces deux aéroports, les haut-parleurs et les écrans d’affichage des horaires aériens, ainsi que les espaces d’embarquement de Vietnam Airlines annonçaient pendant plusieurs heures de fausses informations. Dans la foulée, la compagnie nationale vietnamienne a du effectuer les enregistrements des passagers à la main et fournir des cartes d’embarquement manuscrites. Quand au site internet de Vietnam Airlines, il renvoyait les visiteurs vers des sites chinois. Plusieurs groupes de pirates chinois étaient à l’origine de ces attaques informatiques contre le transport aérien vietnamien, selon Zataz, une revue consacrée à la sécurité informatique.

Le 6 août, d’autres tentatives d’attaques sont signalées après que le Vietnamien Hoang Xuan Vinh a remporté, aux JO de de Rio, la médaille d’or au tir au pistolet face au Chinois Pang Wei. C’est seulement la semaine dernière que la presse officielle vietnamienne a reconnu ces attaques informatiques, évoquant « des actes de vandalisme tels que la suppression de pistes, le changement audio, affichage, le chiffrement des données…« , sans toutefois mentionner l’origine des hackers chinois.

Selon la revue Zataz, l’origine de ces attaques de « hackers nationalistes chinois » s’explique par les revendications territoriales en mer de Chine méridionale par la Chine et le Vietnam, deux régimes communistes mais ennemis héréditaires. Les Philippines, la Malasie et Bruneï réclament eux-aussi une partie de ce territoire maritime devenu aujourd’hui une zone de tension militaire entre les pays riverains. Le 12 juillet dernier, la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye avait déclaré sans fondement légal les revendications de souveraineté par Pékin de la quasi-totalité de la mer de Chine du Sud.

http://www.air-journal.fr/2016-08-14-vietnam-airlines-victime-de-piratage-informatique-chinois-5167816.html

Commentaire(s)

  1. Dakota
    Publié le 14 août 2016

    Quelles peuvent-être, par ailleurs, les conséquences de ces actes de piratage informatique au niveau de la sécurité des vols ? Est-il impossible de pénétrer dans les ordinateurs de bord ?

    • Vincent 69
      Publié le 15 août 2016

      Cela fait froid dans le dos, mais selon plusieurs experts, il est techniquement possible de prendre le contrôle d’un appareil à distance.

      Ce n’est qu’une question de moyens financiers, techniques et humains qui reste encore (ouf ! ) très problématique à ce jour.

      • Ne vous inquiétez pas ! Si le système informatique est piraté, les pilotes ont les moyens, dans la quasi totalité des aéronefs, de désactiver le pilote automatique et de poursuivre en manuel même si ce type de pilotage est plus éprouvant en termes d’énergie, d’attention et de précision.

        • Vincent 69
          Publié le 15 août 2016

          Je ne suis pas inquiet aujourd’hui, mais demain … ! ! !

          Le système est hélas beaucoup plus complexe que vous ne le pensez : même en pilotage manuel (les commandes étant désormais électriques et tributaires de l’informatique), il est virtuellement possible de prendre les commandes à distance d’un avion.

          Si les constructeurs et la NASA planchent assidûment sur la question, ce n’est pas pour meubler leurs agendas.

  2. Publié le 14 août 2016

    Et alors communiste ou pas je doute que ce soit ça qui ai fait qu’il y a eu une cybernétique attaque

  3. un plus de 3000 h de vol - 14 août 2016 à 18 h 59 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 14 août 2016

    @Dakota,
    J’espère que le piratage automatique des ordinateurs de bord des avions de plus en plus informatisés restera impossible du fait des sécurités en cascade instalées …
    Un cryptage serait la sécurité idéale …mais est-elle possible ? à bord

  4. A330-200
    Publié le 14 août 2016

    Vietnam contre chine de nouveau ennemis … les pirates ne pensent pas aux conséquences sur la sécurité des vols touchant des passagers de toute nationalités.
    Le s revendications chinoise sont du reste illégitime et la chine et l’expenssion chinoise est le prochain grand danger de demain pour les pays d’asie du sud est et les interets occidentaux

  5. Pet
    Publié le 15 août 2016

    Si c’est avéré, c’est bien sale.

    Ça limite à qques pays disposant d’armées de hackers et autres IT players une nouvelle forme de domination aux conséquences inconnues. (On vend depuis plusieurs années l’histoire d’un avion « volatilisé » avec pax et équipage.. comme si ça tenait debout un seul instant)

    De quoi relancer les rancoeurs historiques recuites.
    En bcp plus grave.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter