Airbus : une vingtaine d’A320-Neo cloués au sol faute de moteurs

air-journal_Airbus Toulouse usine A320

L’information est publiée ce week-end dans le journal régional La Dépêche : entre 18 et 20 A320-Neo sont parqués en file indienne sur le parking de l’avionneur Airbus à Toulouse, exactement aux abords de l’usine A380 et de celle de St Saint-Martin-du Touch. Ils ne peuvent être livrés faute de moteur !

Le journal publie une photo montrant des appareils avec la livrée de leurs compagnies aériennes mais sans moteur. Et d’énumérer les compagnies clientes : « Cinq exemplaires au moins aux couleurs de Qatar Airways côtoient des avions destinés à l’Indien Indigo ou encore à la compagnie low cost américaine Spirit Airlines… »

On sait qu’Airbus est quasiment dans l’impossibilité de livrer ses monocouloirs remotorisés avec les moteurs Pratt & Whitney PW1100G-JM , en raison des problèmes rencontrés (bugs affichant de fausses pannes, réacteur devant tourner au ralenti pendant trois minutes avant de pouvoir fonctionner normalement). En attendant la disponibilité des moteurs revus et modifiés, l’avionneur parque les appareils déjà assemblés à l’extérieur des hangars pour faire place sur les chaînes d’assemblage.

Selon La Dépêche, « ces déconvenues ont déjà coûté à Airbus l’annulation de la livraison du tout premier A320-Neo destiné à Qatar Airways. La compagnie du Golfe qui en a commandé 80 n’a pas voulu prendre livraison d’un appareil à la motorisation pas totalement aboutie laissant sa place à Lufthansa. La compagnie allemande en a reçu trois mais les cantonne à des vols d’environ une heure en attendant une solution définitive« .

air-journal la depeche airbus

http://www.air-journal.fr/2016-08-21-airbus-une-vingtaine-da320neo-cloues-au-sol-faute-de-moteurs-5168197.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 21 août 2016

    Ca parait incroyable et d’un amateurisme impensable

    • Pas du tout. C’est un aléas de production comme il en arrive couramment dans l’industrie, surtout lorsqu’il s’agit de produits technologiques complexes impliquant de nombreux sous-traitants. C’est dommageable, mais pas dramatique pour Airbus.

      On pourrait même louer le constructeur européen pour avoir pris la sage décision de proposer à ses clients une alternative quant à la motorisation de ses nouveaux monocouloirs.

  2. Un lecteur
    Publié le 21 août 2016

    C’est pas d’aujourd’hui que les avions sont stockés, d’autant que l’article n’est pas très positif au vu des dernières améliorations du moteur en questions avec les livraisons de deux à LUfthansa et un à Indigo ces dernières semaines. Certes la fin des modifications est pour cet automne mais ca progresse en ce moment!

  3. juju
    Publié le 21 août 2016

    Les motoristes ont du mal à suivre !

  4. un plus de 3000 h de vol - 21 août 2016 à 19 h 24 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 21 août 2016

    Comme évoqué précédemment , la maîtrise des sous traitants reste une priorité chez Airbus ….Que ce soit la pénurie de Sièges , de Toilettes …ou de tout autre fourniture empêchant la livraison , ce sont des millions d’Euros immobilisés .. à fortiori si faute de moteurs les productions font du « Béton »…..PERT ou es-tu?

  5. Grave erreur d’Airbus choisir PW. Pour moi GE et RR ce mieux.
    Airbus peut finaliser le contrat avec PW pour les moteurs des A320neo et demander a Roll Royce les faire un nouveau moteur?

  6. Dans la course effrénée à la concurrence Airbus s’est précipitée pour vendre la peau de l’ours…
    Je serais dirigeant de l’une des compagnies clientes, non seulement j’irais voir ailleurs après avoir annulé ma commande mais en plus, j’attaquerais en justice cet avionneur plus que léger ! Car, sous-traitance ou pas, c’est bien lui le responsable, en tant que donneur d’ordre.

    • @ELCONDORPASSA PASSA BIEN LOIN D’AILLEURS
      Si vous saviez de quoi vous parliez ca vous éviterai de dire des conneries
      Il se trouve que les moteurs ce n’est pas Airbus qui les choisis ni Boeing d’ailleurs c’est les clients et bien souvent ils sont même loués avec contrat d’entretien avec le motoriste donc niveau indemnisations et comptes c’est bien vers le motoriste en question quelle seront demander « Airbus est victime aussi dans cette affaire » quand à annuler une commande le temps moyen d’attente pour ce genre d’appareil est de 5 ans vous imaginer bien qu’il n’en est pas question . Voilà la réponse à votre commentaire plus que léger.

    • Oui, comme la RAM et tant d’autres compagnies dont les 787 étaient construits, parkés sur le tarmac et livrés…3 ans après!!!
      Ils auraient également dût attaquer en justice cet avionneur américain vraiment « plus que leger »!!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum