Le syndicat CFDT s’oppose au projet CDG Express

air-journal_CDG_Express

Après le secteur de l’aérien qui proteste contre une nouvelle taxe sur les billets d’avion pour financer le CDG Express, la CFDT s’oppose carrément au projet.

Selon le syndicat, le CDG Express, ligne ferroviaire reliant la plateforme aéroportuaire à Paris intra-muros d’un coût estimé à 1,7 milliard d’euros, fera doublon avec la future ligne de métro 17 du Grand Paris. « L’argent public dédié au CDG Express devrait être utilisé pour rendre la ligne 17 de plus grande capacité et son infrastructure compatible avec des circulations 24h/24« , estime Jean-François Nequier, secrétaire général du CRTE-IDF (le Comité Régional Transport Environnement (CRTE) d’Ile-de-France de la CFDT). Et de souligner : « il serait tout à fait possible d’aménager sur les rames de métros de la ligne 17 des voitures conçues spécialement pour les passagers de la plateforme aéroportuaire de Roissy. Le temps de parcours entre l’aéroport et Paris sera sensiblement le même entre le métro et le CDG Express« .

Et si le projet du CDG Express arrive à terme, il sera un échec commercial, prévient le syndicaliste. Le prix d’un ticket annoncé à 24 euros est trop cher, trop proche des forfaits Taxi et Uber. « Les hommes d’affaires continueront à prendre le taxi, les voyageurs moins aisés continueront à prendre le RER B« , prévoit Jean-François Nequier. A l’exemple du OrlyVal, le CDG Express ne sera pas, en effet, accessible au Franciliens détenteurs de la carte de transport Navigo.

« Aujourd’hui, environ 90.000 salariés travaillent sur la plateforme aéroportuaire de Roissy Charles De Gaulle. Ils sont pour une grande majorité, en grande difficulté lors de leur déplacement domicile-travail… La CFDT est convaincue que les dessertes proposées en métro (ligne 17 pour CDG, ligne 14 pour Orly) doivent être les priorités pour garantir des liaisons de qualité efficaces, accessibles à tous, passagers et Franciliens« , déclare le syndicat dans un communiqué.

Les lignes de métro 17 et 14 à l’horizon 2023

air-journal-metro-paris-ligne-17-et-14

http://www.air-journal.fr/2016-09-11-le-syndicat-cfdt-soppose-au-projet-cdg-express-5169245.html

Commentaire(s)

  1. Pet

    Ha ha ha !
    Vite retour aux années 60.
    Ne faisons rien, ne bougeons plus…

    Quelle bande d’ânes! Tous les aéroports du monde sont desservis par de multiples moyens de transport.
    S’y opposer, c’est marcher sur la tête, ce qui n’est pas une surprise venant des syndicats français.
    En marche! Avançons à reculons..

  2. Sam

    L’avantage du CDG Express est de relier la métropole à CDG tout en dépassant les contraintes que l’on peut trouver sur les routes. Néanmoins cela n’avantage que la clientèle affaire qui a un timing à respecter et les sous pour payer 24 euros. Le mieux serait d’améliorer le service du RER B en intensifiant les lignes express (à raison 1/heure actuellement) entre Gare du Nord et CDG.

    PS : L’Orlyval n’est pas inclut dans le forfait navigo des franciliens. Le ticket est à 9 euros pour tous. C’est le OrlyBus qui est accessible aux abonnements navigo et imagine R.

  3. Aucune des lignes 15,16 et 17 ne part de Paris intra-muros, et ne sont pas CDG express, mais juste une continuité vers CDG.

    Le fait d’augmenter leur capacité n’enlèverait rien au fait qu’il faut faire un changement minimum pour aller à CDG, aucun intérêt.

    Quant au prix de 24, dire que c’est proche du forfait taxi, pour le faire régulièrement, il en est très loin.

  4. genius

    Le projet actuel de desserte de CDG est un non sens économique. Trop onéreux, trop excentré du centre de Paris, sans interconnexion métro pratique, pas assez fréquent, et qui verra le jour beaucoup trop tardivement.

    La seule solution – qu’on aurait du étudier depuis des années – est la modernisation complète de la ligne B du RER, avec son automatisation (qui aurait permis de considérablement augmenter le nombre de fréquences, et donc le volume de passagers traités, et de ne pas être otage des grèves de nos « chers » syndicalistes de la CGT et autres organisations archaïques).

    Le RER B traverse du nord au sud Paris, est connecté à une multitude de lignes permettant à tous les parisiens et banlieusard de le rejoindre facilement est arrive déjà au cœur (ou presque) de la plate-forme de Roissy.

    Des rames modernisées, entièrement automatiques, avec la possibilité à Châtelet les Halles (notamment dans la cadre de la refonte actuelle de cet « échangeur », un des plus utilisés au monde en terme de volume passagers) auraient répondu à toutes les attentes. Des études ont été faites et les résultats étaient très prometteurs (en terme de financement – beaucoup plus limité que le projet actuel qui connaîtra les habituels dépassements – de « praticité », et de couverture de la zone de chalandise la plus grande.

    Mais c’était sans compter le lobby syndical (de gauche) qui voyait la seule arme qui leur reste pour avoir un tant soi peu d’influence (néfaste) dans ce pays ; la grève, disparaître…

    Reste à espérer qu’on se remette à plancher sur la seule et unique solution (économique, écologique – on ne va pas à nouveau créer voix et tunnels) permettant au plus grand nombre une desserte digne de ce nom et pas exorbitante des deux aéroports parisien (Roissy au Nord et Orly au Sud via le stupide Orly-val). On peut rêver….

    • Rame

      Si la ligne B avait été entretenu comme il se doit la fiabilité du réseau serait nettement meilleur qu’à ce jour… Quant à l’automatisation de la ligne B entre gare du Nord et CDG je doute que le coup soit plus limité que le projet actuel. Entre le changement des rames, la mise en place des systèmes automatiques et le fait que cette automatisation doit fonctionner avec les lignes transilien,TGV, Thalys et Eurostar qui se partagent les voies.

  5. Pour une fois, je suis d’accord avec eux. Le projet CDG Express est une fumisterie invente par des caciques de l’ENA pour se faire mousser, qui va couter des milliards avec un prix de parcours plus que décourageant pour les passagers. C’est un non-sens économique alors que l’infrastructure ferroviaire est existante et il suffit de développer la liaisons au départ de Paris Nord avec des rames dédiées pour un accès direct entre CDG et Paris Nord et ça couterait au bas mot 20 fois moins cher. C’est ce qui tue la France a petit feu, aucun esprit pratique et toujours essayer de se faire mousser avec des projets sois-disant beau mais qui sont des non-sens économique ou tout sauf pratiques…

  6. Complètement d’accord qu’à 24€, l’échec commercial a des chances d’être cuisant. Il suffit de comparer dans les autres grandes métropoles, où le prix du trajet ne dépasse pas 10€, comme à Hong Kong par exemple.
    D’autant que pour 10€ de plus, on a le confort du taxi (en ayant commandé le taxi la veille).

    • Nom

      Londres: 25 ou 32 £. Faites le compte. Si vs avez la chance de voyager sur Skyteam, Malaysian, QR, 9W, etc..du T4, comptez 15 à 20 mn de connexion quand on vs vend le trajet en 15 mn.
      Arrêtons de pleurnicher. Avec des si…
      Et pour reprendre les 10€ supplémentaires pour être assis ds un taxi, il vs faudrait au bas mot 30£, et jusque 50 pour rejoindre le centre de Londres.
      La manip vaut pour ttes les villes, y compris Münich ou Copenhague très bien reliées par métro.

      Pour info, les syndicats bloquent l’ouverture tardive du métro et l’implantation de lignes automatiques.

  7. Filoustyle

    Moi ça fait longtemps que je boycotte CDG 😂 Aeroport minable desserte minable

  8. Un projet totalement débile, pondu par des polytechniciens et des Enarques à mille lieux des réalités économiques et du quotidien des usagers des transports en commun.

    On se demande d’ailleurs pourquoi se projet arrive si tardivement – si il vois le jour – alors que Roissy a « pondu » sur la planche à dessin dans les années 60!!! C’est juste hallucinant de voir l’autisme dont les politiciens, et autres eurocrates sont « aveugles ». On privilégie des tramways horriblement chers au détriment de bus rapides en voies propres (beaucoup plus écologiques et beaucoup moins chers), on prévoit des « supra-métros » maillant le grand Paris, au détriment d’une politique de transport responsable et rentable. Comme il l’est dit ci-dessus par « Genius », c’est le projet d’un RER B modernisé et automatique qui était la bonne solution, mais il est clair qu’il ne faut pas attendre nos Enarques pour voir clair… On le constate depuis 30 ans, et encore plus depuis presque 5 ans avec la politique suicidaire des socialistes, qui rappelons ont été a la tête de la Région Ile de France menant cette région à la faillite et à l’incurie économique et politique…

    Espérons que ce PDG express ne voit pas le jour.. c’est déjà un échec sur le papier!

    • Annick

      Ces irresponsables de tous bords parviennent à leurs postes suite aux élections libres et démocratiques encore en vigueur dans ce beau pays. Libre à chacun de choisir, l’alternance au pouvoir ces 15 dernières années a montré que l’incompétence était bien représentée de chaque côté de l’échiquier.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum