Net recul du trafic à l’aéroport de Bruxelles en aout

air-journal_Bruxelles Zaventem Brussels Airlines 1er vol attentats

L’aéroport de Bruxelles-Zaventem a enregistré le mois dernier 2,313 millions de passagers, un trafic en recul de -4,6% par rapport au même mois l’année dernière. Seul le trafic en transfert progresse, moins toutefois que celui du fret.

Dans ses statistiques publiées le 13 septembre 2016, le gestionnaire de l’aéroport de la capitale belge Brussels Airport précise que le nombre de passagers au départ en aout (hors transit) accuse un recul de -6,7% en comparaison avec le mois d’août de l’année dernière. Ce déclin est d’une part dû « à une diminution des réservations de vacances des Belges vers la Turquie et au départ de Jet Airways », et d’autre part au fait que moins de touristes visitent la Belgique depuis les attentats de mars. Selon Zavetem, ce sont surtout les touristes américains et asiatiques qui « boudent provisoirement l’Europe et la Belgique en particulier ». Des actions de promotion intensives et ciblées de la Belgique à l’étranger « seront nécessaires au cours des prochains mois afin de relancer l’afflux de touristes et la visite des congrès ».

Le nombre de passagers en transfert a augmenté de +8,4% par rapport au mois d’août de l’année passée, pour atteindre 211.768. Cela démontre que les passagers internationaux « font confiance au bon déroulement des opérations » à l’aéroport de Bruxelles selon son gestionnaire.

Plusieurs compagnies aériennes affichent des taux de croissance importants à Brussels Airport, surtout Brussels Airlines et les compagnies low cost. Depuis mars, la compagnie nationale belge vole vers la nouvelle destination intercontinentale Toronto, et ajoutera également Mumbai (Bombay) en mars de l’année prochaine au réseau Star Alliance depuis l’aéroport de Bruxelles. Deux nouvelles destinations qui selon son gestionnaire « permettent en grande partie de compenser le départ de Jet Airways ».

Le transport de fret affiche une croissance positive à Zaventem pour la première fois depuis les attentats : en août, il a enregistré une forte hausse de +6,6% par rapport au même mois de l’an passé. C’est surtout le segment tout-cargo qui enregistre une nette augmentation (26,2 %), grâce au développement d’Ethiopian Airlines Cargo. Les services express sont en hausse de +3,8% par rapport au mois d’août de 2015, grâce à la croissance mondiale de l’e-commerce. Le fret à bord d’avions de ligne accuse en revanche une baisse de -8,9% en comparaison au même mois de l’année dernière, essentiellement en raison du départ de Jet Airways.

Le nombre de mouvements d’avions est sensiblement le même que l’année passée (-0,3%) ; le nombre de vols passagers affiche un léger recul de -0,4%, celui des vols cargo gagne +18,7%. Chaque vol transportait en moyenne 123 passagers contre 128 en août de l’année passée.

Tout au long de l’été, ce sont plus de 4,712 millions de personnes qui ont voyagé via Brussels Airport, soit une baisse de -3,9% par rapport à l’année record 2015. Enfin depuis le début de l’année, Zaventem a accueilli 14,075 millions de voyageurs, un trafic en baisse de -10,7% par rapport aux huit premiers mois de 2015 (-11,6% au départ, -9,8% à l’arrivée). Le trafic cargo est en recul à -4,9% sur cette période, et le nombre de mouvements d’avions baisse de -9,3%.

http://www.air-journal.fr/2016-09-15-net-recul-du-trafic-a-laeroport-de-bruxelles-en-aout-5169422.html

Commentaire(s)

  1. Airbid

    ….mmm’enerve! !!! Moins par moins égale plus, deux négations valent une affirmation…..une baisse de 4,6 % est une affirmation qui se suffit à elle même, inutile de mettre un moins devant . En effet Une baisse de moins quelque chose équivaut à une augmentation d’autant.
    Ce n’est pas une spécialité d’Air Journal, on trouve ça partout. Mais où apprend t on le Français aujourd’hui?
    heureusement qu’on ne confie pas des calculs scientifiques aux journalistes!

  2. Mindyou

    Pour prendre l’avion à Bruxelles, il faut vraiment ne pas avoir d’autre choix.
    Le long parcours à pied depuis les parkings ou taxis, le contrôle préalable, sous tente, avant d’entrer dans le terminal (vexation inutile et unique en Europe), et après les contrôles normaux, l’interminable parcours serpentant obligatoirement parmi les boutiques (d’ailleurs fermées dès 20 heures), pour arriver enfin à la porte d’embarquement – tout semble fait pour dégoûter les passagers.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter