Le Bombardier CS300 certifié en Europe

air-journal_Bombardier-CS300-certifie-EASA

L’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) a délivré la certification de type du Bombardier CS300, ouvrant la voir à son entrée en service chez la compagnie aérienne airBaltic en Lettonie d’ici la fin de l’année.

L’avionneur canadien rappelle dans un communiqué du 7 octobre 2016 que cette validation européenne fait suite à la certification de type du CS300 octroyée par Transports Canada en juillet dernier, et survient selon le calendrier prévu. Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux, souligne que « certifier deux avions de conception entièrement nouvelle à neuf mois d’intervalle est une importante réalisation dans l’industrie de l’aviation », et en profite pour « remercier chaleureusement les centaines d’employés et de fournisseurs de Bombardier qui ont travaillé avec diligence et professionnalisme à concevoir et à construire les superbes avions CSeries, les seuls biréacteurs de ligne monocouloirs développés pour le segment de marché des avions de 100 à 150 places en près de 30 ans ». La certification du CS300 par la FAA devrait survenir dans les jours qui viennent, Américains et Européens s’accordant généralement sur le sujet.

Le CS300 avait entamé fin septembre une série de vols d’évaluation d’itinéraires en Europe et au Moyen-Orient, se posant notamment dans la base d’airBaltic à l’aéroport de Riga. Avec une commande ferme de vingt CS300 de 148 places, qui viendront rejoindre ses douze Q400, la compagnie de lancement du nouvel appareil a entamé une transition graduelle vers une flotte tout-Bombardier (elle opère encore 12 Boeing 737-300 et 737-500).

François Caza, vice-président du Développement de produits et ingénieur en chef, responsable de l’organisation d’approbation de la conception de Bombardier, se dit convaincu que « la livraison et l’entrée en service imminentes de l’avion CS300 pour airBaltic seront aussi réussies que pour le CS100 de SWISS », entré en service en juillet dernier (2 livrés à ce jour sur 15 commandés). Les CS100 et CS300 ont en commun plus de 99% de leurs pièces, ainsi que la même certification de type de pilote. Le moteur « révolutionnaire » PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à l’aérodynamisme évolué de l’avion, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, faisant des avions CSeries « les avions les plus conviviaux pour les collectivités », rappelle Bombardier. Ces avions « offrent des performances et des caractéristiques économiques inégalées sur le segment de marché des avions de 100 à 150 places et des coûts par passager de 18% inférieurs, ce qui en fait les candidats idéaux pour compléter des flottes d’avions monocouloirs de plus grande capacité. Les sociétés aériennes peuvent maintenant exploiter des liaisons auparavant non rentables ni même possibles. L’amélioration de la distance franchissable de plus de 20 pour cent sur des aéroports en haute altitude et au climat chaud – comme Denver, Mexico ou Lhassa – est maintenant confirmée », ajoute l’avionneur.

Bombardier a enregistré 123 commandes pour le CS100 et 235 pour le CS300.

air-journal_Bombardier CS300 1er vol_4air-journal_airBaltic CS300 profil

http://www.air-journal.fr/2016-10-10-le-bombardier-cs300-certifie-en-europe-5170781.html

Commentaire(s)

  1. Voila ce qui va creer de la concurrence dans le marcher des monocouloirs..

  2. Bravo à Bombardier qui offre un alternative assez crédible au dipôle aib/boe sur le segment 100 à 150 places.

  3. Avec les couacs des jets de Mitsubishi et Sukhoi on pourrait peut être assister a un big 4 dans l’aerien avec le tandem A/B + Bombardier/Embraer.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter