American Airlines : le trafic en recul de 2,2% en septembre

air-journal_american-airlines-787-9-first-delivery

Le Groupe American Airlines vient d’annoncer ses résultats pour le mois de septembre 2016, marqué par une baisse du trafic, des capacités et du coefficient d’occupation.

Regroupant les statistiques d’American Airlines et American Eagle, plus les opérations d’affrètement depuis les aéroports régionaux, le communiqué du 12 octobre 2016 indique que le groupe a transporté plus de 15,6 millions de passagers, en baisse de 2,2% par rapport à septembre 2015. Le trafic consolidé du Groupe American Airlines est en baisse de 1,7% par rapport à la même période de l’année dernière, avec une capacité consolidée en baisse de 0,4% par rapport à celle de septembre 2015 ; le coefficient d’occupation global consolidé s’établit à 81,6%, en baisse de 1,1 point de pourcentage comparé à septembre 2015.

La compagnie de l’alliance Oneworld s’attend à ce que la recette unitaire consolidée au siège-mile du 3ème trimestre 2016 soit en baisse d’environ 2 à 3% par rapport à l’année précédente ; de plus, elle prévoit que la marge bénéficiaire avant impôt du 3ème trimestre se situera entre 13 et 15%.

Toujours en septembre, le trafic international est en baisse de 2,7% par rapport à septembre 2015, avec une capacité en légère baisse de 1,4% comparée à la même période de l’an dernier. Le coefficient d’occupation moyen à l’international s’établit à 78,3%, soit une baisse de 1 point de pourcentage par rapport à la même période de l’an dernier.

Le trafic intérieur est en baisse de 2,2% par rapport à septembre 2015, avec une capacité en baisse de 1,3% et un coefficient d’occupation à 84,8% (-0,7 point).

American Airlines et American Eagle opèrent en moyenne près de 6700 vols par jour vers près de 350 destinations dans plus de 50 pays. American Airlines dispose de hubs à Charlotte, Chicago, Dallas-Fort Worth, Los Angeles, Miami, New York, Philadelphie, Phoenix et Washington DC. Elle est membre fondateur de l’alliance Oneworld qui dessert plus de 1000 destinations avec près de 14.250 vols quotidiens dans plus de 150 pays.

http://www.air-journal.fr/2016-10-12-american-airlines-le-trafic-en-recul-de-22-en-septembre-5170897.html

Commentaire(s)

  1. Serait-ce les premiers signes d’une saturation et d’un plafonnement des croissances associées aux surcapacités au niveau mondial? Les recettes unitaires baissent…. les coefficients d’occupation aussi … sur tous les continents ( Europe, Asie , Amérique …) Compagnies du Golf ,Low cost long courrier , et autres entrants à venir …. les traditionels vont continuer à souffrir ……

  2. Ce point souligne la pertinance de la vision point à point de boeing ou il est inutile d’avoir des gros avions mais de plus petites unites type 787 qui volent loin tres loin en direct!

    • Les surcapacités , la chute des recettes unitaires impactent autant les possesseurs de gros porteurs que les petites unités… et , ne mélangeons pas tout …Cela n’a rien à voir avec « le point à point » versus « les hubs » ..qui lui concerne surtout la raréfaction des « Slots » dans les plateformes aéroportuaires saturés …. qui préféreront recevoir un seul gros porteurs que 2 machines transportant chacune que la moitié des passagers ….

    • Plus de gros avions et moins de vols serait bien meilleur pour l’environnement, mais la pertinence de Boeing ne va pas jusque là !
      L’occupation a tout prix du ciel sera fatal à bien des compagnies. Laissons seulement le cours du pétrole remonter et on verra.
      A propos de votre remarque sur un article d’hier ou vous disiez  » réveillez vous, c’est le 777 qui a suscité la reponse de l’A350″ , vous êtes peut être trop jeune pour savoir que c’est Airbus qui a lancé le concept du gros porteur a deux moteurs et que Boeing après s’être bien marré a dû suivre.

      • Hahahahaha vous me faites marrer avec votre dernier commentaire concernant les gros porteurs bimoteurs…hahahahaha elle est bonne celle-là… C’est vrai que passer de 4 à 2 moteurs demandait une audace extrême, c’était une révolution incroyable qui a demandé des centaines d’ingénieurs pour proposer un tel concept hahahaha
        Et ne venait pas nous sortir votre côté « écolo »..ce n’est pas Boeing ou airbus qui décident du type de marché, ils (surtout Boeing car airbus ne fait que suivre, c’est bien connu) offrent un produit adapté au marché, en l’occurrence le 787/777…non pas un gros 380 que tout le monde peine à remplir.

        • Pet

          Vs avez raison de vous marrer, parce que si l’on suit votre argumentaire, il est tellement mal construit que l’on comprendrait que les 787 et 777, sont sortis d’un œuf un beau matin.

          Sf erreur l’A300 a connu qques succès à sa sortie, qd Boeing ne jurait que par des quadri.
          Vrai, vous seriez « trop jeune » pour avoir connu ça, mais éreinter la simple chronologie de faits au prétexte d’avancer une fadaise ne dit en rien que vs ayez raison.

      • J’espère qu’il est trop jeune…sinon, c’est inquitant!!

  3. Déjà qu’AA n’était pas favorable à la commande de Boeing 777-300ER mais il faut commander du boeing sinon…petite claque sur les doigts.

    Effectivement la meilleure stratégie est d’affecter à la flotte des nouveaux appareils, plus petits et pouvant parcourir plus de km. Le 787 et l’A350 sont idéales.

  4. Le jour ou Ryanair se lancera dans la liaison (Low cost) Dublin -New York ..ce qu’il annonce depuis près de 10 ans ..et si cela se réalise un jour ? la recette unitaire des vols transatlantiques (Europe-USA) va en prendre un sacré coup! Déja que WOW propose des transatlantiques via Reyjavik à moins de 500 euros l’A-R …. ou s’arrêtera la chute ! ,

  5. Dégraisser le Mammouth et mettre à la retraite ces vieux MD-80 qui frôlent pour certains les 30 ans d’âge

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum