Volotea : deux nouvelles liaisons domestiques depuis Caen

air-journal_volotea 717

A partir d’avril de l’année prochaine, la compagnie aérienne low cost Volotea proposera deux nouvelles destinations depuis l’aéroport de Caen-Carpiquet : Figari en Corse et Toulouse.

Si nous avions déjà annoncé la nouvelle ligne entre Caen et Toulouse dans nos colonnes, une autre destination verra aussi le jour, également à partir d’avril 2017, à raison de deux rotations par semaine, chaque samedi et dimanche. Elle s’ajoute à ses deux autres liaisons corses depuis cette plateforme : Ajaccio et Bastia. « Cette nouvelle liaison vers ce troisième aéroport corse va nous permettre de conserver notre position de leader sur le marché corse (hors Paris et lignes OSP) » a commenté Edo Friart, directeur du développement International de la compagnie.

Pour témoigner de la croissance fulgurante de Volotea, elle rappelle qu’elle est passée de 2 bases en 2012 (Venise et Nantes), à 7 en 2015 (Venise, Nantes, Bordeaux, Palerme, Strasbourg, Asturias et Vérone), puis 8 en 2016 avec Toulouse et qu’elle a annoncé le 1er juin dernier l’ouverture de celle de Gênes qui devrait être opérationnelle d’ici 2017.

En 2017, Volotea opérera des vols vers 16 pays : France, Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Croatie, République Tchèque, Israël, Albanie, Moldavie, Portugal, Malte, Royaume-Uni, Autriche, Irlande et le Luxembourg proposant entre 240 et 250 lignes, vers 79 villes françaises et européennes.

Grâce à son modèle de vols directs à bas prix entre les régions et à son service de qualité, Volotea prévoit d’atteindre plus de 3,4 millions de voyageurs en 2016 soit une augmentation de 40% par rapport à l’année précédente et 4,4 millions de passagers en 2017.  Avec l’intégration l’année prochaine de 6 autres Airbus A319, Volotea disposera de 28 avions en 2017 : 10 Airbus A319 et 18 Boeing 717, avant de devenir une compagnie 100% Airbus dans les années à venir.

http://www.air-journal.fr/2016-10-22-volotea-deux-nouvelles-liaisons-domestiques-depuis-caen-5171422.html

Commentaire(s)

  1. Il ne se passe pas une journée sans que V7 fasse un communiqué annonçant telle ou telle nouveauté.
    1. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont le vent en poupe sur le marché France.
    2. Plutôt qu’un seul (et dense) communiqué, on distille un peu chaque jour. Communication bien maîtrisée.
    3. Et comme ils le proclament a juste titre, ils sont devenus en 3 ou 4 ans le leader incontesté sur le marché Corse. Un marché qui tendait les bras à AF/Hop qui avait les bons avions au bon moment au bon endroit mais qui… Ou comment manquer le coche.
    4. Quant à ceux qui toisaient de haut les marchés province type CFR le boomerang est en train de leur revenir en plein visage…
    5. Alors cessons de pleurnicher que, ou que, ou encore que…. V7 crée des emplois en France, y paie se impôts. N’en déplaise à ceux qui pleurnichent sur les caisses de retraite PN (apparemment pour certains le seul et unique problème du transport aérien français!) mais qui achètent uniquement chez Amazon, Ikea et autres pro de l’évasion fiscale.

  2. Volotea, Vueling EasyJet,etc saisissent les opportunités que les pilotes du SNPL n’ont pas voulu donner à Transavia. A vouloir tout avoir ils finiront par ne plus avoir rien.
    Quand aux passagers ils découvrent d’autres compagnies qui leur permettent d’éviter Paris et un confort et service adaptés aux prix.

  3. Lso

    Par contre niveau recette ils sont tres discrets non?

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter