Aeroflot: 131 destinations cet hiver, Lyon renforcée

air-journal_aeroflot-planes

La compagnie aérienne Aeroflot proposera cet hiver un total de 131 destinations dans 50 pays dont la France, où Lyon sera desservie tous les jours.

Du 30 octobre 2016 au 25 mars 2017, la compagnie nationale russe proposera des vols vers 46 destinations en Russie et quatorze dans sept pays de la CEI (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Kirghizstan, Kazakhstan, Moldova et Ouzbékistan). A l’international, des augmentations de fréquence sont notamment entre sa base de Moscou-Sheremetyevo et l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry, une route relancée le 1er juin dernier : un vol quotidien est prévu cet hiver au lieu des quatre rotations hebdomadaires (elle dessert aussi Paris-CDG et Nice en direct). Aeroflot met également en avant dans son communiqué les routes vers Bangkok (ajout d’un deuxième vol quotidien), Guangzhou (de 5 à 7 vols par semaine), Hanoi (de 5 à 7 vols par semaine) ou Miami (de 2 à 5 vols par semaine). Et surtout elle rappelle l’ouverture d’une nouvelle liaison entre Moscou et Londres-Gatwick,  qui sera inaugurée le 15 novembre avec sept rotations hebdomadaires venant s’ajouter aux 25 vers Heathrow (4 de plus que l’hiver dernier).

Outre ses propres routes, la compagnie de l’alliance SkyTeam propose cet hiver 144 destinations et 18 pays supplémentaires via ses accords de partage de codes : ses passagers peuvent ainsi s’envoler sous code SU vers l’Albanie, l’Algérie, l’Arabie Saoudite, la Bosnie-Herzégovine, le Cambodge, le Ghana, l’Indonésie, l’Irlande, l’Islande, le Kenya, le Luxembourg, Malte, la Macédoine, le Maroc, le Myanmar, le Portugal, la Slovénie et la Tunisie. Via ses vols, elle dispose d’un réseau de 360 routes vers 69 pays dont la Russie.

Sur les lignes intérieures, Aeroflot va « continuer à se concentrer sur l’expansion du réseau » : une nouvelle route va relier Sotchi à Simferopol en Crimée, les deux « stations balnéaires les plus populaires de la mer Noire », offrant aux voyageurs « des opportunités sans précédent de se rendre dans des régions favorites des touristes tout au long de l’année ». Autre nouveauté, deux vols quotidiens entre Moscou et Syktyvkar opérés en Sukhoi SSJ100 Superjet. Au départ de la capitale Moscou, les routes les plus demandées seront renforcées par Aeroflot : Saint-Pétersbourg (de 119 à 140 vols par semaine), Ekaterinbourg (de 42 à 49), Sotchi (de 42 à 49), Volgograd (de 28 à 35), Novossibirsk (de 21 à 28), Tyumen (de 21 à 28), Stavropol (de 14 à 21) et Ufa (de 28 à 35).

Les filiales du groupe Rossiya, Aurora et la low cost Pobeda « vont également participer à l’expansion du réseau », souligne Aeroflot, opérant 85 lignes supplémentaires au départ de Moscou, Saint Petersburg, Rostov-sur-le-Don, Krasnodar, Sotchi, Samara, Ekaterinbourg, Makhatchkala, Vladivostok, Khabarovsk et Yuzhno-Sakhalinsk. Pour un total de 216 routes uniques dans 51 pays pour le groupe russe.

air-journal_aeroflot superjet 100

http://www.air-journal.fr/2016-10-31-aeroflot-131-destinations-cet-hiver-lyon-renforcee-5171880.html

Commentaire(s)

  1. mc

    4 vols à l’ouverture en juin dernier, 7 cet hiver… Bonne surprise, certainement, pour les dirigeants de l’aéroport Saint-Exupéry !
    Bien sûr, l’arrivée des touristes Russes dans les Alpes pour la saison de ski peut expliquer cette augmentation de fréquence, mais elle ne peut pas être la seule raison. On peut donc penser qu’un trafic régulier existe bel et bien, que ce soit touristique ou affaires.
    Aeroflot aurait-elle eu du « nez » en rouvrant cette ligne qu’elle avait déjà exploitée dans les années 2000 ?
    Comme pour les nombreuses autres ouvertures de lignes en 2015/2016 (Budapest, Copenhague, Bucarest, Montréal, Luxembourg, Naples…) il faut à présent que les passagers répondent présents, tant du côté russe que du côté Rhônalpin…

    • Pet

      J’ignore si lesRusses ont eu du nez, mais j’invite les Rhônalpins à ne pas limiter leur visite à Moscou / St Petersbourg, et profiter des connexions de SU pour:
      – découvrir la Russie jusque l’Extrême Orient russe
      – visiter l’Asie Centrale

      Affaires et tourisme.

    • non, c’est presque la seule raison en fait. Avant sa faillite, Transaero opérait une ligne vers Lyon tous les jours en hiver (janvier-fevrier), en 737 (767 le samedi, plus rarement un 747). C’était clairement pour les russes qui passent leurs hivers dans les stations de sport d’hiver françaises.

      A l’ouverture de la ligne il était déjà prévu 7 vols par semaine en hiver (dont un en A321 le samedi d’ailleurs), mais cela retombera sûrement à 4 vols par semaine l’été prochain (sauf si les résultats sont vraiment excellents, mais pour le moment seuls 4 vols par semaine sont programmés).

  2. mc

    Bien sûr, Stanislas, j’aimerais que vous vous trompiez, mais bon…
    Alors, les voyageurs Rhônalpins se contenteront au printemps de 4 vols par semaine. Après tout, ce sera déjà très bien si Aéroflot trouve son compte avec ces 4 fréquences et pérennise la ligne ; après Copenhague (ouverte en avril dernier par Easyjet), Stockholm en novembre prochain (mais en saisonnier seulement pour l’instant avec Easyjet), et Varsovie programmé en juin 2017 par WizzAir, Saint-Exupéry voit son réseau nord-Européen prendre de l’envergure… sans égaler Nice bien sûr, n’est-ce pas @Erik de Nice !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter