Air France-KLM: résultats trimestriels moins mauvais que prévu

air-journal_air france klm

Le groupe Air France-KLM affiche au troisième trimestre 2016 un chiffre d’affaires à 6,94 milliards d’euros, en baisse de 5,1% en raison d’une pression croissante sur les recettes unitaire. Le résultat d’exploitation s’établit à 737 millions d’euros, en recul de 143 millions d’euros (et de 49 millions d’euros à données comparables). L’impact de la grève du personnel de cabine d’Air France sur le résultat d’exploitation est estimé à 90 millions d’euros.

L’action du groupe franco-néerlandais a finit en hausse de 6,1% après la présentation le 3 novembre 2016 du plan stratégique Trust Together et l’annonce de résultats financiers légèrement supérieurs aux attentes (notez que les états financiers consolidés d’Air France-KLM ont été révisés à partir du 1er janvier 2016 afin de refléter le retraitement de Servair en activité non poursuivie). Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires s’est établi à 6,94 milliards d’euros contre 7,31 milliards d’euros au troisième trimestre 2015, en baisse de 5,1%, et de 4,1% à données comparables, en raison d’une pression croissante sur les recettes unitaires. Les devises ont eu un impact négatif sur le chiffre d’affaires de 77 millions d’euros, en raison principalement de l’affaiblissement contre l’euro des monnaies autres que le dollar américain, notamment le real brésilien, la livre sterling et le yuan chinois. L’effet négatif du change sur les coûts s’est élevé à 17 millions d’euros. L’impact net du change sur le résultat d’exploitation a donc été négatif de 94 millions d’euros.

Le total des charges d’exploitation a été inférieur de 3,5% par rapport à l’année précédente et en baisse de 3,8% à données comparables. Hors carburant, les charges d’exploitation ont augmenté de 4,4%, et de 3,8% à données comparables. Le coût unitaire par ESKO a baissé de 0,2% à change, prix du carburant et charges liées aux retraites constants. Ajusté de la grève, le coût unitaire par ESKO diminue de 1,0%, pour une capacité mesurée en ESKO en hausse de 1,0%. La facture carburant s’est élevée à 1244 millions d’euros, en baisse de 25,9%, et de 25,6% à données comparables. Sur la base des courbes à terme au 21 octobre 20163, la facture carburant de l’année 2016 devrait atteindre 4,6 milliards d’euros, et la facture carburant de l’année 2017 devrait rester stable à 4,6 milliards d’euros (pour un prix moyen du Brent de 56$ le baril, prix moyen du carburant de 519$ par tonne, et hypothèse d’un taux de change moyen de 1,10$ par euro). Les coûts totaux de personnel (y compris intérimaires) ont été stables à 1837 millions d’euros (en baisse de 0,1%). A périmètre et charges de retraites constants, les coûts salariaux sont aussi restés stables (en hausse de 0,1%) et en baisse de 3,5% hors augmentation du profit sharing.

Sur le troisième trimestre 2016, la pression sur le revenu unitaire (RESKO -6,5%) et l’impact négatif du change (94 millions d’euros) ont plus que compensé l’économie enregistrée sur la facture carburant (399 millions d’euros), alors que 55% de l’économie de la facture carburant avait été conservée au premier trimestre 2016 et 15% au second trimestre 2016. Le résultat d’exploitation a atteint 737 millions d’euros, en recul de 143 millions d’euros et de 49 millions d’euros à données comparables. Le résultat d’exploitation a été impacté notamment par les sept jours de grève du personnel de cabine en juillet et août 2016, qui ont eu un effet négatif estimé à 90 millions d’euros. L’EBITDAR s’est établi à 1 419 millions d’euros, en recul de 162 millions d’euros, et de 72 millions d’euros à données comparables. L’EBITDA s’est élevé à 1149 millions d’euros, en diminution de 174 millions d’euros. A données comparables, l’EBITDA a baissé de 84 millions d’euros, en raison principalement de la moindre performance de l’activité Passage réseaux, dont l’EBITDA a baissé de 78 millions d’euros à données comparables, impacté par la grève. Le groupe de l’alliance SkyTeam précise que l’EBITDA d’Air France a diminué de 122 millions d’euros à données comparables, et celui de KLM a augmenté de 35 millions d’euros à données comparables. La marge d’EBITDA d’Air France a atteint 14%, en baisse de 1,7 point à données comparables, tandis que celle de KLM a atteint à 19,6%, en augmentation de 1,5 point à données comparables.

Au troisième trimestre 2016, le chiffre d’affaires de l’activité Passage réseaux (Air France, HOP!, KLM) s’est élevé à 5470 millions d’euros, en baisse de 7,2% et en recul de 6,1% à données comparables. La grève du personnel de cabine a impacté négativement le résultat d’exploitation pour un montant estimé de 90 millions d’euros. Le résultat d’exploitation de l’activité Passage réseaux a atteint 664 millions d’euros, contre 798 millions d’euros au troisième trimestre 2015 (à données comparables, le résultat d’exploitation a reculé de 55 millions d’euros). Ai France-KLM a poursuivi sa stricte gestion des capacités, en conservant sur le trimestre une capacité stable pour l’ensemble de l’activité Passage réseaux (+0,1% et +0,6% hors grève). La recette unitaire au siège-kilomètre offert (RSKO) est restée volatile, et a baissé en moyenne de 6,5% hors change. La pression croissante sur la recette unitaire pendant le trimestre a reflété le déséquilibre entre l’offre et la demande sur les différentes régions du réseau et la faiblesse des flux vers la France.

Au troisième trimestre 2016, les capacités de Transavia ont augmenté de 15,2%, traduisant son développement accéléré en France (capacités en hausse de 19%) et l’ouverture de la base de Munich le 25 mars 2016. Le trafic, mesuré en PKT, a progressé de 14,5%. Le coefficient d’occupation est resté élevé (91,5%) en dépit de la croissance des capacités. La recette unitaire par SKO a reculé de 3,2%, principalement en raison de l’instabilité géopolitique et de l’intensification de la concurrence des low-cost. Le coût unitaire par SKO a diminué de 4,9%. Le résultat d’exploitation se maintient à 92 millions d’euros, en augmentation de 26 millions d’euros mais stable à périmètre constant, avec un chiffre d’affaires trimestriel à 490 millions d’euros (+10,9%).

Les compagnies aérienne Air France, HOP!, KLM et la low cost Transavia ont transporté au total 26,553 millions de passagers au troisième trimestre 2016 (+2,5%), sur des capacités totales en hausse de 1,0%. Pendant les neuf premiers mois de l’année, ce trafic s’élève à 70,834 millions de passagers (+3,4%), avec des capacités en hausse de 0,5%.

Résultats sur neuf mois

Pendant les neuf premiers mois de 2016, le chiffre d’affaires total d’Air France-KLM s’est établi à 18,8 milliards d’euros contre 19,5 milliards d’euros dans les neuf premiers mois de 2015, en recul de 3,5% en nominal et de 3,1% à données comparables. La facture carburant a atteint un montant de 3507 millions d’euros, une baisse publiée de 27,2% et de 27,9% à données comparables. Les coûts unitaires hors carburant, à taux de change et charges de retraites constants, sont en baisse de 0,9 % sur une base publiée et de 1,4% corrigés des grèves des pilotes de juin et du personnel de cabine de juillet. Sur les neuf premiers mois 2016, l’EBITDA s’est élevé à 2143 millions d’euros, en augmentation de 288 millions d’euros (à données comparables, l’EBITDA a augmenté de 497 millions d’euros). A 1951 millions d’euros, l’activité Passage réseaux a été le principal contributeur à l’EBITDA, avec une progression de 464 millions d’euros à données comparables. Malgré un contexte difficile pour le Cargo, marqué par la surcapacité structurelle de l’industrie, l’EBITDA de l’activité Cargo s’est amélioré de 27 millions d’euros à données comparables principalement grâce aux efforts de restructuration.

Le résultat d’exploitation s’est élevé à 955 millions d’euros contre 643 millions d’euros sur les neuf premiers mois de 2015, soit une amélioration de 312 millions d’euros (à données comparables, le résultat d’exploitation a progressé de 531 millions d’euros). Le résultat net part du groupe s’est établi à 430 millions d’euros, contre un résultat net négatif de 158 millions d’euros il y a un an. Au 30 septembre 2016, le retour sur capitaux employés (ROCE) sur 12 mois était de 9,9%, en hausse de 2,8 points par rapport au 30 septembre 2015.

http://www.air-journal.fr/2016-11-04-air-france-klm-resultats-trimestriels-moins-mauvais-que-prevu-5172107.html

Commentaire(s)

  1. heureux de savoir que air france se porte meiux pour vu que ça dure!!

  2. Lso

    Tres bons resultats, bravo AF.

  3. Pet

    14 % et 19,6% d’Ebitda, excellent.

    Il y a donc de nombreuses opportunités de croissabce et d’amélioration des résultats, et de façon claire, par une meilleure productivité et l’abandon des activités moins rentables.

  4. Ceux qui pensent que tout va bien: sans un carburant bon marché, ce serait des chiffres rouges. Cela illustre bien la fragilité du groupe AF KLM.

    • Pet

      Il ne s’agit pas de « tout va bien » mais de résultats très honorables en dépit d’un environnement externe difficile et d’une situation interne apparemment chaotique, et pour le moins complexe.
      Tous les éléments comptent, le prix du kérosène comme la grève des pnc, dont l’impact est très lourd.

  5. Avec une baisse de 25% de la facture carburant, heureusement qu’AF se porte mieux…

  6. Et alors? Les chiffres ne sont pas rouges.

  7. Je suis surprit moi aussi faire plus 1/2 milliard de bénéfice alors qu’il y’a eu une grève en plein été, en sachant aussi le contexte actuel en France franchement bravo au groupe !

  8. N’en déplaise aux gricheux et anti-AF, la compagnie commence à reprendre du poil de la bête. Je voyage en Europe une à deux fois par semaine et les vols du matin t du soir sont souvent pleins, avec de plus en plus de sièges occupés en business.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum