Genève: 50.000 francs suisses pour une fausse alerte à la bombe

air-journal-aeroport-de-geneve-1

Mauvaise idée que de lancer une fausse alerte à la bombe pour retarder un vol que l’on allait rater : un passager se voir réclamer 50.000 francs suisses par la police de Genève, pour payer les frais engendrés par le déploiement de 101 policiers ce jour-là.

Selon le quotidien suisse Le Matin du 7 novembre 2016, l’affaire remonte au 13 octobre quand un homme d’affaires de nationalité indienne, en retard pour prendre un vol entre Genève-Cointrin et l’aéroport de Moscou-Sheremetyevo (avant de prendre une correspondance vers l’Inde) assure à une employée la compagnie aérienne Aeroflot qu’une bombe se trouve à bord de l’avion. Les 116 passagers sont évacués et l’avion fouillé par les services de déminage – sans succès. L’idiot est arrêté dès le lendemain et condamné à 6 mois de prison ferme, mais il expliquait alors au quotidien croire que sa peine serait « en demi-détention ».

Sauf qu’il n’en a pas fini avec les autorités : la police lui réclame 50.000 francs suisses (46.200 euros), au nom des dépenses engagées lors de la sécurisation de l’avion. Le Matin cite François Waridel, chef d’état-major de la police genevoise, selon qui « arrêter l’avion, le fouiller, boucler le secteur, calmer les passagers, cela mobilise vite du monde », soit très précisément 101 policiers et « cinq à six agents de sécurité publique ». Sans oublier que cette mobilisation est bien inutile quand la police « a bien d’autre chose à faire », compte-tenu « de la période où nous vivons ».

Rappelons que cette facture n’est pas la plus élevée à être réclamée dans des cas similaires : une Française jalouse ayant mentionné un attentat suicide à Cointrin pour empêcher son mari volage de s’envoler avec sa maitresse a écopé d’une amende de 90.000 francs suisses (83.200 euros). Qui seront toutefois difficiles à récupérer en raison de tracas administratifs entre les deux pays…

http://www.air-journal.fr/2016-11-07-geneve-50-000-francs-suisses-pour-une-fausse-alerte-a-la-bombe-5172290.html

Commentaire(s)

  1. Avant que l’Indien en question ne verse 50 000 SF à la police Genevoise, les vaches Suisses voleront à 30 000 pieds..

  2. un an de tole ferme, c’est tout!

  3. Le problème demeure de faire payer ces gens (celui-ci en a de toute évidence les moyens!). Sinon de les mettre en prison jusqu’à ce qu’ils paient. Et leur faire payer leur séjour en prison (coût de l’hébergement, de la sûreté, des repas etc etc).

  4. Je crois que les suisses attendent trop du fameux dicton: « Mieux vaut indien que deux tu l’auras » :-))

  5. j-marc

    Là les copains, faut connaître la Suisse à moins d’un 1/4 d’heure de chez moi, quand ils vous tiennes parce que je pense, ils ne lâchent pas comme ça surtout si le bougre est solvable… En tous les cas, pas de pitié pour lui, faut quand même pas pousser grand mère dans les orties !
    Maintenant, il faut reconnaître que GVA est un aéroport formidable, bien organisé… à l’intérieur mais alors, quel cirque pour s’y rendre ! Si vous venez en voiture pour prendre l’avion le matin alors partez avec trois heures d’avance car dès 6h30, c’est un flot continue de voitures depuis Lausanne par la seule autoroute complètement saturée. On peut parfois trouver un semblant de salut en passant par les petits patelins et petites routes cantonales mais il faut rejoindre les parkings ou alors aller se stationner sur le secteur « France » qui reste de toute façon compliqué à rejoindre; Comme je l’ai déjà écrit à propos de GVA, quand est-ce qu’ils vont imaginer des parkings entre Lausanne et Genève avec accès à GVA par le train puisque les voies passent en plein milieu de l’aéroport ?

    • Ah bon, l’herbe ne serait pas aussi verte que certains voudraient nous le faire croire dans le pré d’à côté
      ? Cela me fait penser à cette fois, où un passager français faisait un scandale à bord parce qu’il fallait attendre le créneau ATC pour partir…AF compagnie de m…etc. Une passagère intervint en disant qu’elle était abonnée chez Swissair (à l’époque) où il y avait aussi souvent des retards et que d’ailleurs si elle était dans cet avion d’Air France, c’est que son vol Swissair avait été annulé.

  6. jmarc

    Non, l’herbe n’est pas plus verte chez les voisins. Ceci dit, je peux confirmer que prendre l’avion à Genève ou mieux à Zürich est du vrai bonheur, car au sens propre et figuré, tout est réglé comme une horloge suisse.
    Une certaine époque, on pouvait prendre le TGV depuis la gare frontière de Frasne (Doubs) et aller directement à Zürich mais voilà, ces pignoufs de la SNCF on complètement abandonné la ligne Pontarlier/Zûrich si bien qu’il n’est plus possible de le faire.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter