United Airlines quittera bien Belfast

air-journal_united airlines 757

La compagnie aérienne United Airlines a confirmé l’abandon de sa route entre New York et Belfast en début d’année prochaine, provoquant la fureur en Irlande du Nord qui perd ainsi sa seule liaison directe avec les Etats-Unis.

La capitale d’Irlande du Nord croyait bien en aout dernier avoir sauvé cette ligne, annonçant le paiement d’une aide financière de 9 millions de livres en trois ans, dont les deux-tiers venant de l’exécutif. Une aide interdite sans surprise par la Commission européenne au nom de la concurrence ; United Airlines a donc annoncé la fin des vols pour le 9 janvier 2017, un porte-parole rappelant que la décision d’annuler sa liaison quotidienne entre sa base à Newark-Liberty et l’aéroport de Belfast International avait été prise « avec regret en raison des faibles performances économiques de la ligne ». Les passagers concernés se verront proposer des alternatives de vol, ou seront remboursés. Les aides déjà touchées par la compagnie américaine auraient été remboursées.

Le ministre de l’économie d’Irlande du nord Simon Hamilton a déclaré dans le Belfast Telegraph que le gouvernement avait pris « la bonne décision » en essayant de sauver cette liaison, reconnaissant ne pas avoir « eu le temps » de demander les autorisations au gendarme de la concurrence ; et d’accuser « les bureaucrates non-élus européens » d’avoir saboté cette route « important pour l’Irlande du nord ». Même son de cloche pour le directeur de l’aéroport de Belfast Graham Keedie, selon qui « il n’y a pas meilleur exemple de folie des processus » que ce « défi à la logique ». La Commission européenne a rappelé que l’EU « interdit aux Etats d’accorder des avantages à une compagnie aérienne spécifique aux dépens des autres compagnies, ce qui crée une distorsion dans la concurrence ».

Rappelons que la route directe entre les deux villes avait déjà été suspendue en 2015 entre le 6 janvier et le 11 mars par la compagnie de Star Alliance, mais était proposée trois fois par semaine l’hiver dernier à cette période. United Airlines a également annoncé son départ de Newcastle, une route déficitaire dont les perspectives seraient encore assombries par la chute de la livre suite au vote en faveur du Brexit.

http://www.air-journal.fr/2016-11-07-united-airlines-quittera-bien-belfast-5172274.html

Commentaire(s)

  1. Pet

    Belfast, méconnue et à la réputation guerrière.
    Quelle ville épatante!

  2. Une liaison quotidienne c’était peut être un peu éxagéré mais de là à arréter completement c’est étrange.
    Certaines compagnies font des vols à escales pour des villes « moyennes » ils desservent bien Edimbourg en vols directs, je ne suis pas spécialiste mais c’est dans l’axe c’est proche alors pourquoi pas essayer cela.

  3. Je ne vois pas où est l’intérêt de subventionner une ligne avec un tel montant pour des raisons de prestige. Belfast pourrait baisser ses taxes aéroportuaires et attirer des cies comme Norwegian. Au lieu de trouver des pistes innovantes pour attirer des cies US et européennes, ils font porter le blâme de leur manquement à l’Europe. Dès qu’il y a un problème, c’est forcément la faute de l’Europe….le seul argument chez les britanniques. Pas vraiment pragmatique.

  4. les « faibles performances de la ligne » ont avant tout une origine: le Brexit qui a vu la £ dégringoler de 20% face au $. Autant dire que ça a dû faire tousser les actionnaires de UA.
    Seule solution pour sortir de l’isolationnisme auquel la couronne les condamne: rejoindre la République d’Irlande, et par conséquent l’UE, et surtout sortir de la £!

  5. UK591

    Ils peuvent sinon faire un marcher avec une autre compagnie américaine comme delta air lines ou américain Airways .

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter