CFM s’apprête à faire monter en cadence son programme LEAP

©Philippe-Stroppa

©Philippe-Stroppa

CFM International, co-entreprise entre la société américaine General Electric (GE) Aviation et le motoriste français Safran Aircraft Engines, est confrontée à une montée en puissance effrayante du programme LEAP, mais les dirigeants restent convaincus qu’ils respecteront les objectifs de production ambitieux, selon un haut responsable de GE.

Lors d’une séance d’information le 10 novembre à la nouvelle usine de production de moteurs d’avions de GE à Lafayette, en Indiana, la directrice du programme de fabrication de LEAP, Cristina Seda-Hoelle, a expliqué que CFM International avait pris de nombreuses mesures préparatoires pour assurer une montée en puissance rapide, et sans précédent des moteurs LEAP.

air-journal_Airbus A321neo_first_flight_LEAPCFM produira environ 100 moteurs LEAP cette année. Mais avec le Boeing 737 MAX entrant en service et utilisant le LEAP-1B l’année prochaine, sans oublier l’Airbus A320neo déjà alimenté par LEAP-1A, plus de 500 moteurs LEAP devraient être produits en 2017. Ce nombre va plus que doubler à environ 1 100 LEAP en 2018.

Bien que parti plus tard dans la course à la remotorisation du nouveau best-seller d’Airbus, CFM International engrange depuis les commandes avec au moins 55 % de parts de marché, dans le match qui l’oppose à Pratt & Whitney et son PW1100, qui a enregistré quelques déboires à son lancement. Aujourd’hui, en plus de la compagnie turque Pegasus Airlines, la compagnie de lancement de l’A320neo propulsé par le LEAP-1A, Malaysia AirAsia, Avianca Brasil, Azul Brazilian Airlines, SAS Scandinavian Airlines et Frontier Airlines, ont tous reçu au moins un A320neo LEAP-1A . Rappelons aussi que début novembre, China Development Bank Financial Leasing Company (CDB Leasing) a annoncé une commande de moteurs LEAP-1A de CFM International pour 1,26 milliard de dollars au prix catalogue, destinés à équiper les nouveaux Airbus A320neo  entre 2018 et 2021.

air-journal_CFM LEAP-1B-737 MAXIl y a aussi quatre appareils 737 MAX motorisés en LEAP-1B réalisant des essais en vol. Le 737 MAX, qui est exclusivement alimenté par le LEAP-1B, sera mis en service par la compagnie de lancement Southwest Airlines à la mi-2017. CFM fournit aussi le moteur LEAP-1C dont sera équipé le C919, l’avion de ligne en cours de développement par le groupe public chinois COMAC.

CFM a annoncé début novembre dernier avoir engrangé 2 195 commandes, d’une valeur totale de 28 milliards de dollars (25,5 milliards d’euros), sur les neuf premiers mois de 2016, dépassant déjà les 2 154 commandes comptabilisées en 2015.

http://www.air-journal.fr/2016-11-13-cfm-sapprete-a-faire-monter-en-cadences-son-programme-leap-5172512.html

Commentaire(s)

  1. Safran devrait être reconnaissant à COMAC de retarder chaque annee encore un peu plus le lancement réel du C919 et de soulager ainsi le ramp up du leap 😉 par ailleurs chez safran ils doivent connaître par cœur la consommation respective de chacune de leur version -A, -B, ( -C plus tard) sur chacun des avions clients

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter