Ryanair, Tuifly condamnées à rembourser des aides illégales en Autriche

air-journal_ryanair b737-800

La Commission européenne a ordonné à trois compagnies aériennes,Ryanair, Tuifly et HLX, de rembourser 12,7 millions d’euros d’aides illégales accordées par l’aéroport autrichien de Klagenfurt.

La Commission a constaté que Ryanair et Tuifly avaient obtenu un «avantage indu» en raison de certains services aéroportuaires et accords de commercialisation conclus entre eux et l’exploitant de l’aéroport de Klagenfurt dans le sud de l’Autriche, détenu par l’État autrichien de Carinthie et la ville de Klagenfurt. Pour l’histoire, Ryanair a cessé d’utiliser le petit aéroport en 2013, un aéroport qui avait accueilli entre 2000 et 2015 entre 200 000 et 500 000 passagers par an. La Commission européenne (CE) a demandé à Ryanair, Tuifly et HLX (un transporteur fusionné avec Hapagfly en 2007 pour former Tuifly) de rembourser les sommes respectives de 2 millions d’euros, d’1,1 million d’euros et de 9,6 millions d’euros pour HLX.

La CE estime qu’ « aucun gestionnaire d’aéroport sans but lucratif n’aurait conclu de tels accords déficitaires ». « Ils  constituent une aide d’État aux compagnies aériennes. En outre, les accords réduisent simplement les coûts de fonctionnement des compagnies aériennes sans contribuer aux objectifs communs de transport. Ces accords faussent donc la concurrence », rapporte la Commission européenne. Et de conclure : « Afin de réduire la distorsion de concurrence créée par les subventions illégales, Ryanair, Tuifly et HLX doivent maintenant rembourser ces montants à l’Autriche ». Un porte-parole de Ryanair a déclaré que leurs avocats se pourvoiraient en appel.

http://www.air-journal.fr/2016-11-13-ryanair-tuifly-condamnees-a-rembourser-des-aides-illegales-en-autriche-5172524.html

Commentaire(s)

  1. flyrelax

    la compagnie de Mr Bonderman (et ses associés minoritaires) a surfé pendant des années sur ce type de financement

    il y a de temps a autre des retours de flamme, visiblement

  2. vazaha

    de toute façon , ce genre d’histoire politico-financière assaisonnée de magouilles n’aboutit jamais .

  3. « leurs avocats se pourvoiraient en appel »
    On ne se pourvoit pas en appel.
    On interjette l’appel.
    On se pourvoit en cassation.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter