Deux petits avions se sont écrasés hier, faisant douze morts au Costa Rica peu après le décollage et six morts dans une rivière en Australie.  

Un Cessna 208B Grand Caravan (TI-BEI) de la compagnie aérienne charter Nature Air s’est écrasé le 31 décembre 2017 peu après son décollage de l’aéroport de Punta Islita dans l’ouest du pays, alors qu’il se dirigeait vers la capitale San José. L’avion s’est embrasé à l’impact à quelques centaines de mètres de la piste, entrainant la mort des deux membres d’équipage costaricains (dont un cousin de l’ancienne présidente) ainsi que des dix passagers américains qui se trouvaient à bord, dont plusieurs de la même famille. Selon certains médias locaux, l’équipage aurait fait état de problèmes après le décollage, tandis que d’autres citant le directeur de l’aviation civile font état d’un mauvais temps qui aurait empêché l’appareil de se poser à Punta Islita une première fois pour embarquer les touristes, avant d’y revenir. 

La compagnie Nature Air avait déjà subi un crash en septembre dernier, deux des passagers trouvant la mort quand leur Cessna s’est écrasé dans une rivière dans la même province de Guacanaste.

Crashes au Costa Rica et en Australie : 18 morts (vidéos) 1 Air Journal

 

#VIDEO #ÚltimaHora #NoticiaLamentable Aeronave de Seguridad Pública MSP 006 confirma la localización de una aeronave en llamas, siniestrada. Estamos así confirmando accidente aéreo en Guanacaste, por el sector de Punta Islita. Es aeronave privada con 10 pasajeros extranjeros y 2 tripulantes nacionales, la aeronave es de Nature Air TI-BEI. Fallecidos.

Publié par Ministerio de Seguridad Pública sur dimanche 31 décembre 2017

 

An Australie, c’est un avion amphibie De Havilland DHC-2 Beaver de la compagnie Sydney Seaplanes (VH-NOO) qui s’est écrasé dimanche après-midi dans la rivière Hawkesbury au nord de Sydney, entrainant la mort du pilote et des cinq passagers. L’appareil ramenait des convives, dont quatre Britanniques et un enfant de onze ans, vers l’hydro-aéroport de Rose Bay, d’où la compagnie charter dessert une dizaines de sites. Selon un premier rapport de l’ATSB, équivalent australien du BEA français, l’avion aurait coulé rapidement après son contact avec l’eau, son épave gisant hier soir à 13 mètres de profondeur. L’agence précise que le déroulement de l’accident n’est pas encore clair ; son premier rapport devrait être rendu dans 30 jours.

Selon Sydney Seaplanes, aucun incident majeur n’a marqué ses opérations depuis son premier vol en 2005. « Profondément choquée », la compagnie a suspendu ses activités jusqu’à nouvel ordre pour « consacrer toutes ses ressources » à l’enquête.

Crashes au Costa Rica et en Australie : 18 morts (vidéos) 2 Air Journal