La défunte compagnie aérienne low cost WOW Air, qui a fait faillite en Islande il y a un an, avait des plans pour relancer une filiale passagers et cargo en Italie. Mais c’était avant que le pays soit touché de plein fouet par l’épidémie de coronavirus

Disparue du ciel islandais en mars 2019, la spécialiste du vol pas cher avait annoncé quatre mois plus tard via son ancien VP Opérations Arnar Mar Magnusson un nouveau projet, WAB (We Are Back). Puis en novembre, le même investisseur annonçait le lancement de la low cost Play, toujours basée à l’aéroport Reykjavik-Keflavik et devant initialement s’envoler vers Londres, Paris, Berlin, Copenhague, Alicante et Ténériffe avec deux Airbus A321 et une livrée rouge. Ses réseaux sociaux indiquent toujours qu’il va se passer quelque chose bientôt.

Nouvelle tentative annoncée fin février 2020 par WOW World, filiale d’USAerospace Partners basés à Washington : une filiale portant cette fois la livrée originale serait la première à lancer ses opérations – en Italie. Nommée WOW Italy ou WOW Air Italy, la compagnie annonce l’établissement de bureaux pour lancer des opérations passagers et cargo « dans un futur très proche », à Rome et en Sicile. Un directeur pour l’Italie a déjà été nommé (Giuseppe Cataldo), et la déclaration d’intention de la compagnie aérienne affirme : « Tout le monde aimait WOW Air… Voici WOW World, 2020 (…) Notre engagement envers les clients est simple : des tarifs honnêtes, une cuisine propre, être apprécié par notre compagnie plus que partout ailleurs. Make Flying fin again ».  Aucun autre détail n’est fourni, en particulier sur sa future flotte.

Si le projet est maintenu, il y a peu de chances qu’il soit lancé avant plusieurs mois. Notamment parce que le bilan de l’épidémie de Covid-19 en Italie a atteint 366 morts et plus de 7365 contaminés et que le gouvernement a placé en quarantaine près d’un quart de la population. Mais aussi parce qu’avant même cette situation, Air Italy avait déposé son bilan et Ernest Airlines avait suspendu ses opérations – sans oublier l’état dans lequel Alitalia se trouve depuis des années. Ni la présence majoritaire d’Icelandair à l’aéroport Keflavik (dont une route saisonnière vers Milan), où se posent déjà les low cost easyJet, Eurowings, Iberia Express, Jet2, Norwegian, Transavia, Vueling ou Wizz Air entre autres…

Publiée par WOW air sur Lundi 3 février 2020

WOW Air va renaître – en Italie? 1 Air Journal

©Airbus