Venezuela : l’aéroport de Caracas fait payer l’air frais

air-journal_Caracas aeroport

L’aéroport de Caracas a imposé une nouvelle taxe aux passagers, qui doivent désormais s’acquitter de 20 dollars pour respirer de l’air frais – et payer le nouveau système d’air conditionné.

Alors que le Venezuela voit de plus en plus de compagnies étrangères réduire ou abandonner complètement leurs liaisons vers la capitale avec chute du trafic à la clé, l’aéroport de Caracas-Maiquetia (construit en 1947) a trouvé une façon originale de financer ses améliorations : 127 bolivares, soit environ 15 euros, sont exigés par voyageur depuis le 1er juillet 2014. Le gestionnaire explique que cette taxe finance l’installation cette année d’un nouveau système d’air conditionné, qui « élimine les contaminants et injecte de l’ozone pour améliorer l’environnement et protéger la santé des passagers ». Il s’agit en outre d’une première en Amérique du sud et aux Caraïbes selon l’aéroport, qui ne différencie pas les passagers empruntant des vols intérieurs ou internationaux. Les réseaux sociaux se sont bien sûr emparés de l’affaire et pas pour en dire du bien, les uns dénonçant des températures torrides quand les autres mettent en avant des odeurs pestilentielles dans les toilettes…

Rappelons que le Venezuela devrait plus de 4 milliards de dollars aux compagnies aériennes selon l’IATA en raison de disputes sur le taux de change. Depuis plusieurs mois, de nombreuses compagnies aériennes étrangères ont réduit ou abandonné la desserte de Caracas, à l’image d’Air France, Air Europa, Iberia, Lufthansa, TAP Portugal, Avianca, LAN Airlines, Alitalia, Delta Air Lines ou Air Canada. Des premières négociations ont déjà débouché sur des résultats avec Aeromexico, Insel Air, Tame Ecuador et Aruba Airlines (qui auraient récupéré leur revenu de 2013), ainsi qu’avec Avianca et Lacsa-Taca (sur la dette de 2012).

http://www.air-journal.fr/2014-07-16-venezuela-laeroport-de-caracas-fait-payer-lair-frais-5110729.html

Commentaire(s)

  1. hubert

    Est-ce-qu’on est exempté de taxe si on apporte sa bouteille et masque d’oxygène?

  2. Bonjour Air-Journal, pourquoi est-il impossible de lire la première phase de votre deuxième paragraphe?
    Ce que je disais il y a quelques temps se confirme effectivement, vous devriez vraiment faire relire vos articles avant de les publier sur le site…

  3. Je sais bien que le temps peut vous manquez si l’entretient et la mise à jour de ce site n’est pas votre emploi… mais par pitié les gars, relisez-vous avant vos publications; le paragraphe centrale semble être tout droit sorti d’un traducteur en ligne. Cela vous fera remonter dans l’estime de vos lecteurs tout en évitant l’intervention, à ce sujet, des déverseurs de bile quotidiens.

    • François Duclos - 16 juillet 2014 à 9 h 39 min
      François Duclos

      Rassurez-vous, les non-bilieux demandent fort élégamment à ne pas être publiés quand ils remarquent des fautes. La majorité des autres ne relit pas ses propres lignes avant de se plaindre de nos déficiences ortografiks 😉

  4. Why not, avant de donner des leçons aux autres, relisez-vous aussi: vous avez écrit « phase » au lieu de « phrase »

  5. ADP nous as bien fait payer le WIFI alors qu’il été gratuit partout

    • Le wifi gratuit partout, c’est faux.
      Un example, Heathrow est encore limite a 30 minutes.
      Aux US cela tend a se generaliser mais c’est loin d’etre le cas partout.
      Et pour l’Asie/Oceanie, cela depend la encore des pays, mais c’est loin d’etre gratuit partout.

  6. @ François Duclos: ce n’était pas seulement un mot qu’il manquait initialement dans votre article, mais au moins deux, peut-être davantage; il n’était pas possible d’interpréter ce que vous vouliez écrire, même en tentant de deviner. Vous pensez bien que si j avais eu votre adresse e-mail à disposition, je vous aurait fait part de ma remarque directement par ce biais.

    Cela m’aurait évité de me faire passer pour le bougon moyen qui ne sait que passer son temps à critiquer sous couvert d’anonymat le travail de certains et de corriger les erreurs des autres.

    N’en déplaise à certains mais je lis pratiquement tous les articles publiés sur ce site d’information aéronautique, non pas pour effectuer le job des journalistes mais parce que ce secteur m’a toujours attiré et passionné. Je ne suis pas aussi intransigeant que certains pourraient le penser mais la quantité d’articles que je lis ici comporte un grand nombre de fautes diverses, de lettres oubliées, de mots qui manquent, de conjugaisons hasardeuses, d’accords ou de syntaxe pas toujours parfaits .

    Je vous laisse la qualité générale de votre travail, je vous laisse aussi la gratuité de votre site Internet et du nombre d’informations que vous vous y développez qui est simplement incroyable, je vous laisse aussi la variété, la quantité et la richesse des articles que vous rédigez.

    Votre job est gigantesque et le niveau est de manière générale très élevé. Je dis simplement que je trouve dommage que la qualité du travail que vous effectuez est parfois altérée par des erreurs dont je faisais la liste un peu plus haut.
    Je ne désire pas le beurre ,l’argent du beurre, la crémière, la vache, la ferme et tout ce qui va avec, je ne suis ni un intello ni un écrivain public, je suis encore moins celui qui a trouvé à se plaindre de tout et de rien, je suis simplement quelqu’un qui a d’énormes facilités avec la langue française ( je m’en excuse auprès de ceux qui n’ont pas ces mêmes facilités) et humblement et sans prétention aucune, je trouve dommage que les papiers publiés par des journalistes que l’on dit professionnels ne soit pas relus avant d’être publiés…

    Bonne journée à tous.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum