Clip-Air : un projet d’avion modulable

air-journal clip-air avion modulable

L’EPFL, l’école polytechnique fédérale de Lausanne, travaille sur un projet d’avion du futur modulable : le Clip-Air, un gros transporteur composé de plusieurs éléments.

L’avion est composé d’un élément principal, une aile volante dotée de trois moteurs, à laquelle s’ajoutent des modules selon les besoins, des cabines pour les passagers ou des containers pour le fret. Un tel dispositif modulaire permettrait à la fois d’améliorer le taux de remplissage et de réaliser des gains significatifs sur le carburant, estiment les ingénieurs de l’EPFL. En outre, il sera possible de poser les modules sur un train, ce qui permettrait une continuité totale entre les deux modes de transport.

Des simulations aérodynamiques sont en cours pour valider le concept. «Nous devons encore faire sauter plusieurs verrous mais nous sommes persuadés que cela vaut la peine de s’intéresser à un tel concept en rupture avec les avions actuels et qui peut avoir un impact sociétal énorme», déclare Claudio Leonardi, responsable du projet Clip-Air à l’EPFL.

 

http://www.air-journal.fr/2014-12-26-clip-air-un-projet-davion-modulable-5131201.html

Commentaire(s)

  1. En parlant de rupture, je n’aimerais pas vraiment que l’avion décollant avec ses 3 modules dont l’un ou je me trouverais puis un autre destiné également aux transport de pax et le troisième pour le fret, par exemple, et que l’avion en question ait eu à subir en plein vol, la rupture de l’un de ses modules, précisément celui ou je me trouve et n’atterrisse donc qu’avec 2 modules, après avoir eu à traverser une zone de forte turbulences!!!
    Je suis pour l’innovation, ok, mais pour ce projet précis, je crois qu’il y aura encore pas mal de boulot à faire…..pour convaincre les pax!!!

  2. Chatokay

    Et voilà ce qui arrive quand Lego et Ikea ont des relations inavouables. 🙂

  3. G22

    Pour Erik de Nice,

    Renseignez vous sur la fixation des réacteurs au mât d’aile, vous seriez surpris…

  4. Un peu en retard cet article… Jai lu un article parlant de ce projet dans un air&cosmos datant de 2010!

  5. Aulongcourt

    Bon: il y a fort à parier que les sièges-hublots aux tarifs les plus bas seront ceux donnant en vis à vis entre les modules……Jusqu’oùdescendront les prix?? Combien les compagnies seront prêtes a nous payer pour voyager la dedans???

    Remarquez,pour le fret ou le transport d’hydrocarbure a peine sortie de terre il y a peut être un truc a faire avec ca!!

    Un point hyper positif:les modules peuvent être mis sur des plateformes ferroviaires: super pour l’inter modularité a CDG par exemple: on deçroche le module de gauche qui est celui pour Strasbourg( avec ses passagers + leurs bagages..et les PNC),on pose le tout sur un plateau roulant de la SNCF..et HOP!( si,si!!): à Strasbourg…Le central: même chose pour Dijon et celui de droite pour Rennes…Plus de chouineurs sur AJ pour ronchonner sur la rupture de charge à CDG,les courants d’air sur le quai ou le nombre d’ascenseur a la gare TGV de CDG…Si c’est pas un super plus client,ca!!!!!!!!

  6. piero

    Ce projet ne verra jamais le jour, mais c’est bien d’essayer…

  7. chiefpilot

    Oui ça tient avec 2 boulons et la rupture , ça donne le crash d’un Dc 10 au décollage a Chicago ou celui du 747 cargo d’El Al sur un immeuble aux Pays Bas, mais bon il faut dire que cela était du a des erreurs humaines principalement des problèmes de maintenance.

    • Pour le crash du DC-10 le problème réside dans le fait que les employés de la maintenance on mal fait leur boulot au lieu de démonter le pylône et le réacteur séparément ils ont fait ça d’un coup résultats des dégâts sur l’aile lors de la remise en place et donc accident..

  8. @PIERO

    Il faudrait bien essayer si non il n’y aurait pas de progrès tout court. Il me semble que pratiquement toute nouveauté technologique est considérée comme farfelue au départ jusqu’à preuve du contraire!

  9. la seule aile volante à l’heure d’aujourd’hui est le B2 est son prix unitaire est d’environ 2 milliards de dollars.

    J’ignore le prix de ce proto mais je doute que cela soit viable à la fois d’un point de vue technologique et financier. Quant au besoin du marché…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum