China Southern Airlines : 100 millions, A320neo et corruption

air-journal_china southern A380

La compagnie aérienne China Southern Airlines a transporté l’année dernière plus de cent millions de passagers, en hausse de +9,8% par rapport à 2013. Elle vient d’annoncer le leasing de 24 Airbus A320neo, mais six de ses cadres dirigeants sont accusés de corruption.

Lancée en 1988 et basée à l’aéroport de Guangzhou-Baiyun, la compagnie chinoise a battu en 2014 son record de trafic avec 100,76 millions de passagers, accédant à un club très fermé qui ne comprend à ce jour que Delta Air Lines, United Airlines, la low cost Southwest, le groupe Lufthansa et bien sûr la nouvelle American Airlines. Les opérations internationales de China Southern Airlines sont en hausse de 14%, grâce entre autres à l’ouverture de nouvelles liaisons par exemple vers New York, Francfort ou Moscou, tandis que son trafic cargo a bondi de 12,2%.

Le réseau de China Southern Airlines compte plus de 190 destinations dans 40 pays, dont Paris-Charles de Gaulle – une destination sur laquelle elle est en coentreprise avec Air France-KLM. Elle doit inaugurer en juin prochain un Guangzhou – San Francisco, sa troisième destination aux Etats-Unis après Los Angeles et New York.

La compagnie de l’alliance SkyTeam a terminé l’année avec une flotte de 612 avions, la cinquième plus importante au monde, dans la quelle on trouve les cinq Airbus A380 et dix Boeing 787-8 commandés mais aussi 228 monocouloirs A319, A320 et A321. Et elle vient de signer un accord avec la société de leasing AerCap portant sur 24 A320neo et A321neo, équipés de réacteurs PW1100G-JM et livrables entre 2016 et 2019.

Mais tout n’est pas rose pour China Southern Airlines : six de ses dirigeants font l’objet d’une enquête dans le cadre de la lutte anti-corruption déclenchée. Le directeur financier Xu Jiebo, les vice-présidents exécutifs Zhou Yuehai et Chen Gang ainsi que le directeur des opérations en vol Tian Xiaodong ont déjà été démis de leur fonction. Les accusations de corruption incluent par exemple 410 nuits en hôtel de luxe en deux ans pour le directeur du département finances Lu Hongye et une employée/maitresse qui avait au passage bénéficié d’une promotion (coût : 60 000 dollars)…

air-journal_china southern 787 premiere

http://www.air-journal.fr/2015-01-09-china-southern-airlines-100-millions-a320neo-et-corruption-5133083.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 9 janvier 2015 à 14 h 24 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 9 janvier 2015

    205 nuits par an en Hotel de luxe .( si je calcule bien ?) …pour le Directeur financier .. cela fait plus d’une fois tous les 2 jours … Quelle santé !

  2. Vincent
    Publié le 9 janvier 2015

    Corruption en Chine ? Pléonasme ! Toute la Chine dirigeante est corrompue !

    Ne soyons pas naïfs, si ces cadres font l’objet d’une enquête, ce n’est pas à cause de leur activité délictueuse, mais parce que le pouvoir veut leurs têtes et ont trouvé ce prétexte.

  3. Erik de Nice

    En même temps, 410 nuits en hôtellerie de luxe en 2 ans et évidemment pas pour y « séjourner » seul…..qu’elle santé!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter