Aéroports de Paris : bénéfice net en forte hausse en 2014

air-journal_aeroport CDG roissy 2F

Le gestionnaire des aéroports parisiens ADP a dévoilé des résultats financiers record, avec en particulier un bénéfice net gagnant +33,3% à 402 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires d’Aéroports de Paris a progressé l’année dernière de +1,3% à 2,79 milliards d’euros, et son bénéfice d’exploitation de +8,8% à 737 millions d’euros. Et malgré la grève de deux semaines des pilotes de la compagnie aérienne Air France en septembre dernier, le trafic a gagné +2,6% à 92,7 millions de passagers, le chiffre d’affaires par passager affichant +3,0% à 18,2 euros. Ce qui n’empêche pas ADP de se dire déçu de la croissance limitée du trafic international, malgré l’arrivée de quinze nouvelles compagnies en 2014. Le groupe propose un dividende au taux de distribution maintenu à 60%, soit 2,44 euros par action (contre 1,85 euros l’année dernière).

Le gestionnaire des aéroports Charles de Gaulle et Orly, détenu à 50,6% par l’Etat, explique ces performances par « la croissance du produit des redevances aéronautiques et des activités commerciales, partiellement compensée par la baisse du produit des activités de dégivrage et l’arrêt de la centrale de cogénération ». Le directeur général adjoint aux finances Edward Arkwright souligne en particulier les commerces et services, qui ont dégagé un résultat d’exploitation de 463 millions d’euros sur un chiffre d’affaires de 956 millions ; « la dépense moyenne s’élève à 122 euros pour les passagers à destination de la Chine » contre 18,20 euros pour la moyenne globale », a-t-il précisé.

Mais ces résultats devraient renforcer la volonté des syndicats du personnel d’ADP à obtenir une augmentation générale des salaires, exigence qui les a poussés à faire grève à deux reprises ces dernières semaines. Le groupe affirme que les négociations en cours aboutiront à une augmentation moyenne de 2,4%, sans compter la hausse pouvant atteindre 8% de la participation et de l’intéressement. Quant aux compagnies aériennes, elles reviendront sans nul doute à la charge au sujet de l’augmentation prévue des redevances.

Pour 2015, ADP prévoit une croissance du trafic passager de +2,6%, et un EBITBA stable ou en hausse par rapport à celui de l’année dernière (1,109 milliard d’euros, +3,4%). Et sur la période 2016-2020, le gestionnaire table sur une croissance annuelle moyenne du trafic de +2,5%, et de +3,6% pour les lignes internationales.

http://www.air-journal.fr/2015-02-23-aeroports-de-paris-benefice-net-en-forte-hausse-en-2014-5137351.html

Commentaire(s)

  1. Et voilà ADP continue d’engranger des bénéfices, notamment sur le dos de certaines compagnies. Et ca ne choque personne. Why not.

  2. allons

    C’est pas le mois de septembre qui a permis ces résultats. Et heureusement qu’ADP fait des bénéfices; elle pourra continuer à soutenir certaines compagnies.

  3. .....

    Redevances aéroportuaires 4% des charges globales de l’activité passage d’AF… Stop aux délires et fantasmes …!!!

  4. Vincent

    Voilà un bon business, aussi rentable que les autoroutes, et avec une clientèle on ne peut plus captive à Paris.

  5. JG

    Super bravo ! Faut accélérer et dépasser Londres !

    • Vincent

      Un syndicat voyou et multimillionnaire, secoué sans cesse par des scandales, venant donner des leçons de morale ! ! !

      Certains n’ont peur de rien à la CGT !

      • allons

        C’est bizarre cette haine viscérale que vous avez pour les syndicats et cette indulgence pour l’évasion fiscale et les patrons voyous [pourris). Et par la même occasion pour le gouvernement qui se targue de lutter contre le chômage en supprimant 300 emplois dans cette entreprise dont il est actionnaire majoritaire….

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter