Grève Corsair International : pas d’annulation de vol a priori

air-journal_Corsair_A330 nouveau

La compagnie aérienne Corsair International prévoit d’assurer tous ses vols pendant la grève de trois jours qui débute vendredi à 0h01, une affirmation mise en doute par les syndicats.

Le communiqué de la compagnie, diffusé le 25 février 2015, est clair : « tout le programme de vols sera assuré » d’ici dimanche soir, puisqu’elle a « d’ores et déjà pris toutes les dispositions nécessaires » et met « tout en œuvre pour limiter les désagréments (que la grève) pourrait occasionner pour ses clients ». Selon le pourcentage de grévistes, Corsair International assurera les liaisons soit avec ses propres avions, soit en affrétant des appareils. Les passagers sont bien sûr invités à vérifier sur internet l’horaire de leur vol avant de se présenter à l’aéroport – même si son site ne précise ce matin que le cas de vendredi (« aucun changement d’horaire »). Cinq vols sont prévus demain au départ de l’aéroport de Paris-Orly Sud vers Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Dakar, Abidjan et La Réunion.

Même si l’acquéreur de Corsair International, le Groupe Dubreuil qui possède entre autres Air Caraïbes, répète qu’il n’y aura ni fusion ni plan social, le bureau Corsair du SNPL France ALPA a publié un long texte expliquant les revendications de l’ensemble des organisations syndicales « représentant toutes les catégories socioprofessionnelles de la compagnie. Celles-ci s’opposent fermement au projet de rachat tel qu’il a été présenté par le futur repreneur potentiel de l’entreprise, le Groupe Dubreuil. Les représentants syndicaux s’interrogent notamment sur les éventuels engagements pris par le Groupe vis-à-vis du Gouvernement en termes de concurrence et de pérennité de l’emploi. En effet, suite aux différents communiqués du Groupe Dubreuil, les représentants syndicaux craignent que les informations transmises au Comité d’Entreprise ne soient biaisées. Sur la base des premiers détails du projet en sa possession, le SNPL estime la mise en œuvre d’un plan de sauvegarde de l’emploi au sein de compagnie Corsair International tout à fait plausible à terme. Alors que le Groupe communique officiellement sur un maintien des volumes d’emploi, un grand nombre de postes existant actuellement au sein de Corsair International, Air Caraïbes et Air Caraïbes Atlantique pourraient être potentiellement menacés ».

Le syndicat affirme aussi que « pour la première fois depuis plusieurs années, Corsair International devrait être bénéficiaire sur l’exercice 2014/2015 compte tenu de l’effet conjugué de la baisse du prix du baril de pétrole et des efforts réalisés par l’ensemble des salariés dans le cadre du plan social précédent Take Off 2012. C’est donc au moment où les salariés de Corsair voient la dynamique de croissance tant attendue s’enclencher qu’intervient l’annonce du projet de rachat par le Groupe Dubreuil. De fait, les organisations syndicales craignent le manque de perspectives de développement de Corsair International dans ce projet de rachat. L’éventuelle non-utilisation des créneaux de vol disponibles pose par exemple question de même que l’évolution du plan de flotte. Aucun remplacement des 3 Boeing 747 sortant de l’entreprise en 2017 ne serait ainsi prévu au sein de Corsair ».

A l’heure où les plus hautes instances du Ministère des Affaires Étrangères « multiplient les contacts avec les opérateurs étrangers afin de développer le tourisme en France, il est étonnant que les offres alternatives de rachat de Corsair International n’aient pas été davantage prises en considération d’autant que d’autres repreneurs se sont déclarés intéressés et prêts à utiliser les créneaux de vol en totalité et, ce faisant, à développer l’emploi en France ». Le SNPL s’interroge aussi sur « le poids de la nouvelle entité sur les lignes aériennes “Domiennes“ (plus de 50 % de parts de marché sur les liaisons entre la Métropole et les Antilles) et attend avec intérêt les conclusions de l’Autorité de la Concurrence ». Compte tenu de ces éléments, les représentants syndicaux de Corsair International souhaitent attirer l’attention du Gouvernement sur cette situation, et requièrent que la question des engagements pris par le Groupe Dubreuil en termes d’emplois et de perspective de développement pour la compagnie soit éclaircie.

http://www.air-journal.fr/2015-02-26-greve-corsair-international-pas-dannulation-de-vol-a-priori-5137800.html

Commentaire(s)

  1. AF002SSR

    Si Corsair coule, si la fusion avec Air Caraïbes devait échouer, qui en profiterait…?
    Bien joué, syndicat des Seigneurs !
    Comme disait Coluche, Camarades….

  2. C’est une chance pour corsair, pas une menace…L’union fait la force et créera l’avenir…

    • J'me marre

      Les ex- salariés de AOM,Air Liberte et TAT, tous en force grâce a leur union en savent quelque chose…et tiennent sûrement pour vraie votre affirmation!!!!!

  3. Le projet Dubreuil prévoit ni plus ni moins que le démantèlement de Corsair au profit d’une « 3ème entité » qui serait créée pour récupérer les « volontaires » en détruisant les conditions de leurs contrats (salaires,ancienneté,etc…).
    Il concerne toutes les catégories de personnel, qui d’ailleurs se mobilisent en masse.

  4. Colibri13

    Corsair par un salarié Corsair…

    Le groupe Dubreuil a largement distribué à la presse un projet très attractif donnant naissance au premier Pôle Aérien Français privé derrière Air France.

    A répété qu’il n’y aurait aucun plans social, que la marque Corsair, son produit, ses lignes et ses effectifs seraient maintenus.
    Des synergies et une meilleure gestions de nos vols communs donneraient aux deux compagnies de quoi absorber tout ça…

    – Magnifique!

    Oui enfin sauf qu’au passage la Direction Technique (ceux qui réparent les avions) et la Direction de l’Exploitation (ceux qui programment les vols, les navigants, toute la machinerie quoi..), soit déjà beaucoup de monde seront « filialisés », comprendre externalisés, et tout ça sans volet social avec les doublons???
    Premier hic!

    Mais surtout voilà qu’en décembre 2016, arrive le tout beau tout neuf Airbus A350, dernier cri que même Air France n’aura pas encore, le premier livré d’une commande de 11 de ces superbes avions – sur lequel je rêve personnellement de voler un jour – passée par le groupe Dubreuil.

    – Arrêtez, stop! Mais c’est trop beau!!! Bin alors pourquoi z’êtes pas contents, j’comprends pas??? Ça c’est bien la France! #*!@!!!

    Alors voilà, figurez vous qu’en 2017 (dans juste deux ans), une nouvelle Compagnie sera créée par le groupe pour exploiter ces 11 nouveaux et superbes avions, bin non c’est pas Corsair et Air Caraïbes qui les auront en fait! DTC!

    Non, au fur et à mesure que les avions vieillissant des deux compagnies, Corsair (5 avions à partir sur 7) et Air Caraïbes (3 sur 5), sortiront de leurs flottes, les nouveaux avions arriveront dans la nouvelle compagnie qui « opérera leurs lignes au profit des deux marques ».

    – Bon et bien j’imagine que les navigants des deux compagnies seront passées sur la troisième au fur et à mesure qu’elle reprendra leur activité, c’est logique!

    Et non, car cette compagnie sera « le moyen de partir d’une page blanche » et que pour y entrer, il faudra laisser à la porte après 15 à 35 ans de métier dans sa compagnie, son contrat, son ancienneté, son grade, ses conditions salariales et même passer des sélections!!!! Et oui aucune garantie donc de réussite et pour marquer le coup, et être bien certains que vous ne soyez pas des nôtres, vous devrez tous prétendre d’un niveau d’anglais TOEIC 850 (pour desservir les Antilles quand Air France qui dessert le monde entier ne demande que 700!)

    Pour ceux qui entreront les conditions seront au minimum réglementaire et la productivité au maximum (soit 850h de vol par ans contre 700 aujourd’hui)

    Pour ceux qui entrent donc, car pour ceux qui ne feront pas l’affaire, rien est prévu. Non on vous l’a dit, pas de plan social!
    Et que deviennent Corsair et Air Caraïbes après 2017, avec deux avions chacune, sansplan de remplacement et siphonnées de leurs lignes?
    Et bien c’est là tout le problème, rien n’est dit, rien est prévu dans ce superbe projet… mais nous le savons tous bien.

    Le but de cette manœuvre est juste de créer une nouvelle compagnie en supprimant deux concurrentes et en imposant à leurs 3000 salariés de renoncer à l’ensemble de leurs acquis.

    Pas étonnant lorsque l’on sait que notre futur patron sera Marc Rochet, fossoyeur de la compagnie Air Lib sur la mort de laquelle il créa… Air Caraïbes. (Qui connaîtra elle aussi bientôt le même destin funeste)

    Voilà les raisons pour lesquelles, l’ensemble des corporations, pilotes, stewards et hôtesses, personnels sol, cadres, seront en grève du vendredi 27 février au dimanche 1er mars.

    Ce projet de rachat comporte « en l’état » beaucoup trop d’incertitudes et de menaces sur tous nos emplois, nous ne le jugeons pas acceptable.

    Nous sommes tous très attachés à cette compagnie dans laquelle nous nous sommes tous énormément engagés depuis bien longtemps, nous avons tous su montrer au cours des années et des transformations que nous savions faire des efforts et acceptions le changement sans jamais perdre notre satisfaction client record, le client, nôtre métier, ceux qui ont déjà voyagé avec nous savent de quoi je parle 😉
    Mais on ne va pas la laisser mourir et mourir avec elle au moment où tous nos efforts portent leurs fruits et où Corsair redevient performante!

    Notre actionnaire actuel, conformément à ses engagements, devra poursuivre ses recherches d’un nouveau repreneur et assurer en attendant le renouvellement de notre flotte ou le groupe Dubreuil apporter davantage de perspectives de développement pour Corsair et de garanties pour nos emplois et nos acquis.

    ps: http://www.pnc-contact.com/2015/02/25/corsair-pourquoi-la-greve-29317

    Si ca ca peux aider çertains à comprendre le pourquoi de la grève, les employés de CRL ne font pas greve parce qu’on leur enlève une étoile a leur hotel où ils vont découchet, ou parce que le plateau équipage n’est pas assez garnie, mais bien pour pouvoir garder leur travail.

  5. bob

    Vous oubliez seulement que mr rochet n est pas a son coup d esssai et qu il a deja fait disparaître Aom et air lib pour creer air caraïbes atlantique.
    et que penser de sa vision du social qd pour lui un Pse est considéré comme de l enrichissement personnel alors que la moyenne d age a crl est de 45ans et qu a cet age a pole emploi vous eêtes considéré comme senior, donc aucune chance de trouver un emploi.
    et lorsqu’il y aura la nouvelle compagnie vous pensez vraiment qu il fera appel a des gens d expérience. Non il prendra des petits jeunes qu il paiera a la O leary , corveable et malleable a souhait.
    Alors oui nous sommes inquiet et le personnel d air caraïbes devrait l etre aussi car il n y aura pas de passe droit pour quiconque.

  6. J’aimerai bien que Corsair dépose le bilan et que AF rachete les lignes Antilles pour devenir le leader.

    Mdr les salariés Cosair ils sont heureux pour leur commandes de 11 A350 attention ça fait peur !!!! Avec ça cela va devenir la premier compagnie française mdr.

  7. AF ne reçoit peut être pas sont A350 en premier en française mais eux ont en commander beaucoup plus (50) voila voila

  8. FL470

    Normal que les salariés Corsair se « défendent » !
    Problème de timing, pourquoi maintenant ?!
    Objectif est bien de planter la fusion des 2 groupes pour le plus grand bonheur de ADJ, Pdg d’AF… ! Non ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum